11
jui

Faut-il tout dire avant le crash ?

Vous aurez sans doute lu qu'un avion a causé des frayeurs à ses passagers, en Gelbique, en effectuant à plusieurs reprises ses manœuvres avant de se poser, créant la panique parmi les passagers.

Diantre, bigre, sacrebleu, quéén horreur, rien que de lire les articles, j'en ai des sueurs froides.

Et une passagère a alors adressé des messages d'adieu émouvants à son petit ami (ça me rappelle avec horreur les messages laissées par les occupants du WTC le 11 septembre, qui m'ont bien souvent arraché des larmes).

Ses messages "Mon bébé, l'avion a un problème. On va peut-être tous mourir. Je t'aime très fort et si j'en viens à mourir, je ne t'oublierai jamais. Je t'aime à a folie et je veillerai de là-haut sur toi", et puis "je t'aime, c'est super grave. Je tremble en t'écrivant le message mais je t'aime. (...) Peut-être adieu, ça semble assez grave".

So émouving, so touching, so pleurniching.

J'imagine l'horrible angoisse du petit ami en recevant ça, la terreur de la perdre, et l'attente de nouvelles qui n'arrivent pas, puis finissent par arriver, enfin du moins je l'espère, sauf si elle a perdu son gsm dans la frénésie de quitter l'avion, sauf si elle a plus de réseau, sauf si elle a plus de batterie, sauf si elle a vidé tout le whisky dans l'attente de la chute et est en coma éthylique…

Et puis, mauvaise et vilaine, je me surprends à élucubrer que le monsieur en question se dise que c'est sa toute toute dernière chance d'avoir la conscience tranquille, et qu'il se confesse en poésie et en sms avant qu'elle ne tombe et ne retourne à la poussière :

"Chérie je t'aime comme un roi, mais je dois t'avouer que je t'ai trompée six fois"

"Chérie, ces pectoraux que tu adores tant, ben ce sont des implants"

"Chérie, j'ai profité de ton départ' pour me casser et vider l'appart'"

"Chérie, j'ai conduit ta nouvelle voiture, et j'ai bousillé toute la peinture"

"Chérie, tu vas pas trouver ça rigolo, mais en fait je suis homo"

"Chérie, je te mens depuis dix ans, je me la joue Docteur Romand" (si vous pas comprendre, vous demander à Google)

"Chérie, je te dis adorer Arte, mais chuis plutôt fan de télé-réalité"

"Chérie, ces petits plats que tu adores me concocter, et ben ils me font gerber"

"Chérie, on n'aurait pas dû acheter cette villa à Monaco, car depuis six mois j'ai perdu mon boulot"

"Chérie notre fils Sacha, ben en fait il n'est pas de toi" (oui bon ça ça marche uniquement si c'est l'homme qui va se crasher et la madame qui se confesse, je l'admets, mais bon, extrapolons extrapolons)

"Chérie je t'aime chérie je t'adore, mais je déteste vraiment ton corps"

"Chérie je t'aime chérie je te vénère, mais ton haleine est celle d'un boxer"

"Chérie je t'aime chérie je t'adule, mais quand accepteras-tu que je t'enc…"

Et last but not least "Chérie, oui je sais que l'avion va tomber, because c'est moi qui l'ai piégé"…

 

11:52 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Chérie ce n'est pas toi que j'aime mais ton pognon....LOL les pensées du Monsieur en question, mais quelle horreur !! je n'ose imaginer ce qu'elle a du ressentir moi perso je pense que j'aurais été incapable d'écrire un sms , envahie par la peur et les tremblements !!

Écrit par : Zaboul | 11-07-2013 à 20:57:59 Hr

Répondre à ce commentaire

je préfère ne même pas y penser, sinon je ne dors plus :)

Écrit par : Anaïs | 21-07-2013 à 13:57:00 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.