4
oct

FIFF – Le sens de l’humour

Et le voilà, le film de Maryline Canto. Après avoir adoré La tendresse, je mourais d’envie de le découvrir, et je n’ai pas été déçue.

Non seulement elle en est la réalisatrice, mais également l’actrice principale, tant qu’à faire. Elle y incarne Elise, qui vit seule avec son fils, depuis le décès de son mari. Elle entretient une relation distante avec Paul, qu’elle résume à « tu me baises bien, point ».

Petit à petit, les liens vont se renforcer, au fur et à mesure que Paul fait la connaissance de Léo, le fiston.

Ce film aurait pu s’appeler La tendresse aussi, ou plutôt Le sens de la tendresse, à réapprendre, voire Le sens de l’amour, joli aussi.

Malgré son titre, il faut avouer que Le sens de l’humour n’est pas toujours très drôle. Autant Maryline Canto était lumineuse, solaire, dans La tendresse, autant on la sent éteinte dans Le sens de l’humour, mais petit à petit, elle va se réveiller… Le talent d’une grande actrice, deux films différents, deux attitudes opposées, avec toutefois ce petit sourire au coin de l’œil, que je lui aime tant.

Ce que j’aimerais aussi, c’est découvrir ce musée qui expose les Nymphéas, dans lequel Monet voulait que le visiteur se sente « au milieu de l’eau ». Je n’ai jamais vu les Nymphéas, je veux les voir, merci Le sens de l’humour, de m’avoir donné cette envie.

le sens de l'humour.jpg

17:13 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.