1
avr

L'endométriose ne passera plus par moi pour très longtemps...

Vous le savez, endogirl un jour endogirl toujours, vous le savez j'ai marché à Paris (faudrait que je poste quelques photos un jour, elles sont toutes sur Fessebouc), vous le savez je fais partie de la team Lilli H. contre l'endométriose, qui lutte pour faire connaître cette maladie et a organisé la marche.

Je me devais donc de relayer cette info primordiale que nous publions aujourd'hui.

« Une découverte prometteuse dans le domaine de l’endométriose

Une équipe scientifique de Pittsburgh (Etats-Unis) vient de faire une découverte qui pourrait révolutionner l’existence de millions de femmes atteintes d’endométriose à travers le monde.

Le professeur Nemolinski, originaire de New-York, a en effet mis à jour l’existence de foyers d’endométriose au sein de la population de Zebrasoma flavescens, de la famille des Acanthuridae, une variété de poissons vivant généralement dans les récifs coralliens des mers tropicales, également appelés poissons chirurgiens par les aquariophiles. Seules les femelles jaunes en seraient atteintes. C’est en observant l’aquarium familial que James Nemolinski aurait fait cette découverte, sa femelle Zebrasoma flavescens se tordant de douleurs une fois par mois.

Si l’équipe du professeur Nemolinski parvient à extraire le gène de l’endométriose des ovaires des Acanthuridae femelles, l’espoir d’un nouveau traitement efficace pourrait naître. La difficulté réside dans le fait de localiser les femelles au sein de la communauté, les différences entre les mâles et les femelles étant généralement minimes chez la plupart des poissons-chirurgiens.  

Zebrasoma_flavescens_taxo.jpg

"Nous surveillons de près cette femelle pendant son traitement. En effet, nous avons pu remarquer qu'elle avait très vite commencé à prendre du poids à partir de l'injection de Décapeptyl. Nous avons aussi dû l'isoler car elle s'attaquait aux autres poissons de l'aquarium sans raisons apparentes." explique le Professeur Nemolinski

Une avancée scientifique prometteuse, donc, même s’il faudra quelques années avant que le traitement puisse être testé, d’abord sur les malades Zebrasoma flavescens, puis sur la population humaine. »

Suite à cette découverte, l’équipe Lilli H. contre l’endométriose a d’ores et déjà pris les devants et décidé de permettre aux femelles Zebrasoma flavescens de participer à la seconde marche mondiale contre l’endométriose qui sera organisée à Paris en mars 2015. Nous prévoirons des aquariums sur roulettes et sommes d’ores et déjà à la recherche de volontaires avec un niveau 2 de plongée pour assurer la sécurité des participantes. N’hésitez pas à nous contacter à ce sujet.

http://larevuedudoc/sante/news/lespoissonszebrasomaalares...

Découvrez l'article et des infos sur la maladie ici : http://www.lillih-endometriose.fr/index.php/une-decouvert...

09:23 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Au début de l'article j'étais contente pour toi, puis j'ai lu plus loin et j'ai vu la photo... Dommage !

Écrit par : Catherine | 01-04-2014 à 17:06:19 Hr

Répondre à ce commentaire

On avance... on avance !
Je croise les doigts pour que les traitements fonctionnent.

Écrit par : o gout du jour | 01-04-2014 à 17:17:57 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.