13
déc

L'orchidée immortelle

Vous n'allez pas le croire, mais cette orchidée assortie à ma cuisine a plus de cinq mois.

Depuis, pas une chute de fleur, rien, nada, niente.

Pire : elle me fait des bourgeons.

Ce qui prouve qu'elle n'est pas en plastique (je prends les devants, j'imagine vos arguments).

ça va faire grincer des dents dans les chaumières, mon orchidée immortelle... j'en connais une qui grince déjà, elle qui a reçu la même et qui l'observe, jour après jour, devenir chauve.  Gnark gnark.

J'ai en vain cherché la photo de son arrivée, comme preuve, mais je la retrouve pas dans le foutoir de mon appareil photo...

PS : la boîte devant vient de La demoiselle au petit pois, cholie hein ?  Et la grenouille, c'est mon prince, toujours pas transformé, titchu.

divers.jpg

11
déc

J'ai testé la soirée de lancement Skynet Lili VIB

 

skynetlili.JPG

 

J'ai eu la chance d'être conviée à la capitaaaaaaaaaaaaal' afin d'inaugurer le lancement de Skynet Lili VIB, la partie Lili qui répertorie les blogs de filles jugés sympas.  Et j'en suis, ce qui en jette grave de la mort qui tue la vie non ?  Oui, bon, c'est pas le Goncourt, le Pullitzer ou le Nobel de la Paix, mais ça fait plaisir d'être appréciée, on va pas se voiler la face.

 

Et pour une fois que la fiesta oùsque je suis invitée est à Bruxelles et non à Paris, ben j'ai décidé d'y aller, accompagnée de Rachou, autre blogueuse namuroise que je connais depuis pas mal d'années, et de Teddy, blogueur namurois.  Vlà déjà la première bourde anaïssienne : la soirée est ciblée filles, mais moi j'ai pas remarqué.  Donc j'invite Rachou, puis je lance l'invitation pour la seconde place dont je dispose sur ce blog et sur Facebook, sans précision.  Et vlà Teddy embarqué dans une soirée pleine de filles sur talons aiguilles.  Sauf moi of course, j'aurais bien chaussé mes Stiletto habituels, vous me connaissez, mais avec la neige, j'ai préféré jouer la prudence, et j'ai échangé mes talons hauts contre des bottes confortables mais néanmoins toutes jolies, j'ai nommé mes Pataugas (nan, on n'est pas dans Truman Show, j'ai juste envie de faire croire, une fraction de seconde, que, oui, why not, je peux m'imaginer perchée sur des Stilettos, habillée de noir, 47 kilos pour 1m79, regarde de braise et chevelure de feu).

Le rendez-vous est fixé à Namur pour le grand départ en 4x4.  Je vous le dis : on se la pète grave.

Bien sûr, j'ai pris la peine d'imprimer le plan de l'endroit où nous allons, un nouveau truc dont j'ai oublié le nom.  J'ai même imprimé les horaires de train, des fois qu'une tempête de neige nous empêche de démarrer la tuture.

Bien sûr, j'ai laissé toute ma paperasse à la maison.

Bien sûr, Teddy, un homme, un vrai, en mâle sûr de lui, refuse qu'on repasse chez moi chercher les infos, il connaît Bruxelles comme sa poche.

Bien sûr, le trajet se passe sans encombre, l'autoroute est dégagée, l'ambiance est bonne, on rigole bien, on sera à l'heure malgré le retard pris au moment du départ.

Bien sûr, une fois à Bruxelles, impossible de trouver l'endroit, dont nous avons tous oublié le nom.

Sans adresse, sans plan, sans rien, au milieu d'une ville sans piétons because la neige toute blanche qui squatte les lieux, ça va être fastoche.

