30
avr

#100happydays - #100happyendogirlsdays - day 17

Cadeau bonheur.

Copie de 100happydays17.jpg

29
avr

#100happydays - #100happyendogirlsdays - day 16

Une merveille de drôlerie et de spontanéité, avec un envers du décor stupéfiant, même si pas étonnant. Je kiffe ma race, comme dirait Slimane... Sera lu en deux jours je pense, addict aïe ème (comme dirait encore Slimane).

100happydays16.jpg

 

28
avr

#100happydays - #100happyendogirlsdays - day 15

Super moment dans le magnifique théâtre de Namur, belle petite gueule, dégustation de fruits improvisées, chouettes chansons, ambiance au top, puis rires et émotions avec la mignonnette et sa môman. Ce fut court, mais ce fut bon.

Copie de 100happydays15.jpg

Copie de 100happydays15bis.jpg

Copie de 100happydays15ter.jpg

27
avr

#100happydays - #100happyendogirlsdays - day 14

I'm in love with this song...


27
avr

Notre fin sera si douce – Will McIntosh

« Le dimanche on lit au lit ».

J’ai testé avec cet ouvrage « plongée dans l’apocalypse, sans précaution ».

Un titre tout doux (ouais, ça parle de « fin », mais on l’imagine dans un nuage cotonneux moelleux).

Mais la vie n’est nullement douce, ni moelleuse, pour Jasper.  Nous sommes en 2023, crise économique, chômage monstrueux (vous me direz, ben comme maintenant, ben non, pire, attendez je continue), lutte pour l’accès à l’eau potable, virus ignobles inventés par l’homme pour diminuer la population mondiale, sans abri dans tous les coins, brigades répressives dont on finit par ignorer si elles sont créées par les gouvernements ou par les rebelles.

Et dans cet univers donc, Jasper, qui lutte, avec le souvenir cruel de son passé, où manger et boire semblaient un geste tout naturel, tout comme bosser ou payer son loyer.  Il lutte mais il y croit encore. Et il croit en l’amour, aussi, toujours.

Peut-on songer à aimer lorsque tout s’effondre autour de soi ?

C’est la question qui m’a semblée prépondérante dans cet ouvrage captivant et effrayant à la fois. Cet la science-fiction de Will McIntosh ne semble pas vraiment irréelle, malheureusement.  Et de finir par être effrayée par ma lecture, effrayée, dégoûtée parfois, par la violence, la peur, la mort qui rode, la vie qui devient un enfer quotidien, mais ô combien captivée. Passque je veux que Jasper survive. Et je veux qu’il aime, surtout. Envers et contre tout.

Une vraie bonne surprise que la découverte de cet auteur, professeur de psycho, qui a le don de provoquer l’empathie pour ses personnages.  

Un régal.

Acheter Notre fin sera si douce

notre fin.jpg

27
avr

Avant toi – Jojo Moyes

« Le dimanche on lit au lit ».

"Avant toi" sera sans doute mon coup de cœur de 2014, même si nous ne sommes pas encore en mai.

Et un fameux coup de cœur, le genre de livre qui t’accroche dès la quatrième page (ouais, je me dois d’être honnête, j’ai dû relire les trois premières, car j’avais l’esprit ailleurs, et j’avais mal suivi le fil de l’histoire), et quand elle t’accroche, elle ne te lâche plus, elle fait que tu lis sur le pont du bateau (croisière, encore et toujours), dans ta cabine, dans les toilettes de ta cabine, bref à chaque moment libre entre les obligations du voyage telles excursions, balades, massages, cocktails et repas (et je dis sciemment « obligations », car j’ai connu deux ou trois moments, vers la fin de l’ouvrage, où m’en séparer était un déchirement, même pour aller vaquer à des occupations somme toute génialissimes).

Je ne connaissais pas Jojo Moyes, et n’ai qu’une envie : lire tous ses livres. Malheureusement, très peu sont encore traduits, sacrebleu.

Mais ça parle de quoi, me direz-vous, ce livre que j’encense depuis 13 lignes ?

