1
nov

Car après tout, les morts, qu'on fête demain, sont nés un jour... et c'est tout joli !

21:08 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
nov

Petite pensée...

cimetiere.JPG

12:10 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

31
oct

J'aime mon technicien Voo

Comme d'hab, le Question à la une de ce soir est vachement intéressant.  Passionnant éclairage sur le pourquoi des répondeurs insupportables auxquels on doit faire face en permanence en appelant la SWDE, Electrabel, Voo, bref, toutes ces sociétés, passionnant éclairage sur le pourquoi des voix métalliques et stéréotypées des téléphonistes qui lisent ce qu'ils voient à l'écran.

Tout ça, je le savais, mais le voir en reportage peut aider à calmer certaines pulsions meurtrières à venir…

Mais quand tout est formidable, je me dois de le dire également, non ?

Depuis toujours, mon Voocorder a des ratés.  De petits ratés, pour débuter, donc supportables.  Je les ai apprivoisés.

Depuis des mois, je savais plus enregistrer Arte, pénible, mais j'en avais fait mon deuil.  Mais en septembre, j'ai plus pu enregistrer TF1.  Bon, Secret story étant terminé, j'ai survécu.  Puis ce fut le tour de France 2.  Et puis RTL, même que j'ai pas pu voir le dernier épisode de docteur House, du coup, sacrilège (bon, je regardais plus Docteur House, mais le dernier, ben je voulais le voir).  Quand la RTBF a également été éjectée, j'ai décidé de réagir.

C'est là que les emmerdes ont commencé.

Sur le site de Voo, on peut les contacter via un formulaire en ligne.  Ne tentez pas l'expérience, je soupçonne que les messages y déposés subissent un classement vertical immédiat.  En tout cas, les miens sont restés lettre morte.

J'ai donc appelé le service clientèle, surtaxé ne l'oublions pas et j'ai subi le parcours labyrinthique de ce répondeur, avant d'avoir en ligne un téléphoniste, sympathique au demeurant, mais totalement incompétent, je me dois de le dire, car formé à lire ce qu'il voit à l'écran, sans rien piger.  Même que je me trouve plus douée en technologie Vooesque, si, je vous le jure !

Et, vu que je suis une pro du Voocorder ma bonne Dame, j'avais réponse à tout :

"Vous avez éteint allumé ?"

"Oui"

"Via le bouton derrière ?"

"Oui"

"Alors on va réinitialiser"

"Déjà fait, marche po"

"On va débrancher"

"Déjà fait, marche po"

"On va super rebooter la machine en poussant à la fois sur ça ça ça ça ça et ça, zavez bien six doits à chaque main ?"

"Déjà fait, suite aux conseils reçus y'a une semaine lors de mon dernier appel, marche po"

"Bon alors…" (il lit son écran) "pro-po-ser l'en-voi d'un tech-ni-cien".

"Merci msieur, je n'en espérais pas tant".

"Attention, si le technicien vient pour rien, que tout est votre faute, votre faute, votre très grande faute, VOUS ALLEZ PAYEEEEEEEEEEEEER" (rire démoniaque genre halloweenesque)

Je tremble durant une semaine, jusqu'à l'arrivée du technicien.  Qui vient alors que je suis en pyjama clouée sur mon canapé, on appelle ça la malédiction Voo, puisque lors de l'installation de la bête, j'avais la grippe et étais déjà en pyjama clouée sur canapé.

Le technicien est adorable.

Le technicien est sympa.

Le technicien est compétent.

Le technicien me confirme que les téléphonistes ne le sont pas, compétents, because ils bossent pour plusieurs sociétés, genre VOO, SWDE and co, dans le même bâtiment, et sont interchangeables.

