7
avr

Mes rêves culinaires

C’est un restaurant ouvert par des hommes, que je connais vaguement, par le boulot ou mon cercle amical.

Ce soir, nous n’y mangeons pas, mais sommes là, surtout pour les encouragements, bien nécessaires lorsqu’on se lance dans une telle entreprise, surtout avec la crise ambiante, diraient les pessimistes.

C’est l’heure de la préparation du dessert, un tiramisu un peu particulier.  Pour faire original, le cuisinier le prépare directement devant la clientèle, ça se fait beaucoup de nos jours.  Il a juste sucré le mascarpone.  Vu l’ambiance pascale, il a cuit les œufs durs et les a colorés de façon très acidulée.  Déjà, moi, je pensais qu’on colorait juste les coquilles, mais ici c’est le blanc qui ne l’est plus, blanc.  Etrange.  Il se contente alors d’étaler e mascarpone sucré sur des ardoises et d’un déposer un œuf dur.  Oui, bon, ça ne me dit rien qui vaille.  Ensuite, il extirpe de drôles de sandwichs mous géants d’un sac, les trempe dans un mélange de café et d’amaretto, puis en coupe des tranches, qu’il dispose à côté de la masse mascarpone/œuf dur.  Et voilà son tiramisu moderne.  Les ardoises coulent lamentablement, les sandwiches laissant échapper leur trop plein de café alcoolisé.

Oui, bon (bis), fort heureusement, je ne dois pas manger ce dessert si étrange.  Le tiramisu de l’an 2012.  Au vu de la tête de la clientèle lors de la dégustation, il semble que ce ne soit pas une réussite.

Alors, dans un élan de bravoure qui n’a d’égal que mon talent, je décide de dispenser mes conseils à ce cuisinier en herbe.

Pour un tiramisu destructuré, lui dis-je, je te conseille de garder l’idée des boudoirs ou des spéculoos.  Si tu veux utiliser des ardoises, très bien, mais disposes-y alors simplement tes biscuits, bruts.  Mélange ton mascarpone au sucre et aux œufs, oubliant l’idée des œufs cuits durs, le destructuré, ok, mais y’a des limites.  Dispose ensuite biscuits et mascarpone, ainsi que ton mélange café-amaretto, dans un joli petit récipient.  Et laisse au client le soin de réaliser son tiramisu, à la façon d’un américain préparé minute.  

Oui, bon (ter), faut que j’arrête de regarder Top chef, ça perturbe vraiment trop mes nuits.

28
mar

Printemps, soleil, ciel bleu, papillons, eau, fontaine...

Tout cela va bien ensemble non ?

Ce matin, je discutais avec une collègue de ses envies printanières d'une fontaine.  Passqu'on a besoin de zen, et que je voulais lui piquer son cadre plein de galets très zen.  Ou m'offrir un kit zen avec du sable et un rateau.  Ou encore une fontaine, afin que le bruit de l'eau me relaxe max.

Oui, une fontaine, envie de fontaine, de gazouillis d'oiseau et de glouglou d'eau.

Mais où trouver une fontaine ?  Et que prendre comme fontaine ?  Un truc moderne, pas kitsch avec des grenouilles qui déversent l'eau par leur bouche ouverte.  Je critique pas le kitsch hein, j'ai bien un hérisson de jardin et un faux pot en pierre avec oiseaux, le tout en plastique, et j'aime ça. Mais les grenouilles bouches ouvertes, non.

Alors j'ai un peu investigué auprès de mes connaissances, à la recherche de la fontaine de mes rêves.

Et j'ai trouvé ceci, vendu chez http://unmondeenzen.be/, une fontaine moderne en béton, qu'on m'a dit.  Zen pensez-quoi, les amis (admirez le jeu de mots) ?  Oui, bon, un peu abîmée par le temps, c'est clair, on peut pas trouver de la qualité partout hein.  Sauf que ça risque juste d'exaspérer ma zenitude si ma fontaine rend l'âme après quelques mois.  J'abandonne.

unmondeenzen4ok.jpg

 

Puis j'ai trouvé ceci, chez http://www.fontaine-deco.com/, mais c'est en France. Dommage, j'adore.  Mais trop loin, j'abandonne.

fontaine.jpg

Et puis ceci, trop trop choli, mais pas en Gelbique non plus.  J'abandonne.

fontaineocean.jpg

 

Enfin, j'ai trouvé celle là chez http://www.natureetdecouvertes.com/, mais, diantre, elle est pour l'intérieur.  Rien n'est parfait, je vous dis, rhaaaaaaaaaaa.  J'abandonne.

fontainenature.jpg

Des suggestions, les petits zamis, pour que ma zenitude soit au top ?

Nan ?

Bon, je pense que je vais juste m'imprimer cette photo et la regarder six heures par jour :

NikonZen.jpg

Source : http://surl-octuplesentier.blogspirit.com/archive/2010/01/index.html

25
jan

Le cauchemar du jour

J’apprends que, pour d’obscures raisons médicales, je dois être amputée des deux jambes.  Argh, un tantinet ennuyeux… juste un tantinet.


