2
jui

2/7/2016 : yesssssssssssssssss

 

Ce matin, il m’a suffi de la voir et de me dire « un escargot sans coquille » pour me souvenir que le mot était « limace », donc yessssssssssss. Bien sûr, en écrivant ce billet ce n’est pas venu tout seul, j’ai pense « coccinelle », j’ai pensé « libellule », bref, yesssssssss mais ça varie selon les jours. Même écrire sans faute de français et faute de frappe est difficile. Mais je suis positive et les capacités du cerveau sont incroyables !

Hier, j’ai eu deux visites surprises qui m’ont fait super plaisir. Mais pas moyen, après coup, donc au lit, de me souvenir du nom de famille de ma seconde visiteuse. J’avais beau me dire « c’est marrant, c’est un nom d’animal », je pensais « chat », je pensais « ours », mais je savais que ce n’était pas ça. Ce matin, au lit (dingues les bienfaits du lit), je m’en suis souvenue, yessssssssss.

Bon, la Belgique a perdu, nooooooooooooooo, rien n’est parfait…

IMG_2384ter.jpg

 

09:50 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

25
jui

25/6/2016 : l’annaïssade du 25/6/2010

« Ce matin, 7h33. Moi être au bureau. Moi appeler Mostek qui est toujours dans son petit lit, passque moi je commence une heure avant Mostek. Je la crois cependant déjà levée, vu que moi je me lève à 6h30. Donc 6h30 + 1 heure = 7h30. CQFD.

A sa voix ensommeillée, j'entends que ce n'est pas le cas.

Alors, la tentation est trop forte.

J'ai honte.

J'ai honte mais je suis tentée.

Alors je lui dis « Mostek ? Tu dormais ? Tu viens pas bosser, il est 9h30 ».

Je ne ferai plus jamais ce genre d'Anaïssade, elle a failli périr foudroyée par une crise cardiaque doublée d'une attaque d'apoplexie (en fait, c'est quoi l'apoplexie, passque si ça tombe, ça ne colle pas du tout aux circonstances... tant pis).

Elle a pas apprécié, j'ai honte. Je l'ai de suite rassurée, mais son taux d'adrénaline était déjà parti en vrille.

Même pas drôle, en plus.

Enfin si, un peu tout de même hein, avouez...

Mais non, pas drôle, car c'est mon pire cauchemar, oublier de me lever, oublier d'aller bosser. J'en rêve parfois la nuit et je me réveille en sueur, œil hagard, cheveux dressés.

Sa vengeance sera terriiiip' (mais encore faudra-t-il qu'elle se lève avant 6h30 pour la mettre en pratique...). Et pour info Mostek : j'ai pas mon gsm dans ma chambre, no way.

Mais bon... sorry hein, shame on me. »

 

13428031_1010105319096527_4763143157783932475_n.jpg

17:23 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

22
jui

22/6/2016 : emploi du temps

- 8h30 : laver cheveux, toilettes, mettre mes bats de contention, déjeuner : done

- kiné : done

- point-carré pour voir s’ils vendent cousins Téo Jasmin pour mettre sur mon « tabouret » (comment on appelle ce truc pour reposer les pieds ?) et relever mes jambes, non (dommage) et causette sympa + raconter mon accident avec les vendeuses adorables : done

- pharmacie pour commander nouveaux mi-bas de contention + mesure de mon mollet de poule : done

- Delhaize pour quelques courses alimentaires + magazine Hello Kitty avec une boîte à bijoux métallique belle comme tout + papote sympa avec caissières adorables qui trouvent que je vais de mieux en mieux

- retour, une dame qui passait par là remonte mon rolateur, merciiiiiiiiiiiiiii

- rangement de mes courses et découverte d’une assiette de pâtes de ma voisine, que j’adoooooooooore

- il est 12h29, j’ai faim, ça tombe nickel

hello kitty.jpg

19
jui

19/6/2016 : un an et demi demain

Demain, 20 juin 2016, cela fera un an et demi que j’été renversée. Un an et demi que je ne voudrais pas revivre. Un an et demi de boulot, d’aides, de visites : merci à tous les soignants, les médecins, les infirmières, les visiteurs, sans eux je n’aurais pas eu la force de vivre. Et je suis contente d’en être là, même si j’ai souvent dit « on aurait dû me laisser crever »

Amen, comme disait l’autre.

Hier, j’ai regardé la fin de l’émission sur les AVC et encore appris plein de choses. Le traitement ressemble beaucoup à ce par quoi je suis passée et que je fais encore chez moi : kiné, ergothérapie, montrer des choses, les nommer, parler le mieux possible, réapprendre à marcher souvent, bouger les mains, bref tout réapprendre, comme un bébé qui vient de naître (faut le vivre pour le comprendre).

Et les mots clés pour les victimes d’AVC : patiente et temps.

Tiens, j’ai déjà entendu ça…

Edit du 20/6 : hier ma mère et mon beau-père m'ont dit qu'au deuxième étage de William-Lennox (je suis allée au premier ensuite, quand j'allais un peu mieux), beaucoup de patients que j'ai connus avaient eu un AVC, voilà pourquoi ils étaient à William-Lennox :( c'est vrai que j'étais trop bizarre pour m'interroger sur le pourquoi de leur présence...)

100happydays20.jpg

12:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

11
jui

A relire : le Petit Prince et moi

archive de mon blog : texte de 2010

IMG_0671.JPG

IMG_0683.JPG