1
oct

Fiff – day 3 – La tête la première

la tête la premiere.jpg

Un film belge, je dis oui.

Un film d'une namuroise, je dis oui oui.

Un premier film d'une si jeune namuroise, je dis oui oui oui.

Et la bande-annonce m'a de suite donné envie d'en savoir plus.  Il en ressortait une sorte de fraîcheur, de spontanéité, de joie intense qui m'a poussée vers la salle obscure, malgré le magnifique soleil de ce dimanche.

La tête la première, c'est l'histoire de Zoé qui, malgré sa chevelure d'ange, rue dans les brancards de la société, se cherche sans se trouver encore, et se passionne pour un écrivain à qui elle envoie des poèmes.  Partant à sa recherche, elle rencontre Adrien, lequel décide de la suivre…

La sensation que j'ai eue durant tout le film, c'est que ce n'était pas un film, c'était la vraie vie.  Bien sûr, tout bon film doit donner cette impression, tout bon acteur doit faire en sorte qu'on oublie l'acteur.  Mais ici, c'était mieux encore, un peu comme si une petite souris munie d'une caméra cachée s'était immiscée dans la vie de Zoé et d'Adrien.  Dès les premières minutes, la complicité semble réelle, totale.  Echanges de regards, sourires, éclats de rire, tout est parfait et criant de sincérité.  Ils ne se connaissent pas, mais immédiatement, cela colle entre eux, et cela transparait illico à l'écran.

Sans être superficiel, jamais, La tête la première reste joyeux et pétillant, grâce au jeu des acteurs, tout en conservant la gravité de certaines scènes et le vécu parfois douloureux des personnages, que l'on perçoit en filigrane.

J'ai vraiment adoré découvrir ces deux acteurs que je ne connaissais pas, vachement talentueux (j'ai découvert ensuite que David Murgia joue un gardien dans Tango libre, tiens je n'avais pas remarqué, tchu).

Mon moment préféré : la bataille d'eau dans la rivière.  Mais aussi l'affiche d'un concert affichant Suarez (Marc miam miam).  Et puis le téléphone Fischer price que moi aussi j'ai eu, trop bien.  Et puis les derniers mots d'Adrien, que j'avais devinés, parce qu'après une heure trente en leur compagnie, on finit par les connaître par cœur, Zoé et Adrien.  Eclats de rire dans la salle !

Infos et bande-annonce : http://latetelapremiere.com/

Sortie le 3 octobre, soit mercredi, courez-y, il faut faire vivre le cinéma belge, et ce cinéma-là surtout, sincère, profond, avec peu de moyens, mais qui vaut tellement le détour…

la tête la premiere 2.jpg

la tete la premiere3.jpg

08:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.