26
oct

La liste de mes envies... déjà réalisées

Chocolat blanc spéculoos

rêver

dormir

Medium (livraison annoncée pour lundi)

lire Cinquante nuances de Grey (quarante pages déjà)

voir Catherine demain

manger des manons avec noisette

voir Stars 80 (prévu pour lundi, pas le 29, le 5, je meurs de cette longue attente)

rires (cet après-midi, inoubliables série de rires pepsodent)

Reste donc :

aimer aller voir la mer vivre des préliminaires manger des moules courir dans l'herbe aller sur sa tombe voir mon nouveau livre aller au pâthantrope avoir une femme d'ouvrage repeindre mon wc tester une île déserte promener un chien voir les effets de ma lampe à soleil apprendre l'aquarelle rejouer du piano décortiquer des crevettes aller à NY refaire une croisière écrire un roman peindre ma vie en rose revoir bon-papa et bonne-maman que ma formation soit fructueuse chanter Over the rainbow voir Mika en concert framboises foie gras odeur de ciboulette en finir avec cette toux répondre à ce mail un feu de bois le voir le sentir complicité  tomber amoureuse avoir un plâtre rose avec des graffitis dessus photographier un oiseau voir un paresseux éradiquer les araignées manger du poulet avec les doigts peindre avec les doigts crier bien fort le pintadeau enfantin le regard d'un homme des passages piétons sans danger un jacuzzi dormir dans une cabane la neige fêter la fin du monde le 21 décembre saumon fumé lire la machine à prédire la mort un cocktail qui me saoule un lit douillet que Mark Greene ne meure pas un bain moussant et plus si affinités avec mon sex toy une étoile filante effacer mes rides un ventre plat écrire des poésies le coffret Gilmore girls des crocks fourrées rose une famille plus de justice oublier la Bosnie l'eurovision de mon enfance l'école Fisher price une vraie Barbie des cheveux blonds un bonnet A savoir porter des talons hauts effeuiller une marguerite me téléporter au soleil rencontrer le Petit Prince mais surtout le renard l'adopter avoir un sphynx écrire une trilogie un spaghetti bolo des chicons au gratin sans purée dégueu oser ressentir être agir bouger changer

19:28 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

19
sep

Le rêve du jour (enfin de la nuit)

Dimanche. Bruxelles. Moi.  Une galerie commerçante.

Tout est fermé, j’avais oublié qu’on était dimanche avant de partir pour cette virée shopping.  Blonde.  Enfin Kinder.  Seul endroit ouvert, un Quick désert.  Il est midi pile, mais je n’ai pas faim.  Je décide de quitter les lieux, en empruntant des dizaines de volées d’escaliers bien dangereuses.  Je hais les escaliers.  Et ça n’en finit pas de descendre.

Envie d’aller à la Grand Place.  J’aime la Grand Place.  Et le dimanche, tout y sera ouvert, je m’installerai au soleil, je ferai du shopping, et je m’achèterai une boîte de vingt macarons Darcis.  Na.  Puis je les mangerai tous en plein centre de la Grand Place, ça sera super.

Sauf que j’ignore où se trouve la Grand Place par rapport à là où je suis (note que j’ignore où je suis).  Et si j’appelais une amie pour avoir de l’aide (merci Jean-Pierre de cette suggestion).

Soudain, apparaît le (plus trop charmant) Môssieur que vous haïssez tous de haine haïssante, même que vous êtes 54 à ce jour à vouloir que je prenne la fuite (mais 42 à vouloir qu’il en bave, 8 à vouloir que je l’épouse et … waaaaaaaaaaw, 7 à me demander en mariage, sauf que j’ai pas reçu vos mails avec CV, candidature et photo, mais la Madame de l’horoscope de Contac’ m’a dit ce matin que quelqu’un m’aimait en secret et que je devais bien chercher pour le trouver, oùsqu’il est ?????).  Bref il est là et il me parle d’une drôle de voix.  Il a de longs cheveux bouclés et un air genre italien (sacrebleu, pas un italien, j’ai déjà donné).  Et nous revlà en train de descendre à nouveau des volées et des volées d’escaliers, en courant, en glissant (sûre que je vais me péter la gu… à ce train-là).

Ça donne trèèèèèèèèès chaud de courir, mais heureusement Bruxelles à tout prévu et offre à la foule en délire dont nous faisons partie un kit de survie d’après course contenant, d’après l’emballage, de la crème hydratante et un spray d’eau à vaporiser sur nos visages tout rouges.

Merci Bruxelles.

J’ouvre mon kit et y découvre, non pas la crème et le spray mais :

- des bas de contention (eeeeeeeeeeuh, euuuuuuuuuuh, euhhhhhhhhh)

- un petit kit de voyage tout mimi contenant un manche de brosse à dents avec deux têtes, une pour Monsieur, une pour Madame, un coupe-ongle intégré, puis du brol que j’ai oublié depuis que mon rêve s’est terminé

Nous sommes assis sur le sol, bien loin encore de la Grand Place, à déballer nos affaires, lorsque le (plus très charmant) Môssieur m’offre un cadeau pour se faire pardonner sa goujaterie.

Et c’est là que vous vous dites « des macarons Darcis ».

Ben non !  ‘Tendez, on n’est pas dans un conte de fées, on est dans la vraie vie, même si elle est rêvée.

Une bouteille. De champ.  Du Veuve Cliquot.  Ah ben non, finalement c’est orange mais pas du Veuve Cliquot.  On dirait de la piquette.  Et la bouteille est minuscule, pas de quoi me saouler la gu…, oh que non.  Quoi qu’il en soit, pas le temps de goûter à ce breuvage non plus, et pas le temps d’aller sur la Grand Place, mon réveil sonne et m’invite à me traîner vers ma douche, rhaaaaaaaa, drame de l’existence qui fait sonner les réveils en plein milieu d’un rêve.

09:54 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

18
sep

Le duplex de mes rêves est à vendre... rhaaaaaaaaaaaaaaaa

Chaque fois que je passe devant, je fantasme, je lève les yeux, je m'imagine vivant là.  Y'a douze ans, on m'a dit qu'il s'était vendu 250.000 eur.  Il est enfin à vendre, yessssssssssss. Note que l'intérieur me déçoit un chouia et le prix me semble surfait (450.000 eur ma bonne Dame), mais avec un chtit budget rénovation, genre 200.000 eur, ben j'en ferai quelque chose totalement à mon goût, enjoy.

Juste un détail : faut que je gagne au Lotto.

Alleye, demain je joue !

L'objet de tous mes fantasmes est à découvrir ici.

07:43 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

31
jui

A découvrir cet été

Magnifique lieu de villégiature en région namuroise, calme assuré, décor idyllique, cadre champêtre, surtout par joli temps.

Ce bed and breakfast de qualité est à découvrir sans tarder, une place encore disponible, mais ne tardez pas trop...

Réservation :

   abbesse.malonne@skynet.be,
 clarisses.malonne@skynet.be

clarisses.JPG

21
mai

Quand le cerveau droit rend moins gauche

IMG_4482.JPG

21:59 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |