13
sep

13/9/2017 : voyage en Baie de Somme avec le Noyau – jour 2 : 5/9/2017

Petit déjeuner : choco et baguettes, miaaaaaaam. Durant tout le séjour, je demanderai souvent à ce qu’on me dise le mot « baguette » : impossible de le retenir, foutue cervelle. On discute du cerveau, cette machine incroyable, ses erreurs et sa récupération parfois dingue, avec l’adorable accompagnant dont je ne parvenais pas à retenir le prénom, mais depuis que je pense au Prince des belges ça va.

 Après, nous nous rendons sur le marché du Crotoy tous ensemble, pour une balade. Chouette marché, en bord de mer, que demander de plus ? On a même du soleil. Je dépense 6 eur, pour un tout mini coussin de déco, fait main, « je suis au jardin », que je suspendrai à la porte vers ma cour. Economie ma bonne dame.

 Pendant que les super valides font une promenade dans la Baie de Somme, pieds dans l’eau, les moins valides, dont moi, allons dans une voiturette électrique dans les bois du Maequenterre, à la recherche d’animaux, dont notamment des sangliers et des mouflons. Je vois un papillon blanc, je vois une libellule, je mange une mûre, et c’est tout. Pendant que tous voient lapins et autres bestioles, moi, que dalle, nada, niente. Je finis par voir et prendre en photos une famille de mouflons, j’ignore ce que c’est mais ça ressemble à des moutons, en sauvages, paraît.

 Après le repas, un barbecue où je mange deux saucisses et une merguez, mais plus jamais de meguez, ça piiiiiiiiique, je vais avec un petit groupe voir le coucher de soleil sur la mer (hier, ils y sont allés sans moi, ce soir, je suis là) : oups pas de soleil, il pleut, pas de bol, mais c’est beau.

 L’accompagnant montre ses jolies photos prises durant la promenade en Baie de Somme : des phoques et un flamand rose (oui, bizarre). Il montre une seconde photo de flamand rose, savoir moi avec mon tshirt fuchsia : vilaaaaaaaaaaaaaaaain de se moquer, chuis une wallonne rose, pas une flamande rose. 

 Au dodo, après quelques jeux.

jour 2 ensemble 1.jpg

jour 2 ensemble.jpg

 

Écrire un commentaire