17
mai

L’instant précis où les destins s’entremêlent – Angélique Barbérat

Le soleil a cet avantage qu’il m’offre le plaisir de la lecture sur transat et m’éloigne de ma collection de séries télé.

En deux jours, j’ai donc lu deux livres. Hier, c’était Le sourire des femmes.

Aujourd’hui, j’ai découvert L’instant précis où les destins s’entremêlent.  Pour ne rien vous cacher, je l’ai commencé hier, en réalité, directement après Le sourire des femmes, mais vraiment directement, sans transition, car le soleil allait tirer sa révérence et je voulais en profiter au finish.

D’habitude, j’ai besoin d’un moment de transition entre deux livres. Une pause. Pour faire mon deuil. Oui, quand j’ai aimé un livre, je dois faire le deuil de l’histoire, des personnages, me détacher d’eux, avant de pouvoir entrer dans une autre histoire. Cela peut ne prendre que dix minutes, mais une pause s’impose.

Hier, je n’ai pas quitté mon transat, je suis passée d’un livre à l’autre, avec appréhension, car je venais de quitter Aurélie, et je devais apprendre à connaître Coryn.

J’ai tout de suite aimé Coryn. Projetée dans sa vie sans avoir eu son mot à dire, par des parents, comment dire, un chouia « primaires », qui lui imposent l’air de rien un mariage en apparence idyllique. Un mariage qui, en réalité, l’anéantit complètement : viols, violence, isolement, solitude et espionnage en étant les maîtres mots.  Elle se laisse éteindre, sans révolte aucune.

Et puis il y a Kyle, virtuose des instruments de musique, rock star accomplie. Au fond duquel bout une souffrance : à cinq ans, il a découvert sa mère morte sous les coups de son « géniteur ». Son unique bonheur désormais : l’instant où il entre en scène.

Et c’est l’instant où les destins s’entremêlent. Kyle croise la route de Coryn. Et ces êtres qui ne s’autorisaient rien vont voir surgir dans leur vie une étincelle de potentiel. Et si l’amour ? Et si la vie ? Et si la liberté ? Et si nous ?

Certains détracteurs de ce livre lui reprochent son manque de crédibilité. Je suis d’accord. Le hasard fait parfois trop bien les choses. Mais au-delà de cela, la crédibilité des personnages, elle, est totalement présente. Coryn est devenue paralysée de la vie, de façon insidieuse, sans s’en rendre vraiment compte, par lassitude, par incapacité à se révolter. Kyle est un paralysé de l’amour, car l’amour est dangereux, il peut tuer. Et ces deux êtres bouffés par leur quotidien vont se comprendre. Et tenter de se sauver l’un l’autre. Ben moi je dis que c’est beau. Que c’est fort. Et que ça m’a fait pleurer sur mon transat. Donc c’est que j’ai aimé. C’est tout ce que je demande à un livre, de l’aimer. Pari gagné.

Acheter L'instant précis où les destins s'entremêlent

l'instant précis.jpg

Les commentaires sont fermés.