Soudain, mon neurone se réveille et me murmure à l'oreille une idée canon.  Et moi de m'écrier "personne n'aurait un gsm avec internet par hasard ?"  Et nous vlà sur le gsm de Rachou (le mien étant, vous le savez, un vieux Samsung sans fonction utile, que je rêve de remplacer par un nouveau Hello Kitty avec fonctions vitales, comme par exemple un logo félin à l'affichage, du rose partout et Hello Kitty qui me sourit/souris/rat, enfin façon de parler, vu qu'elle a pas de bouche, contrairement à Musti dont la bouche est un X, on l'a remarqué récemment avec Mostek).

Après une demi-heure de slalom dans la capitaaaaaaaaal, découverte de petites rues en bonus, nous voilà à destination, avec à peine 20 minutes de retard.

Le lieu du jour s'appelle Aloft, et il est magnifique, surtout ses toilettes pour femmes que nous squattons dès notre arrivée. 

Nous rejoignons ensuite l'équipe Skynet pour les festivités. 

J'ai faim, bien que je me sois empiffrée avant le départ, à grandes bouchées de pain d'épice étouffe chrétien, histoire de caler mon estomac.  Et puis, même si on nous a promis de quoi nous sustenter, j'ai toujours un doute, me souvenant d'une soirée liégeoise soi disant-extraordinaire où je m'étais rendue avec Mostek, et qui fut plus bof bof que bof bof : snob, avec trois pelées cacahuètes et deux sandwiches gras. 

Mais les plateaux qui nous sont proposés suscitent en moi un réveil des papilles et laisse présager d'orgasmes gustatifs multiples.  Je me rue tout d'abord sur les blinis au tartare de saumon et poivre rose, totalement divins.  Je teste ensuite le foie gras sur pain d'épice moelleux à souhait et pas du tout étouffe chrétien.  Je continue avec les coupelles de crevettes grises à damner un saint et je conclus avec les coupelles de chèvre et tomates séchées, un vrai péché capital.  Le tout arrosé d'un vin blanc succulent (y'avait du champ aussi, mais j'ai évité, histoire de pas trop balonner, tant qu'à faire).  Tout ça semble très peu catholique pour mon fessier, mais je m'en contrefiche.

Les discussions, qui vont bon train (hé, y'a quasi que des filles hein), sont interrompues pour la présentation officielle de Skynet Lili VIB.  Je me sens l'âme d'une femme d'affaires, là, d'un coup, même si l'ambiance est plus aux réjouissances qu'aux affaires sérieuses.

Ensuite, retour aux festivités, où nous attend une ribambelle de cupcakes très très colorés.  Et voilà ma petite Anaïs, c'est enfin l'heure de ton premier cupcake, tu en rêvais depuis si longtemps, Skynet l'a fait.  Ils sont tout nacrés et couverts de perles en sucre recouvertes d'argenté, comme sur les nids de Pâques de mon enfance, trop mimi du bonnet, ces cupcakes. 

Je me lance donc et goûte mon tout premier cupcake, à la rose.  Enfin il paraît, car j'avoue que la déception est au rendez-vous.  Ecoeurant comme tout, ce cupcake.  J'aime la meringue italienne, mais là, trop c'est trop.  Déçue l'Anaïs.

Alors, on discute de tout et de rien pour oublier le goût du cupcake : de nos projets, de nos blogs, de nos jobs, des bébés très moches dont on n'ose dire à leurs mamans qu'ils le sont, de la joie de boire du champagne tiède dans des verres à eau et de Ben Simon, que quelques blogueuses auront le privilège de rejoindre à Paris (si le tirage au sort leur est favorable).  J'ignore totalement qui est ce Ben Simon, ou ce Simon Ben (quel est le prénom ?  Ben ? Simon ?), mais je feins de le savoir, en grande blogueuse hyper informée sur la mode que je (ne) suis (pas) (et ne serai jamais).

Entre deux parlotes, je teste le cupcake au chocolat.  Pas mal, mais écoeurant également.  Puis je grapille un morceau de celui au beurre de cacahuète de Rachel.  Très original, à goûter. 

Ensuite, le miracle se produit : je teste le cupcake à la violette (enfin je pense que c'est à la violette, les goûts ne sont pas très repérables, contrairement aux couleurs), puis je me rabats sur ceux à la rose, que je dévore allégrement.  Incroyable mais vrai, mais les cupcakes, plus on en mange moins ça écoeure, dingue de chez dingue.

