15
mai

Aujourd'hui, un mot en anglais

"Desperate".

Mon statut, après avoir regardé, à l'instant, le tout tout tout dernier épisode de ces huit saisons de Desperate housewifes.  Un épisode qui résume bien l'intégralité de cette grosse tranche de vie de Wisteria Lane : suspense, émotion, humour, causticité, amour.

Ils vont me manquer, diantre !

Lynette et son chtit mari, couple presque idéal.

Gaby et son ego qui cache tant de souffrance.

Bree, que les imperfections rendent plus humaine.

Et Susan, attachante de maladresse et de gentillesse.

Puis tous les autres...

I'll miss you guys.

20:53 Écrit par Anaïs dans 366 réels à prise rapide | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Han oui, moi aussi j'ai été desperate en regardant le dernier épisode de DH.
Je trouve que c'est une fin digne de cette série que j'ai adorée et suivie pendant, quoi, 7 - 8 ans ? :-)
Par contre, moi j'étais presque en "dépression" en regardant ce dernier épisode hyper émouvant car j'avais aussi eu à supporter le dernier épisode de Medium sur plug lundi dernier.
Beaucoup trop d'émotions en une semaine ...

Écrit par : Lila | 19-05-2012 à 13:41:42 Hr

Répondre à ce commentaire

oui, une jolie fin.
pour médium, j'avais vu la fin y'a un bail déjà, et ce fut une grosse déception, surtout quand on connaît la véritable Allison, la fin et ridicule, dommage

Écrit par : Anaïs | 21-05-2012 à 22:19:40 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.