24
mai

24/5/2017 : Janine Boissard, La lanterne des morts

J’ai reçu chez moi pour la première fois un livre depuis mon accident, et lequel ! Le dernier de Janine Boissard, excusez du peu.

J’adore ses livres depuis l’adolescence, quand j’ai découvert l’Esprit de famille. Keske c’était beau.

Et en regardant tous les livres qu’elle a écrits, pour envoyer un rappel à mon cerveau accidenté, je me suis souvenue que j’avais relu « Croisière », en croisière. Lire ce magnifique livre sur le pont du bateau, c’était vraiment le nec plus ultra.

Bon pour lire La lanterne des morts, je ne souhaite bien sûr pas être morte, juste me mettre au soleil sur ma terrasse, m’éclairer d’une lanterne quand la nuit tombe, et passer un bon moment (ça je n’en doute  pas).

Le pitch : bon j’ai tenté de faire un copier coller du résumé durant 39 minutes en vain, mon cerveau n’est vraiment plus ce qu’il était, tchu, donc en cherchant sur google, vous trouverez le pitch et vous aurez envie comme moi de lire ce livre.

Merci aux éditions Gilles Paris pour cet envoi et leur confiance.

La-lanterne-des-morts.jpg

ps : à 18h48, après 58 minutes, j'ai su faire un copier coller :

Non loin de Terrasson-Lavilledieu, un village du Périgord où vit la famille Mercoeur, se dresse un phare qui guiderait non seulement les marins, mais également les âmes des défunts vers la lumière céleste, la Lanterne des morts. Charles est truffier et est marié à Madeleine. Ils ont deux filles, Lila et Adèle et habitent "Le Manoir", non loin du "Château" où habitent les Saint-Serin, viticulteurs de père en fils.

Lila est vive et brillante, sa personnalité légère voire frivole plaît aux garçons et elle attire sur elle tous les regards à cause de sa beauté. Consciente de l'effet qu'elle produit, Lila a l'habitude d'être traitée comme une princesse et aime être au centre de l'attention.

Adèle, sa cadette, est tout le contraire, comme si elle voulait contre-balancer l'excentricité de sa soeur aînée. Elle est sage et discrète et paraît plus mûre que son âge. Elle voue pour ses terres un véritable attachement et envisage de suivre les pas de son père et devenir truffière à son tour.

Vivien, le fils Saint-Serin, est très lié aux deux jeunes filles: il a le béguin pour Lila qui semble ne rien voir de ses sentiments et se comporte en grand frère protecteur avec Adèle.

Alors qu'Adèle fête ses 7ans, sa maman meurt d'une intoxication alimentaire. Diabétique, elle s'était confectionné un gâteau rien que pour elle, mais celui-ci contenait des baies de cytise qui l'ont tuée. L'hystérie de Lila en apprenant la nouvelle parut suspecte à tous. Et c'est là qu'Adèle apprend de manière fortuite que la maladie mystérieuse dont souffrait sa soeur était la bipolarité. Ce qui explique qu'elle puisse passer de la joie la plus pure à la colère la plus noire...

Après des années passées auprès de sa tante Mahaut et de la bienveillance de celle-ci, l'état de Lila semblait stabilisée. Elle a fait un beau et grand mariage avec un riche galeriste espagnol. Mais le sort semble s'acharner: alors que celui-ci était sur le point de divorcer, il a succombé à une crise cardiaque.

Revenue vivre à Terrasson, s'apercevant que Vivien a cessé de s'intéresser à elle et est tombé amoureux de sa petite soeur Adèle, Lila fait tout pour les séparer et compte bien parvenir à ses fins, comme d'habitude...

Les commentaires sont fermés.