2
mar

Je viens d'échapper à un drame dramatiquement dramatique

Vous avais-je raconté cette fois où, en plein cinéma, toute seule, j'avais avalé une grande gorgée de boisson à l'ananas et que c'était pas de la pulpe mais de la pourriture qui avait atterri dans mon gosier ? Enfin plutôt dans ma bouche, car, en un réflexe incroyable, j'avais tout recraché dans la bouteille, mais cette sensation de pourriture dans la bouche, je l'ai encore...

Et bien je viens à l'instant d'échapper à pire...

Pour déjeuner, je me sers un demi-bol de lait de soja banane dans ma tasse "conne et cruche" (vous aussi, offrez-vous une tasse conne et cruche, si vous le valez bien), que j'installe près de mon pc.  Je vérifie mes mails, j'en écris un, je fais une bafouille sur Facebook, je trie mon sac, bref je vais je viens.  Puis je me réinstalle au pc et j'ai soif.

Alors je m'apprête à avaler une grande gorger de lait de soja banane.

Mais je sais pas, j'ai comme une sensation étrange en tenant la tasse.

Un mauvais pressentiment.

Alors je zieute au fond de la tasse, je fais tourner le liquide, y'a bien du liquide, ça semble bien être du lait de soja banane.

Mais il fait sombre ici, j'ai pas allumé, j'ai pas de grandes baies vitrées avec vue sur mer, malheureusement.

Alors je zieute à nouveau, toujours ce mauvais pressentiment en tête.  Peut-être le fait que ma tasse devrait être glacée mais qu'elle ne l'est pas ?  Mon sixième sens m'interdit en tout cas de boire.  Et je zieute je zieute je zieute.

Et j'ose pas boire.

Je me dirige alors enfin vers la cuisine, où je trouve ma tasse conne et cruche à demi-remplie, qui m'attend.

Et je réalise que ce que j'ai failli avaler est un vieux reste de lait de soja datant de... je sais plus quand, mais de quelques jours.  Et qui traînait depuis lors sur mon bureau.

Et au vu de son aspect lorsque je l'ai vidé dans l'évier, je vous le confirme, le drame aurait pu être dramatiquement dramatique.

Note que ça aurait peut être remplacé ce souvenir de pourriture ananesque, un souvenir de pourriture bananesque...

Cette tasse conne et cruche me sied définitivement à merveille...

09:46 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Ni conne, ni cruche. Juste un chouïa distraite.

Écrit par : Catherine | 08-03-2013 à 08:19:15 Hr

Répondre à ce commentaire

J'adore :-))) Merci de me faire rire comme ça, célibatante!

Écrit par : tchatcheureke | 17-03-2013 à 03:27:44 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.