21
aoû

Le syndrome de la Tourette version "hein"

Je souffre du syndrome de Gilles de la Tourette, mais uniquement dans sa version "hein".

On me l'avait fait remarquer y'a des années, au bureau : "tu sais que tu dis hein à chaque fin de phrase au téléphone, Anaïs, c'est vraiment ultra moche".

Le genre de remarque super sympa et cool, qui fait qu'ensuite tu t'écoutes systématiquement parler pour entendre tes "hein", ou plutôt pour tenter de ne plus les prononcer, et puis tu tentes, plus tu le dis, of course, ça ne rate jamais.  Et plus tu t'écoutes plus tu te concentres pas sur la conversation plus tu foires tes dossiers plus tu continues quand même à dire hein, tant qu'à faire hein !

Et là, ce soir, j'ai réalisé que même à l'écrit, sur Skype quand je tchatte par exemple, ou par mail, je mets des hein à chaque phrase.  "Rigolo hein", "j'ai faim hein", "ça va hein", "fait froid hein", "je vais au dodo hein", "on regarde asterix hein", "on se voit bientôt hein".

La Tourette du hein je vous dis.

Et au bureau, ben je ne suis pas parviendue à me guérir of course, même au bout de dix ans de thérapie anti-hein : "je vous tiens au courant hein", "je vous rappelle hein", "vous m'envoyez le document hein", "je tiens à l'oeil hein", "votre dossier suit son cours hein"...

D'un autre côté, c'est mieux la Tourette du hein que la Tourette tout court, passque "je vous tiens au courant putain bordel chier merde", pas sûre que ça passerait...

21:01 Écrit par Anaïs dans Anaïs bosse... parfois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.