Ça y est, je suis fan de cupcakes.

 

cupcake31210.jpg

 

L'heure du départ approche, l'heure de la séparation avec toutes ces blogueuses sympas à peine rencontrées, So fille, la fille de 1973, carnet ordinaire, carogribouillis...  Sans oublier ma petite Rachou et Teddy.

Nous repartons avec un gros sacs plein de chouettes cadeaux, dont un sac de Ben Simon, le fameux le seul l'unique, dont j'ai appris entre-temps, avouant pour finir mon ignorance, que Bensimon, c'est le nom de famille Serge Bensimon.  Jamais entendu parler.  C'est définitif, je suis pas une blogueuse mode.  Pas grave, j'ai de toute façon pas gagné au tirage, j'attendrai le grattage.  Mais le sac reçu de mon nouvel ami Bensimon est tout mimi, tout mauve, tout sac de sport.  Je fais pas de sport, ça sera donc mon sac de non sport.  Je vous épargne le détail de tous les autres cadeaux, pas envie de faire baver dans les chaumières.

Le retour à Namur se passe sans encombre et je rentre chez moi des étoiles pleins les yeux, de nouveaux blogs plein mon carnet d'adresses et du cupcake plein le bidou.

Illu de Carogribouillis.  Photo des cupcakes de Rachou.

PS : en vous écrivant ce billet, j'ai laissé cramer ma pizza hawaai du bon Docteur Oetker (pourquoi un médecin vend-il des pizzas, je vous le demande...)  Et même pas un petit blinis saumon ou un pain d'épice au foie gras à me mettre sous la dent, pffff, quelle vie.

Conclusion :

 

vib.jpg

 

9
déc

Ma liste à Papa Nowèl…

Papa Nowèl,

Saint-Nicolas m’a (encore) oubliée cette année l’ordure immonde il me le paiera un jour, alors je me rabats sur toi.  Meuh oui je t’aime autant, mais bon, Saint-Nicolas, c’est mon pays quoi, c’est lui qui m’apportais des monceaux de cadeaux et des kilogrammes de sucreries.  Mais je t’aime aussi promis juré craché gerbé.

Sauf que ça fait des années que je vous demande, à tous deux, oui, à toi mon pote à bonnet à pompon, ainsi qu’à ton pote à mitre (à ne pas confondre avec le pote à mites, dont le chapia est tout bouffé, qu’on se le dise) un mec, un vrai, en chair, en os, en tendresse, en romantisme, en ténébreux, mais vu qu’apparemment t’es juste cap’ de fournir des jouets, je vais m’en contenter.

J’ai donc établi la chtite liste de ce que je veux, enfin voudrais, c’est plus poli paraît-il.  Elle sera brève.  Donc je voudrais, à défaut d’un brun ténébreux pour regarder Dirty Dancing avec bibi :

1.  J’aimerais recevoir un appareil qui permet aux patates de se transformer en horloge.  Et aux oranges aussi.  Si, ça existe, je le jure, j’ai trouvé ça dans mon magasin Club de Namur, mais tu peux aussi les trouver sur internet si t’as pas le temps d’aller chez Club.  Marrant non ?

patate.jpg

2.  Je serais ravie de recevoir le petit Kit de survie dans un monde de cons, passque je les trouve de plus en plus envahissants, tu trouves pas ?  Allez, t’oses pas confirmer, mais tu n’en penses pas moins hein.  Utile non ?

Copie_de_Kit_de_survie_dans_un_monde_de_cons.jpg

3.  Juste pour le fun, j’ai envie de tester l’élevage de créatures.  Enfin de petits animaux de compagnie.  Tout petits petits, je te rassure.  Inutile ?  Je sais, mais on demande pas aux cadeaux de l’être, utiles, si ?  M’enfin Papa Noël, tu deviens rabougri je trouve…  Passque faire grandir ses petites créatures perso, c’est fun non ?

creatures.jpg

Merci Papa Noël, je prépare déjà mes petits souliers pour que tu les oublies pas quand tu descendras du ciel, avec tes jouets par milliers. 

