2
mar

Aujourd'hui, difficile de ...

pour mon second jour, vlà que j'ai oublié mon texte au bureau, publication lundi, quand on n'a pas de tête...

Et voilà :

 

Aujourd’hui, difficile de ne pas maudire le foutage de gueule intégral qui règne dans mon pays, l’incivilité des gens, l’irrespect total, moi qui ai toujours payé mes factures à temps, n’ai jamais commis la moindre infraction, si ce n’est un minuscule petit délit de fuite, moi qui n’ai jamais profité ni du chômage, ni du cpas, ni de la mutuelle, ni de la vierge noire.

Fais du bien à un vilain, il te chie dans la main, comme disait l’autre.

Foutue justice.

Foutu pays.

Foutu destin.

Foutu karma.

22:41 Écrit par Anaïs dans 366 réels à prise rapide | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

"Quand on n'a pas de tête, on a des jambes..." Dixit ma grand-mère *LOL*

Écrit par : Hap | 03-03-2012 à 07:53:45 Hr

Répondre à ce commentaire

oh que oui, je me le dis chaque jour au bureau, durant mes aller retour à la photocopieuse pour récupérer mon brol oublié :)

Écrit par : Anaïs | 04-03-2012 à 10:09:42 Hr

Donc, "aujourd’hui, difficile de publier". ;-)

Écrit par : Catherine | 03-03-2012 à 09:00:04 Hr

Répondre à ce commentaire

En effet, aujourd'hui, difficile de publier ma bafouille de cent mots, écrite sur le vif après une expérience... difficile, vu que mon neurone a zappé la publication et que tout est resté dans le pc. Faudra attendre lundi.

Écrit par : Anaïs | 04-03-2012 à 10:10:31 Hr

Les commentaires sont fermés.