17
sep

17/9/2017 : voyage en Baie de Somme avec le Noyau – jour 4 : 7/9/2017

J’ai super bien dormi : jusque 7 heures, waaaaaaaaaaaw.

 Après le petit déj, nous allons à Berck plage. Je me rappelle de la discussion d’hier où je pensais que ce n’étais pas Berg, de bienvenue chez les Chtits mais le participants me disaient que si ! J’ai des doutes mais je me tais et pense « c’est cela oui et moi je suis la reine des belges une fois ? ».

 A 11h30 à Berck, nous voyons plein de phoques, des tâches foncées quoi. J’adore, et je fais plein de photos des tâches.

 On regarde les bestiaux, on mange notre pique-nique et je lâche ma blague à mourir de rire : « j’étais jeune et belle, je suis vieille et rebelle ».

 Je m’impose dans le magasin de Fort-Mahon où va B. et je fais de folles dépenses : 30 euros (un renard, une boite poisson style boite de conserve, avec des dessins d’animaux domestiques dont le chat, des portes-monnaies tête de chat, un petit essuie-lunettes avec photos de Fort-Mahon).

 Vers 15h30 nous refaisons une balade au Crotoy, et retour vers 17 h pour une petite pétanque sur le gazon. Comme je ne sais pas aller sur le gazon, pentu et pas stable, les joueurs s’approchent et je joue de la terrasse en dur, où je suis très très nulle of course (j’étais déjà nulle dans ma 1e vie).

 De retour au gîte, on regarde les photos prises par Y. et les photos des précédents voyages au même endroit. J’ai renoué avec mes bonnes vieilles habitudes et prix un galet (comme je ne sais plus aller sur la plage, je l’ai pris au gîte, il rejoindra ses amis de partout, chez moi).

 Après, nous prenons l’apéro et de chips, car c’est déjà notre dernière soirée. Après l’apéro, barbecue, j’ai choisi du saumon, d’autres ont pris de la viande. On essaie de me faire croire que c’est du phoque, d’ailleurs on l’appelle le veau de mer. Je commence à croire que j’ai vraiment la tronche d’un pigeon. Je dois avoir l’air super crédule I think. Je dis pour rire que c’est vraiment paaaaaaaaaaaaaaas bien de se moquer d’une cérébrolésée (bande de cérébrolésés).

 le bénévole joue « ce n’est qu’un au revoir au saxo ». Magnifique, on chante avec. On est tous dehors.

 Le repas est délicieux.

 Durant tout mon séjour, en plus de tenter de me faire gober des absurdités, tout le monde n’a eu de cesse de me demander « t’as pas froid ? », tant j’étais habillée léger, mais non je n’ai pas eu froid, j’ai eu chaaaaaaaaud.

 Quelques jeux puis au dodo.

jour 4 ensemble (2).jpg

jour 4 ensemble (3).jpg

jour 4 ensemble (1).jpg

Écrire un commentaire