8
mai

8/5/2017 : brocante

Hier, je suis allée à la brocante, et pour la première fois, j’ai pris la nouvelle passerelle sans marche qui passe sous le pont de Jambes, comme ça nul besoin de traverser la route sur un passage piétons (ah bon, c’est risqué ? ah ah ah). C’est très pratique. J‘aime, même si je dois faire super attention quand ça descend.

Il faisait super bon, mais je n’ai pas échappé aux gentilles personnes qui me demandaient « vous n’avez pas froid ? » et à qui je devais expliquer que marcher me donne très chaud. Notez que là j’écris et je sue comme une vache (ouais je sais, on dit suer comme un bœuf mais je suis une fille, donc une vache). On ne m’a dit « vous n’avez pas froid » qu’une fois hier contre quatre dimanche dernier.

De loin j’ai vu le panneau fuchsia mais je pensais que c’était un vrai panneau de travaux. Comme je pensais déjà à l’acheter je suis de suite allée le voir, car j’adorais déjà les panneaux avant, j’en ai plein ma cour : un panneau « défense d’uriner » rond acheté y’a longtemps à la brocante, un panneau de Paris « interdiction de stationner », moche, mais un joli souvenir car impossible de prendre un panneau de rue, j’imagine qu’ils sont protégés car tout le monde les veut, donc j’ai pris un panneau détaché qui trainant en rue, un panneau de rue attaché sur le mur de ma cour quand j’ai emménagé, et j’en passe. Donc je suis allée près du panneau fuchsia, qui était « une imitation » rigolote du panneau des travaux qui ont lieu partout en ce moment, et je l’ai acheté pour 50 centimes, à un monsieur qui l’avait offert à sa femme, qui n’avait pas apprécié la blague « ultra chieuse » (tant mieux pour moi, maintenant il décore ma cour).

Ensuite, j’achète une plaque de rue Jamboise pour ma collection, et je cause avec la vendeuse, pour réaliser qu’elle adore les chats, qu’elle en a 9, et un chien qu’elle a sauvé, qui est là et est super adorable, qu’elle a vécu à Jambes. Bref un super moment. Super super, je la reverrai, elle m’a demandé ce que j’avais eu, j’ai raconté.

Puis j’achète un cadre de Paris, ville que j’adorais et que j’ai beaucoup vue, pas sûre d’être capable d’y retourner, à une vendeuse qui refait son intérieur, je m’offre aussi une tête de Hello Kitty en peluche et un truc pour empêcher que la tête ne tombe, les deux achetés à la même vendeuse.

Je rentre avec mes achats, et je croise ma voisine de rue, dont j’ai encooore oublié le nom, qui bosse chez un notaire de Jambes.

pizap.com14941652837645.jpg

pizap.com14941655092091.jpg

pizap.com14941653393336.jpg

13:51 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Écrire un commentaire