PS : Il faudra bien te couvrir, dehors tu vas avoir si froid, c’est un peu à cause de moi.

7
déc

Sarah Kay VS ..... unknown ..... - le match continue

Toujours pas trouvé le nom des dessins bonheurs de mon enfance, mais j'ai zieuté dans mes carnets de poésie, dans l'espoir d'y retrouver une carte ou l'autre, en vain.

Dernier espoir, retrouver mes signets de communiante, qui étaient dans le même style... mais où les trouver dans mon fatras... euh.

En attendant, vous en rêviez, je l'ai fait, petit come back dans mes carnets de poésie :

 

Première page du premier carnet, très vieux très plein de moches dessins très touchant.  Dessin largement inspirée de Sarah Kay (dessin sans doute fait par moi, mais y'a un doute).  Sarah Kay 1 -  unknown 2

sarahkay 001.jpg

Un peu plus loin, un dessin tout aussi Sarah Kayen.  Sarah Kay 2 - unknown 0.

 

sarahkay 002.jpg

Second carnet, plein de jolies choses : un dessin indubitablement inspiré de Unknown.  Sarah Kay 2 - unknown 1.

sarahkay 003.jpg

Un peu plus loin, ça ressemble beaucoup à du Sarah Kay non ?  Sarah Kay 3 - unknown 1.

sarahkay 004.jpg

Et juste pour le plaisir, car ce dessin je l'aime d'amour (comme plein d'autres de ce carnet, vraiment de qualité je dois dire).  Aucune ressemblance avec les deux "combattants" du jour.  Sarah Kay 3 - unknown 1.

sarahkay 005.jpg

And the winner is : Sarah Kay.

Mais je ne désespère pas de trouver d'autres traces...

Suite au prochain numéro.

 

21:08 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

7
déc

Sarah Kay VS ??????????????

Chers petits lecteurs, chers petits enfants (au moins dans le coeur et le bide, à défaut de l'être encore),

Vous m'avez tous suggéré "Sarah Kay" quand je parlais de dessins naïfs.  Avec ma super mémoire, même le nom "Sarah Kay", je revenais pas dessus, alors que je savais que c'était pas Sarah Kay que je cherchais, mais les dessins encore plus naïfs de chez naïfs, que j'aime encore plus d'amour que ceusses Sarah Kay.

Depuis ce matin donc, je pleurniche auprès de mes collègues chéries, qui trouvent pas.  Je pleurniche auprès de mon ami Google, qui trouve rien non plus, vu que j'ai pas de point de repère.

Et j'ai pleurniché auprès de my sister, qui m'a retrouvé (tchu, son neurone est bien plus doué que le mien) des dessins qui ressemblent trait pour trait à ces fameux trucs naïfs des calendriers de mon enfance...  Dessins trouvés sur un blog, sans référence à l'auteur d'origine, mais j'ai dans l'idée qu'il s'agit des dessins de mon enfance et que l'auteur existe ou a existé et pi aussi qu'il y a moyen de retrouver trace de ces jolies petites choses colorées...

Je vous montre.

Si quelqu'un reconnaît l'auteur (pas du blog où je les ai trouvés, mais des cartes et calendriers imprimés), je serais ravie de savoir qui faisait ces jolies choses.  A noter que les calendriers existent encore de nos jours, si si, j'en ai vu un récemment... Si quelqu'un a des cartes dans son grenier, pitiééééé, je veux les voir.

Question subsidiaire, vous préférez quoi, Sarah Kay ou notre auteur(e) inconnu(e)...

Sarah Kay :

 

sarahkay2.jpg

sarahkay 3.jpg

sarahkay.jpg

 

Et mon chouchou anonyme (dessins issus du site http://tableaupeinture.over-blog.com/) :

 

malika2.jpg

 

malika3.jpg

 

 

16:53 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : sarah kay |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |