24
jui

L'invention (bleue) du siècle, elle sera de bibi…

Je vais bientôt devenir riche.

Je me demande comment l'industrie du Tampax, des Vania et autres OB n'y a pas encore pensé.

Lors d'une captivante discussion féminine sur ce qu'on appelle humblement les "protections périodiques" (mouahahah), j'ai réalisé qu'elles étaient toutes blanches.

Sans exception.

Or, malgré ce que veulent nous faire croire les pubs, le sang n'est pas bleu, nan nan nan, il est rouge.

Et du rouge sur du blanc, ça se voit, c'est moche, ça fait sang (logique, ça en est, enfin presque, je vous passe les détails techniques du contenu des ragnagnas féminines).

D'où mon idée d'inventer les protections périodiques (mouahahah bis, ça me fait vraiment mourir de rire cette expression – j'avais noté mûrir de rire, ce qui est un gros lapsus révélateur aussi, tout bien réfléchi, because avec ma ménopause artificielle provisoire qui m'a fait mûrir plus vite qu'une framboise sous 35 degrés, je revendrais bien tout mon kit de protections périodiques, presque neuves ma bonne dame, sur Ebay, tant qu'à faire, d'autant que je suis un hamster niveau matos non périssable et que j'ai en stock de quoi tenir jusqu'à la ménopause, la vraie de vraie), donc mon idée : inventer les protections périodiques bleues. 

Remarquez mon sens de l'abnégation, me lancer dans une invention qui va révolutionner le monde des femmes, alors que je ne suis pas concernée, provisoirement;  je sais, je suis la Mère Térésa des femmes.

Donc inventer les protections bleues, passque rouge sur bleu ça donne mauve.

Joli non, le mauve, comme couleur ?  Mieux que rouge.  Plus discret.  Plus mode.  Plus fashion victim quoi.

Et dans la foulée, je les proposerai bio, sans dioxine ni produits chimiques (car savez-vous que tous ces trucs blancs regorgent de produits toxiques qu'on utilise sans le savoir, voire qu'on introduit en nous, sacrebleu, oui bleu, bande d'industriels pourris va, qui nous intoxiquent sans scrupules).

Donc bio, et bleus.

Reste à trouver la technique pour les rendre bleus et bio.

Avec du sang de Schtroumpfs peut-être (c'est la Schtroumpfette qui va être ravie de mon invention, maintenant que j'y pense, du ton sur ton) ?

Avec du Curaçao ?  Mais j'appréhende la gueule de bois de l'entrejambe, et l'alcool est interdit aux mineurs…

Avec de l'encre de Seiche ?  Mais ça va pas faire trop noir, voire pire encore, sentir le péchon (rho, c'est d'un frais, je sais).

Avec du jus de mûre, de myrtille ?  Simple suggestion, car je viens à l'instant de voir un reportage sur ces fruits à la Tévé.  En prime, y'aurait peut-être une chtite odeur fruitée bien sympa ?

Avec de la spiruline, me suggère google… qui provient d'une algue bleue avec plein de vertus super géniales inside, que du bonheur, des antioxydants, très à la mode, notamment.

Adjugé.

Bon, je dépose mon brevet.

Et la nouvelle famille royale belge, d'habitude adepte du fuchsia, sponsorise déjà mon invention (bon c'est pas ça mais malgré cette manie de toujours être dans les mêmes tons, voire les mêmes tissus, je trouve cette série de photos de vacances bien sympa, plus chouette que les photos officielles absolument "balais dans le derrière" qu'on nous a pondues y'a deux jours).

bleu.jpg


21:14 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Très bonne idée la spiruline et le coté antioxidant à cet endroit-là... surtout parce que je viens d'apprendre qu'on pouvait se lifter le vagin, comme le visage... Pour qu'il soit plus jeune, lui aussi... Ca ferait un effet 2 en 1 ;)

Écrit par : Sophie | 25-07-2013 à 08:00:07 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.