30
sep

Fiff – day 2 – Sous le figuier

sous le figuier.jpg

Le soleil est dans le ciel en ce samedi matin.  Il sera aussi dans le film…

Ils sont tous les quatre à un tournant de leur existence, confrontés à la mort qui approche, l'amour qui s'en va, la crise professionnelle ou la quête éperdue du bonheur;

La hasard, l'amitié ou l'amour va les réunir le temps d'un été, alors que Nathalie emmène Selma, 95 ans, sa grande amie, gravement malade.  Dans la foulée, elle y entraîne son meilleur ami Christophe, et les trois fillettes dont il a la garde, ainsi que Joëlle, qu'ils connaissent à peine.  Cet été au bord de la Moselle pourrait bien changer leurs vies…

Après avoir vu ce tout joli film, je peux vous dire que j'aimerais, moi aussi, lorsque je serai vieille et ridée comme une reinette, mourir comme Selma, au soleil, entourée de joie, d'amour et de rires d'enfants.

Les paysages sont superbes, la luminosité l'est tout autant, elle prête à rêver et distille un espoir en la vie alors que la mort frappe pourtant à la porte.  Rien de macabre dans ce film, juste des tranches de vies qui s'entrecroisent et des bouts de relations humaines pleines de bon sens et de foi en l'autre.  Et un leitmotiv : no regrets !

Gisèle Casadesus, Anne Consigny et Marie Kremer sont parfaites dans leurs rôles féminins tout en pudeur, les quatre fillettes sont adorables, et, en cherry on the cake, le film nous offre le trop brun (clair) trop ténébreux (romantique) trop beaux yeux bleus Jonathan Zaccaï, dans le seul rôle masculin.

Mon moment préféré : la bataille de figues.  Je connaissais les batailles de boules de neige, j'en découvre une variante bien gourmande.

Petit extrait :

 

Copie de Sous-le-figuier-04p.jpg

Copie de Sous-le-figuier-03p.jpg

Copie de Sous-le-figuier-05p.jpg


11:06 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.