29
avr

La vie romantique d’Alice B. – Melanie Gideon

« Le dimanche, on lit au lit ».

Encore un livre que j’ai lu d’une traite, incapable de m’interrompre que j’étais.  Et pourtant, une fois la lecture commencée, j’ai voulu faire une pause, lire d’autres livres plus « urgents », déjà parus, plutôt que de lire et vous parler d’un ouvrage ne sortant que le 10 mai.  Pour cela, j’avais le temps.

Mais impossible, je voulais lire, lire et encore lire la vie romantique d’Alice.

C’est sans doute le titre et la couverture toute mimi qui m’a séduite de prime abord, puis la quatrième, évoquant Alice, 40 ans et des poussières, qui répond à une enquête sur le mariage reçue par internet.  Elle devient alors Epouse 22, tandis que son enquêteur personnel se nomme Chercheur 101.

Au fil des questions qu’elle reçoit jour après jour, et auxquelles elle répond avec autant de sincérité que d’humour, Alice nous fait découvrir sa vie, pas toujours rose, la rencontre avec son mari, la naissance de ses enfants, puis l’existence, qui coule, comme un long fleuve tranquille, dans laquelle elle a tendance à s’enliser.  Ses angoisses aussi, car, elle en est persuadée, sa fille est anorexique.  Et son fils, il est homo.  Elle le sent elle le sait.  Elle parle de tout cela, et de l’amour entre elle et son époux.  Ou plutôt du désamour, parfois.  

Tout cela, elle le raconte à Chercheur 101, qui la comprend, lui.  Et petit à petit, elle tombe sous son charme.  Et petit à petit, il tombe sous son charme.  C’est ce qu’elle attendait, un peu de piment dans sa vie…

L’ouvrage alterne des chapitres du quotidien d’Alice, les réponses aux questions de l’enquête (rien que les réponses, pas les questions, joli pied de nez à la curiosité du lecteur), qui nous plongent dans son passé, et les échanges entre Epouse 22 et Chercheur 101, par mail ou via Facebook, de plus en plus intimes, jusqu’au dénouement… qui peut surprendre (moi j’avais deviné à la page 356 nananère).

Une comédie romantique drôle, tendre, sensible, moderne, avec un juste zeste de chick lit.  De la légèreté, mais également une fine analyse du questionnement existentiel qui peut survenir à l’approche de la quarantaine, après vingt ans de mariage…  Tout cela dans un style frais et moderne.  Un réel bonheur que cette lecture !

Sortie le 10 mai prochain, voilà un joli cadeau à faire pour la fête des mères…

Commentaires

Salut Anaïs !! moi aussi , j'ai ADORE. C'est vraiment une très bonne comédie romantique !!!
moins rapide que toi je viens juste d'en faire la chronique
je vais mettre ton billet en lien!
Je t'embrasse

Écrit par : tonie Behar | 21-05-2012 à 20:11:33 Hr

Répondre à ce commentaire

Hello Tonie, merci pour ton passage. J'ai vraiment adoré, drôle et touchant, parfait quoi

Écrit par : Anaïs | 26-05-2012 à 20:53:29 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.