3
avr

Dernier hommage...

Des hommages, il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tous les honneurs, de toutes les ambiances.

Il y a les hommages tristes, à l'église, en forme de grand départ. 

Puis les hommages festifs, pour une carrière réussie, un prix, quel qu'il soit.

Les hommages débiles aussi, lorsque les Français abusent de "nos amis Belges", ça c'est de l'hommage débile.

Puis y'a les hommages inattendus, passque l'inattendu s'est produit.

Voilà l'occasion de vous faire découvrir Zones interdites, un blog photos original et démentiel, qui présente des endroits abandonnés, pleins de trésors, de tristesse, d'araignées ou de poussière, mais souvent plein de tout cela à la fois.

A découvrir sans modération, peut-être pour rendre un dernier hommage à l'hôtel de la plage, parti en cendres hier, transformant ma terrasse en Pompéi avant l'éruption.

Je dois être médium car, sans raison, depuis une semaine, je fredonne "Un été de porcelaine, au grand dam de mes collègues pas fan de Mort Shuman, à qui j'ai expliqué, jeunesse oblige, que cette chanson est celle du film L'hôtel de la plage.  Médium je vous dis.

Allez, un lien, une chanson, une photo (enfin plusieurs), le trio gagnant :

Zones interdites.

Avant (photo 2 RTLTVI je pense, photos 1 et 3 Christian Delwiche)

hotel de la plage avant.jpg

Pendant :

hotel de la plage2.jpg

 Après :

hotel de la plage après.jpg

21:10 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
mar

Leçon d'expressions...

Retrouvez les expressions d'origine :

Pousser des cris de porc frais

Se croire sorti de la cuisse de Jules Peters

Passer du Coca light

Cool Raoul, à l'aise fraise

 

D'autres suggestions ?

13:52 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
mar

The PQist

Je me suis donc lancée, pour la campagne du rouleau biodégradable tralalaïtou youpie, dans la réalisation de ma vidéo The PQist, librement inspirée, of course, de The artist, que je n'avais à l'époque pas encore vu, entre-temps je l'ai vu et j'ai bavé devant la beauté des images, j'ai ri, j'ai aimé les acteurs, beaux comme des dieux, j'ai regretté qu'on parle tant de Dujardin, dont le talent est bien sûr indéniable, et si peu de Bérénice Béjo, magnifique de talent et de beauté.

J'ai réalisé mes petites affiches, ce qui ne fut pas une mince affaire, car word refuse l'inversion des couleurs, j'ai donc bossé à grands coups de printscreen, puis j'ai photographié le tout, plutôt que de le filmer en genre de travelling, ce qui aurait fait tourner les têtes, et j'ai tenté de filmer ensuite les images sur mon pc, ce qui m'a pris des plombes, vu que je suis blonde avec tout ça, mais j'ai réussi, malgré quelques couacs et le fait que je voulais que mon rouleau apparaissent en couleur, mais j'ai foiré cela...

Et le résultat, tadaaaaaaaaaaaaam.  De l'amateurisme, mais je me suis marrée, c'est l'essentiel.

Malheureusement, Dailymotion a coupé le haut et le bas, vous ne verrez donc pas ma jolie décoration d'époque, visible uniquement sur les photos, snif...


The PQist par anaisvalente

 

Et puis quelques photos du matos.

IMG_4588.JPG

IMG_4589.JPG

13:59 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

11
mar

Ceci est mon testament, livré pour vous

En écoutant de la musique ce matin, je me suis dit que j’allais élaborer ma playlist de funérailles.  Ben oui quoi, ça me permettra de ne pas me retourner dans mon cercueil (vu que je ne serai pas encore dans ma tombe).

Et je me suis dit que cet endroit, soit ce blog (et non mon cercueil) était le meilleur endroit pour établir mon testament, cela servira de preuve probante le jour où je coulerai une bielle qu’on se le dise.

Donc, à ma messe de funérailles, qui sera une formule sans communion, j’aimerais entendre :

- The cranberries : no need to argue

- Lara Fabian : parce que tu pars

- Pierre Rapsat : ensemble

- Evanescence : my immortal (tiens, j’ignorais que ce morceau que j’adore d’Evanescence portait ce nom, c’est de circonstance)

- Marie Laforêt : Prière pour aller au paradis

Trois souvenirs liés aux décès de mes proches, et deux égoïstes, rien que pour moi, passque j’aime.

Ça fait trop, cinq morceaux ?  Bah, on n’aura qu’à supprimer un peu du blabla du curé.  Ou des discours plein d’amour de tous ceux qui auront partagé ma vie (nan, je rigole, pas de discours, je sais que vous danserez tous sur ma tombe, je veux qu’on rie, je veux qu’on boive, je veux qu’on s’amuse comme des trous, je veux qu’on rie, je veux qu’on boive, quand c’est qu’on me mettra dans le trou).  Un petit extrait du Petit prince ne serait pas pour me déplaire, celui avec le renard, of course.

C’est pas fini hein.

Durant les soirées de veillées mortelles, oups mortuaires pardon, afin qu’éviter qu’elles ne le soient, mortelles, je perpétue la tradition familiale et souhaite que tous boivent du Pastis (vengeance suprême, si vous n’aimez pas faudra faire un effort) avec des chipitos à la cacahuète (si ça n’existe plus, au fromage).

Ça serait cool que la messe ait lieu dans la petite église de Jambes montagne.

Et puis qu’on me crâme hein, je préfère ça que de m’imaginer dévorée par les vers de terre, quand bien même il ne me font pas peur du tout.  Le feu, ça purifie, c’est propre, net et pratique.  Et puis la poussière et moi, on a toujours été amies.

Au niveau de l’endroit pour mon repos éternel, je ne parviens pas à me décider, rien ne me tente vraiment.  Je pourrais me la jouer poétique « je veux que mes cendres soient dispersées dans la mer », mais j’aime pas l’idée d’être éparpillée, des fois que là-haut je doive aller dans tous les coins récupérer les bouts de moi.  Donc, à défaut d’un lieu qui me convienne totalement, j’opte pour le HLM familial pour qu’y soit rangée ma petite urne.

Quant à mon héritage, j’ai bien été tentée de faire comme la dame qui a choisi des centaines d’héritiers, un vrai casse-tête pour son notaire, je suis sûre que je serais morte de rire (en plus d'être morte, quoi) de voir ça, mais non.  Alors pour les détails, voyez avec mon notaire.  Hé, pas folle la guêpe, pas envie de retrouver de la mort au rat (nan, je parle pas de toi, mon chtit rat) dans mes repas.

Sur ce, je vous laisse, j’ai une vie à vivre moi !

17:40 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

7
mar

La panne Facebook

Paraît qu'il s'agit d'un complot fomenté par le gouvernement américain, par l'intermédiaire de Michaël Jackson et d'Elvis, qui ont tout organisé de leur île déserte, sous la direction de Liz Taylor, tout ça en représailles contre les faux attentats du 11 septembre.

En attendant, ce sont des milliards d'animaux de Farmville qui sont morts de faim à cause de ces inconscients !

16:02 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |