19
fév

Romain et Augustin – Un mariage pour tous

« Le dimanche on lit au lit ».

J’étais très attirée par cette BD, ayant moi-même consacré un ouvrage aux familles dites différentes, mais pour les petits nenfants.

Mais dès la première page, j’ai su qu’elle ne serait pas pour moi, cette BD. D’abord, trop de personnages.  Ouais, moi, si y’a plus de quatre personnes dans une histoire, je m’y perds. La faute à mes neurones. Quatre neurones. Quatre personnages maxi. CQ(uatre)FD.

Ensuite, j’ai vraiment eu du mal à accrocher, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises, à plusieurs moments, mais rien n’y a fait, je n’ai pas pu entrer dans l’histoire.

Faut dire que j’aime plutôt les BD aux dessins rondouillards et pleines d’humour, alors les dessins réalistes et les histoires d’amour, en BD, quand bien même elles fussent gay, ben ça ne m’émeut pas.

Et de me demander pourquoi… alors qu’un livre peut me faire pleurer des larmes de crocodile.  Je pense que c’est car ça manque de mots, tout simplement. Ce qui est le propre d’une BD, je n’en disconviens pas. Mais l’histoire de Romain et d’Augustin, en BD, ça m’a fait l’effet d’un roman-photos. Même pour la demande en mariage, j’ai pas pleuré, c’est dire.

Hormis cet avis tout personnel, je pense (ce qui est finalement aussi un avis personnel), que cette BD devrait être proclamée d’utilité publique en France (et aussi en Belgique, même si parfois mon pays me semble moins rétrograde en matière de mariage gay), tout comme le fut la BD Jo, à l’époque de l’apparition du Sida dans nos vies…

Acheter Romain & Augustin - Un mariage pour tous

augustin.jpg

Les commentaires sont fermés.