21
déc

La machine à écrire la mort

« Le dimanche, on lit au lit ».

Et on publie le jour de l’apocalypse annoncée… mais toujours attendue à c’t’heure.

Quoi de mieux en effet que La machine à écrire la mort comme ouvrage à découvrir ce jour, sur les bons conseils de votre chère Anaïs ?

Le titre de cet ouvrage m’a de suite interpelée, en grosse curieuse que je suis et je me suis précipitée sur les extraits que j’avais reçus en avant-première.  Je les ai dégustés, voire dévorés, en quelques minutes à peine, captivée que j’étais.

La machine à écrire la mort est une sorte de collectif, fruit du travail de Matthew Bennardo, Ryan North et David Malki !.  Sur cette idée originale, ils ont proposé aux internautes du monde entier de s’exprimer : keske ça leur inspirait ?

Et ça les a inspirés, croyez-moi, ce qui a engendré ce recueil contenant 34 nouvelles pleine d’humour noir et d’angoisse.  A la manière de sa couverture : une tête de mort en jolies fleurs.  Et cette machine à écrire la mort, elle fait réfléchir : si elle existait, aimerais-je en faire usage et savoir comment je vais mourir, mais pas quand.  Bien sûr, elle aime se moquer, cette machine, et rien n’est bien clair dans ses prédictions.  Et puis elle bouleverse les vies, créant des classes, des privilégiés, des parias.  Comment vivre encore lorsqu'on sait tout de sa mort ?  Comment oser avaler quoi que ce soit si la machine a dit "empoisonnement" ?  Comment aimer lorsqu'elle annonce "crime passionnel" ?  Comment ?

Certaines histoires m’ont complètement scotchée, notamment la plus courte, quelques mots à peine, mais quels mots !  Waw.  Je vous en laisse la surprise…

Une idée démentielle qui a fait naître un ouvrage démentiel, dont le succès fut immédiat, et dont le deuxième tome est déjà en préparation.

Je vous le disais, le livre parfait pour ce 21 décembre 2012.  Attention cependant, si la machine vous sort son bout de papier avec y inscrit « fin du monde », méfiez-vous…

Commentaires

Je te souhaite le plein épanouissement et pourquoi pas l'accès illimité au Nirvana en 2013...

Écrit par : Le Génie de la lampe | 24-12-2012 à 23:05:22 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.