24
fév

MWME (Million woman march for endometriosis)

affiche.jpg

En novembre j'ai participé au NANOWRIMO.

Et en mars je participe à la MWME.

J'adore ces logos qu'on ne retient pas, mais qui occupent une tranche de notre quotidien.

La MWME, si vous n'êtes pas dans mes zamis Facebook (comment ske c'est possip' ça ?), c'est la Million Woman March for Endometriosis.

Il y a un an, je ne savais même pas ce que c'était, l'endométriose. Enfin si, j'avais lu un article ou l'autre, passque quand chuis allée chez mon doc en mars dernier, prise de douleurs intenables, décidée à ce qu'enfin elle m'écoute et ne me dise plus "ouais ouais vous avez mal durant vos ragnagnas, prenez une aspirine (et me faites pas chier avec vos trucs de meuf)", j'avais posé mon diagnostic déjà, merci Google. Je vous passe le détail des mots-clés que je lui ai offerts, à Google, mais il m'a fourni la réponse.

Puis chuis tombée, paf boum tralala, dans l'endométriose. Mais zen hein... Passque je croyais que l'endométriose c'était juste une petite merde qu'on soigne fastoche finger in the nose avec un petit médoc ou la pilule en continu. Je suis tombée des nues quand j'ai appris que non non non ma bonne dame, ça s'opère.

Je suis tombée des nues quand j'ai appris que cette maladie causait tant de dommages physiques. Qu'elle pouvait rendre stérile. Faire découvrir les joies de la mamypause. Bousiller les organes. Et je vous passe les détails, des fois que des zenfants passeraient par là.

Je suis tombée encore plus des nues quand j'ai découvert qu'elle était taboue, que personne n'en parle, parce qu'elle n'atteint que les femmes ? Parce qu'elle touche à l'intimité ? Je l'ignore, mais on n'en parle pas, jamais, et les femmes souffrent en silence, des années durant, comme les chochottes qu'elles sont censées être, ben voyons.

Puis j'ai trouvé le soutien bien nécessaire. Au sein d'un groupe belge, d'abord, qui m'a aidée au moment de mon opération, aiguillée vers le bon spécialiste et qui a été là pour la nouvelle endogirl que j'étais. Puis au sein de Lilli H contre l'endométriose, un groupe français (mais on s'en fout non ?), enfin un groupe, un site web, une page Facebook, un groupe de soutien et depuis peu une association en bonne et due forme. Des nanas qui réunissent, et c'est rare, à la fois le respect de l'autre, la capacité à fournir des informations utiles et non farfelues, l'humour (ouais, on s'est pris de ces délires des fois sur le groupe), et j'en passe. Et puis l'amitié, le soutien, les discussions qui aident, les délires parfois. J'y ai trouvé ce que je cherchais. Et voilà. J'y suis j'y reste... Au sein d'une team dynamique et pleine d'enthousiasme, portée par l'envie que cela change, et par l'instigatrice de tout cela, notre MA.

Puis est venue la marche, à l'initiative de plusieurs médecins aux States. Ce 13 mars, dans 45 pays, nous marcherons pour faire sortir l'endométriose de l'ombre.

Je marcherai à Paris, passque pour moi cette maladie est universelle et que les progrès d'un pays bénéficient un jour ou l'autre aux autres pays, parce que les frontières n'existent pas quand on veut faire bouger les choses, et passque j'ai envie de rencontrer ma team en chair et en os, qu'elles me rencontrent en chair et en os (surtout en chair d'ailleurs, merci les traitements hormonaux qui me transforment en "grosse bouffe a faim, grosse bouffe a très faim"), et de rencontrer les centaines, les milliers, les millions de femmes qui viendront marcher.

Faire bouger le chose, toutes les endogirls le veulent. Les initiatives pleuvent (même s'il fait soleil et c'est tant mieux), les articles paraissent aux quatre coins de l'hexagone dans la presse, (euh, ça a quatre coins un hexagone ?)...

Parmi ces initiatives, la création de nos petits logos Facebook sur la marche, réunis dans cette jolie vidéo que je souhaitais vous faire partager,  merci pour ce joli montage de notre détermination à toutes :

Le soutien nous vient également des personnalités françaises, par leur présence à la marche et/ou par leurs petits mots d'encouragement :

 

affiche alice dona.jpg

affiche inna modja.jpg

affiche jjg.jpg

affiche raphaelle ricci.jpg

affiche sonia dubois.jpg

14:32 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Merci Anaïs pour la fraîcheur de votre blog et le partage de votre expérience (et en quelque sorte de la mienne) avec cette belle légèreté (pourtant je sais combien elle peut être lourde), j'aime bien! L'odeur des frites de mes origines belges y est peut-être aussi pour quelque chose...:-0

Écrit par : Agnès | 28-02-2014 à 09:26:46 Hr

Répondre à ce commentaire

Magnifique je fais suivre, courage ma poupée ... Toutes autres aussi courage

Écrit par : Bellon | 01-03-2014 à 19:59:02 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.