Le technicien me dit tout de go "j'espère que vous avez procédé au super méga reboot de la mort qui tue avant d'appeler".  Oups, non, on me l'a pas dit, que je devais faire ce super méga reboot de la mort qui tue, on m'a juste parlé d'éteindre, débrancher, reinitialiser, rebooter.  Voilà, je le sens je le sais, JE VAIS PAYEEEEEEEEEEEEEEEEEER (rire démoniaque accompagné de pleurs délirants).

Le technicien fait le super méga reboot de la mort qui tue.

Le technicien remarque ensuite que j'ai des coupures de réseau because les installateurs ont fait du travail de pus en installant ma prise sur leur câble, avec des fils dénudés et tout le toutim.  Même qu'il me demande s'il peut emporter l'objet du délit pour le montrer en interne, c'est dingue.

Le technicien m'installe un filtre pour pas que des mauvaises ondes passent dans le bastringue et forcent Voo à tout me couper en représailles, because les installateurs ne l'ont pas mis, les vilains pas beau.

Le technicien checke finalement tout et conclut que mon Voocorder est de toute façon mort et il me le remplace gratos.

Le technicien m'explique plein de trucs que je sais déjà, genre comment enregistrer, programmer, effacer, mais il est si gentil que je l'écoute attentivement.

Le technicien est sympa, compétent et professionnel.  C'est le bonheur.

Le technicien m'apporte tellement de bouffées de bonheur Vooesque que quand il me demande "je peux fumer ?", malgré ma bronchite, malgré mon allergie féroce à la fumée de cigarette beurk beurk beurk, ben je lui réponds, la bouche en cœur "bien sûr, je vais vous chercher un cendrier".  ça doit être la fièvre, ou bien un gaz hilarant, ou alors la surexcitation d'avoir un Voocorder qui voocorde, ou enfin un coup de foudre, chais pas…

Le technicien est parti, j'ai un nouveau Voocorder, je vaporise deux litres de parfum d'ambiance fruits rouges  pour atténuer l'abominable odeur de tabac.

J'aime mon technicien Voo.

21:41 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

25
oct

Envie de…

Chocolat blanc spéculoos aimer rêver dormir Medium lire Cinquante nuances de Grey aller voir la mer vivre des préliminaires manger des moules courir dans l'herbe aller sur sa tombe voir mon nouveau livre aller au pâthantrope voir Catherine demain avoir une femme d'ouvrage repeindre mon wc tester une île déserte manger des manons avec noisette promener un chien voir les effets de ma lampe à soleil apprendre l'aquarelle rejouer du piano voir Stars 80 décortiquer des crevettes aller à NY refaire une croisière écrire un roman peindre ma vie en rose revoir bon-papa et bonne-maman que ma formation soit fructueuse chanter Over the rainbow voir Mika en concert framboises foie gras odeur de ciboulette en finir avec cette toux répondre à ce mail un feu de bois le voir le sentir complicité rires tomber amoureuse avoir un plâtre rose avec des graffitis dessus photographier un oiseau voir un paresseux éradiquer les araignées manger du poulet avec les doigts peindre avec les doigts crier bien fort le pintadeau enfantin le regard d'un homme des passages piétons sans danger un jacuzzi dormir dans une cabane la neige fêter la fin du monde le 21 décembre saumon fumé lire la machine à prédire la mort un cocktail qui me saoule un lit douillet que Mark Greene ne meure pas un bain moussant et plus si affinités avec mon sex toy une étoile filante effacer mes rides un ventre plat écrire des poésies le coffret Gilmore girls des crocks fourrées rose une famille plus de justice oublier la Bosnie l'eurovision de mon enfance l'école Fisher price une vraie Barbie des cheveux blonds un bonnet A savoir porter des talons hauts effeuiller une marguerite me téléporter au soleil rencontrer le Petit Prince mais surtout le renard l'adopter avoir un sphynx écrire une trilogie un spaghetti bolo des chicons au gratin sans purée dégueu oser ressentir être agir bouger changer chocolat blanc spéculoos

Et vous ?

24
oct

Impressionnant...