Le pitch : Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

Très vite, Lou devient votre meilleure amie, vous devez Lou, vous ressentez Lou, vous vivez la vie de Lou, sa rencontre avec Will, la vie étrange qu’ils vont mener, lui désabusé par l’existence, elle désabusée par ce rustre dont elle doit s’occuper, puis cet apprivoisement, lent, très lent, mais si touchant, comme cet ouvrage qui m’a fait passer du rire aux larmes, et quelles larmes, les gros sanglots bruyants, toujours dans la cabine du bateau, avec nez rouge et yeux gonflés pour aller ensuite au repas de gala…

Si vous avez envie de vibrer cet été, je ne peux que vous conseiller cette lecture…

En plus, il est en format poche, donc pas cher ma bonne Dame.

Acheter Avant toi

avant toi.jpg

27
avr

Troubles – Florian Lafani – Gautier Renault

« Le dimanche on lit au lit ».

Troubles est un thriller en série proposé en ebook sur Amazon, à l’origine, et qui sortira bientôt en format broché.  Je l’ai découvert en ebook, histoire de partir en croisière avec une bonne lecture en perspective, jugez plutôt :

« Six otages filmés par webcam.

Des millions de votants sur Facebook.

À vous de choisir qui restera en vie. »

J’ai de suite accroché à ce mini résumé, et une fois sur la route des vacances, je me suis plongée dans la lecture…

Et j’ai été un chouia déçue.

L’intrigue est bien ficelée, elle emmène son lecteur aux quatre coins du monde, ou presque.

La lecture s’interrompt difficilement, tant on a envie de savoir.

Et pourtant…

La faute aux nombreuses fautes peut-être, qui ont tendance à me hérisser quand c’est à ce point, voire à me déconcentrer (j’espère que la version livre sera relue aux fins de les supprimer).

La faute aux nombreux personnages et au fait que mon cerveau, lorsqu’une intrigue en comporte plus de quatre, s’y perd totalement. Heureusement, s’agissant à l’origine de sept épisode, chaque résume les précédents, ce qui m’a bien aidée.

La faute à la fin, que j’ai eu vraiment du mal à comprendre, peut-être. Mon cerveau, peut-être, encore, mais cette fin, ben ça ne l’a pas fait, c’est retombé comme un soufflé mal cuit. Je m’attendais à un truc grandiose, et ben non ma bonne Dame.

J’ai du mal à expliquer pourquoi je n’ai pas accroché, mais c’est un fait, je n’ai pas accroché, contrairement à de nombreux lecteurs, au vu des avis sur Amazon.

Comme quoi, les goûts et les couleurs…

Si vous voulez vous faire une opinion,

c'est par ici

mais sachez que l’intégrale sort bientôt, en kindle ou en livre de poche, ce qui vous évitera de devoir acquérir les sept épisodes.

troubles.jpg

27
avr

On trouve de drôles de trucs parfois, sur les trottoirs bruxellois (et ça rime)

J'ai toujours été fascinée par l'Atomium, depuis toute petite, et ça continue, même à mon grand âge... me suis donc transformée en touriste nippone...

Copie de atomiumselfie.jpg

Chuis làààà

Copie de atomiumselfie2.jpg

atomiumbynight.jpg

08:27 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

27
avr

On trouve de drôles de trucs parfois, sur les trottoirs namurois (et ça rime)

Copie de trottoir.jpg

trottoir 1.jpg

Copie de trottoir 2.jpg

Copie de trottoir 3.jpg

08:10 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

27
avr

#100happydays - #100happyendogirlsdays - day 13

Il aura fallu vingt ans, mais je les ai vus, je les ai aimés. J'ai pas aimé le Palais 12 et sa grosse arnaque à la place catégorie 1 où tu vois que dalle passque t'es en bout de rangée, même si t'as payé 70 euros comme ceusses en début de rangée qui voient parfaitement bien, mais ça n'a pas gâché mon happyday 13, na.

100happydays13.jpg