Direction l’hôpital, où, pour d’aussi obscures nouvelles raisons, finalement je suis juste amputée des deux pieds.  Moins ennuyeux, mais tout de même un petit tantinet quoi.


Etonnamment, aucune douleur, alors je peux directement continuer ma vie, sur mes moignons.  Marcher est cependant complexe.  Je garde mon sens de l’humour car j’annonce à mes collègues que je vais pouvoir me débarrasser de mes chaussettes.


Et puis paf, je me retrouve dans un bus scolaire en direction de la piscine.  Moment de bonheur lorsque je réalise que, because mon opération, je n’aurai pas à subir la torture du cours de natation.


Ensuite, me voilà catapultée dans un appartement inconnu, moche comme tout, pour lequel j’ai signé un bail de trois ans à 422 eur par mois + charges de 178 euros, c’est précis.  Et je me demande pour quelle raison j’ai décidé de signer un bail d’appartement alors que j’ai déjà un logement, sacrebleu.


Fort heureusement, je me réveille au milieu de cette passionnante réflexion.


Et vous, comment vont vos cauchemars ?

11:51 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

18
jan

Cauchemars en série

Cette nuit, j’ai pas arrêté de cauchemarder.  En général j’ai droit à un cauchemar par nuit, et ça me suffit, mais là… c’était peut-être because la nuit précédente j’avais juste dormi 2 heures (je vous vois envahis de pensées lubriques « rencontre boum boum »), donc pas le temps d’avoir droit à mon cauchemar habituel.

J’ai d’abord rêvé de mon boss, mais là je me dois de rester discrète, pour éviter un procès en diffamation.  Et puis surtout, je me rappelle pas vraiment, juste que c’était cauchemardesque quoi.

Ensuite, j’ai rêvé que j’étais dans un resto, je commandais quasi rien et ça me coûtait un pont, genre 125 ou 175 euros pour une boisson et une pâtisserie ou un macaron, et je crisais.  Cauchemardesque aussi.

Puis j’ai rêvé que je me faisais arracher mon sac, argh, pourvu que ce ne soit prémonitoire, mon sac étant plein de choses indispensables : mon bic mauve à paillettes qui flottent, mes mouchoirs, mes bons de réduction périmés, mon Rescue censé supprimé les cauchemars…

Enfin, j’ai rêvé que j’étais à la mer du nord et que je m’approchais d’un guichet à la SNCB, très distraite.  Tellement distraite que je disais « bonjour » au lieu de « goeiedag ».  Et là, je me tapais une de ces remarques du guichetier, qui ensuite, en vengeance, alors que je tentais tant bien que mal de demander mon chemin en néerlandais, à grands coups de néologismes du genre aller = alleren, revenir = reveniren, gare = gaar, bagages = bagaren (hein que le néerlandais est facile).  C’était l’enfer.

Et je me demande si c’est pas à cause de cet article que j’ai lu sur la fréquentation importante de la mer du Nord durant les fêtes, mais surtout des réactions des Wallons à ce sujet.  Il y a un petit temps, je pensais que seuls les Flamands devenaient anti-wallons, je constate que l’inverse est également réel, et de façon tellement agressive que je suis dégoûtée de voir que, d’un côté comme de l’autre, les gens deviennent bêtes à manger du foin.

Exemples :


« Il y a des francophones qui ont vraiment dure de comprendre que les flamands ne viendront pas les aider. Alors pourquoi vont-ils dépenser leurs 'petites' économies en flandre ?


les wallons sont con la dernière fois que j'ai été à la mer la police permettait à certaine personne de ce balader avec des panneaux ou il était inscrit que la BELGIQUE CREVE


Pour le prix d une semaine a la mer du Nord , je pars dans les iles pour presqu un mois et point de vue beauté de la nature ..y a pas photo . De plus on y est bien reçu meme en français


La vlaamse kust en été, c'est déjà moche, cher, pluvieux, pas accueillant, mais en hiver, il faut vraiment en avoir envie !
Aidez l'économie flamande....elle en a grand besoin! Bande de nuls.


Moi, c'est fini ! Je n'y mettrai plus les pieds. Je préfère encore aller à Boulogne sur Mer. Au moins, là, on ne se fait pas insulter de 'merde de wallons'. Vous suivez... ?


Et en Wallonie? toujours la côte, c'est lassant et anti-francophone, bravo ' vers l'avenir' »


Euh, si même les Wallons s'y mettent, je pense que mon pays est définitivement foutu.  Déjà que tout à l'heure, au bureau, j'ai dû appeler la Flandre, et que, si moi j'articulais bien mon français en utilisant peu de mot, ben mon interlocutrice, elle prenait un malin plaisir à m'aligner cinquante mille phrases en flamand, à une vitesse de TGV pressé, pour que je pige rien.  Et je pigeais rien.  Vilaine, le bon dieu te punira, na.

16:42 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
jan

En exclusivité...

Voici ce que je vais m'offrir avec mon gain du Lotto de ce soir, ça sera mon petit pied à terre.  Et si je peux acheter les meubles avec, je suis partante.

 

 

 

13:44 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |