5
fév

5/2/2018 : la malhonnêteté crasse de Pandora

J’ai toujours adoré Pandora, j’avais d’ailleurs des bracelets quand j’ai subi « paf l’Anaïs », bracelets qui m’ont été enlevés à l’hosto et remis à ma famille par le CHR (eux sont honnêtes). Comme je ne sais plus mettre de collier/breloque, j’en avais de touts les couleurs, dont certains faits par bibi, je me suis offert un collier Pandora en argent, que je n’enlève jamais, je le lave quand je prends ma douche, pratique pour moi.

Quand ils ont sorti la collection Disney, j’ai encooooooooore craqué, et ça s’est très mal passé, j’ai été arnaquée par la boutique de Namur, une honte, encore plus grave qu’aller là-bas est un véritable challenge pour moi.

J’ai donc envoyé ce mail au service clientèle de Pandora, je suis longue dans mon mail pour raconter combien aller en ville est difficile pour moi mais j’étais motivé, d’autant que quand j’ai demandé qu’on me réserve la miniature qui était enfin arrivée le temps que j’arrive en bus, on m’a répondu « on ne réserve pas », heureusement il en restait une quand je suis arrivée, je précise que j’ai dit que j’étais handicapée, que j’arrivais le plus vite possible pour moi, mais rien à foutre, non c’est non… :

« Bonjour,

Je suis passée à la boutique Pandora de Namur, rue de Fer, le lundi 4 décembre 2017 et le vendredi 15 décembre 2017.

J’ai acheté :

- un pendentif cœur disney (le 4 décembre) (en verre, à remplir) – mais la miniature Minnie était malheureusement en rupture de stock

- la fameuse miniature Minnie à insérer dedans et un charm Mickey le 15 décembre, quand on m’a dit quand j’ai téléphoné que la miniature Minnie était rentrée

Le tout mis sur un pendentif pour cou épais, de type bracelet, que j’avais aussi acheté le 11 septembre 2017

J’ai dû venir deux fois en décembre, en rolateur, en bus, au magasin, car il était en rupture de stock du mini médaillon Minnie.

Le trajet est très dur pour moi car j’ai été renversée par une voiture le 20 décembre 2014, j’ai été sauvée à l’hôpital CRH et je suis restée neuf mois à William-Lennox, en revalidation, je suis cérébrolésée et suis véhiculée par Handicap et Mobilité ou la Croix Rouge. Je suis toujours handicapée à 66  %, ne peux plus travailler, et reçois la visite d’un kiné trois fois semaine.

Aller en ville chez Pandora me tenait fort à cœur.

J’ai donc tout trouvé, mais comme j’ai acheté en deux fois à cause de la rupture de stock dû au magasin, le magasin a refusé de me faire bénéficier de la promo offrant un bracelet gratuit, or avec mes achats, j’avais largement dépassé le montant, mais il m’a été répondu qu’il fallait tout acheter le même jour, ce que j’aurais fait s’il n’y avait pas eu rupture de stock.

Les vendeuses sont adorables et au petit soin pour moi vu mon état, mais j’ai trouvé ce comportement inadéquat, car je n’étais pas responsable, et j’avais fait l’effort de me rendre deux fois à Namur.

Qu’en pensez-vous ?

Merci pour votre attention »

Ça c’était le 18 décembre 2017, depuis lors aucune nouvelle… malgré trois rappels par mail et enfin ce mail-ci, où j’ai compris que rien ne serait fait pour compenser l’attitude de ce magasin :

 

« Bonjour,

j'ai bien compris que vous ne feriez rien pour moi, la malhonnêteté de Pandora est partout, mais vis à vis des gens comme moi qui sont handicapés, renversés par une voiture, c'est encore plus dégueulasse »

 

IMG_3380.JPG

 

18:16 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Handicapée ? Rolator ? Pour eux, c'est sans doute égal à "handicapée mentale", donc, pourquoi se gêner ?

Écrit par : Catherine | 06-02-2018 à 09:46:29 Hr

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire