29
sep

Fiff – day 1 – Au nom du fils

Retour de Zacharie Chasseriaud pour ce second film de la journée, Au nom du fils, dont le synopsis titillait ma curiosité : une femme de foi, animatrice d'une émission sur une radio catholique, est confrontée de plein fouet à la pédophilie des prêtres, la plongeant dans le désespoir, la rage et la violence.

Film étrange qu'Au nom du fils, qui, poussant à l'extrême la loyauté à Dieu (voire la bigoterie), dans ce qu'elle a de plus étrange pour les non-croyants mais également dans ce qu'elle peut avoir de plus sordide (la protection des prêtres pédophiles), tombe parfois dans une caricature burlesque, sanglante et totalement stupéfiante. 

Oui, c'est bel et bien le terme adéquat pour ce film : stupéfiant.  Dérangeant, aussi. Choquant, aussi, par sa cruelle alternance de propos religieux bien mielleux et d'une violence verbale ou physique inattendue.  Ecoeurant, enfin, lorsque je réalise que, malgré l'aspect caricatural évoqué ci-avant, nous ne sommes pas vraiment très loin de la réalité…

Drôle de film, donc, même si "drôle" n'est sans doute pas le meilleur qualificatif.

Personnellement, je déplorerais juste le côté extrêmement efféminé du prêtre pédophile, laissant libre cours à la facile confusion homosexualité / pédophilie, qui a malheureusement toujours sa place dans les esprits trop étroits.

Au-nom-du-fils-04.jpg

Au-nom-du-fils-02-1.jpg

08:10 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.