6
oct

Fiff – day 6 – Hors les murs

hors les murs2.jpg

hors les murs.jpg

"C'est une histoire d'amour, ce n'est pas une histoire homosexuelle" (Matila Malliarakis).

Et c'est une magnifique histoire d'amour que celle d'Ilis (liberté en albanais) et Paulo (tiens, phonétiquement, le même prénom que mon âne d'Hiver nomade, vous direz-vous, en effet ça m'a fait bizarre vu que j'ai vu les deux films à la suite l'un de l'autre).  Une belle histoire.  Et comme le dit le réalisateur "on rit beaucoup au début, on pleure beaucoup à la fin". 

Une rencontre, un coup de foudre, un amour fusionnel, drôle, crédible (merci les acteurs, tous deux fabuleux), puis une séparation inattendue, et la souffrance qu'elle engendre, puis les retrouvailles…  Voilà un film qui scotche dès la première minute, mais vraiment la première, dans ce bar, because c'est super bien interprété, c'est vivant et captivant immédiatement, on les aime de suite, Ilis et Polo, et on veut qu'ils soient heureux, on veut un conte de fées,  on veut une happy end, quand bien même fut-il homo, passqu'on s'en fout, seul l'amour compte, il est si rare !

A découvrir impérativement, croyez-moi, Hors les murs c'est un premier film parfaitement réussi, c'est du très bon cinéma belch', une fois.  En plus, il sort en France le jour de mon anniv, quééén hommage.  

Extraits :

 

 

La bande-annonce, à ne pas regarder si, comme moi, vous n'aimez pas en savoir trop avant d'aller au cinoche (car elle en dit trop…).  Personnellement je suis ravie de ne pas l'avoir vu préalablement, histoire de garder la surprise de tous ces moments d'exception :

 

 

19:44 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.