3
fév

Le poulet au Whisky

Alors les petits zamis, mangé des crêpes hier ?

Moi pas, alors que j'avais prévu des crêpes avec mon fameux cidre... mais nous avions le repas de nouvel an au bureau, succulemment composé de noix de Saint-Jacques rôties, d'un poisson dont j'ai oublié le nom (ça ne s'invente pas, de faire appeler Dori et oublier le nom du poisson ingurgité) accompagné d'un petit risoto, et d'un moëlleux au chocolat et sa glace vanille totalement divin.  Bien mangé, bien ri, bien chanté et bien parlé de mes problèmes de poisson rouge avec boss chéri.

Et au retour, pas faim, donc pas de crêpes.  Et pas de cidre.

Et vous ?

Pour rester dans l'alimentaire, je viens de recevoir d'une collègue aussi matinale que moi cette petite recette bien sympa.  Je la connaissais, mais je l'aime toujours autant, alors je partage, comme on me l'a appris au catéchisme.

Poulet-au-Whisky.jpg

"Acheter un poulet d'environ 1,200 kg et une bouteille de whisky.

Prévoir du sel, du poivre, de l'huile d'olive et de la farce de poulet.

Vérifier que vous avez un tube de mayonnaise, on ne sait jamais.

Farcir le poulet, le saler, le poivrer et ajouter un filet dhuile d'olive.

Préchauffer le four à température moyenne (220C ou thermostat 5) pendant 10 minutes.

Se verser un verre de whisky et le boire.

Mettre le poulet au four dans un plat de cuisson approprié.

Se verser un verre de whisky et le boire.

Renouveler cette dernière opration.

Après un quart beurre, fourrer l'ouvrir pour surbeiller la buisson du coulet.

Brendre la vouteille de biscuit et s'envoynet une bonne rasade.

Après un tard un far t'heure... abrès un moment quoi, dituber jusqu'au bour.

Oufrir la borte, reburner, revourner... mettre le noulet dans l'aurte sens.

S'asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 2 ou 3 verres de ouisti.

Buire, tuire, cuire le loulet bandant une deni-heure. E

t hop ! 3 berres de blus.

Se reberser une bonne voule de poulet... non de visky.

Rabasser le loulet (qu'est tombu bar terre), l'ettuyer et le voutre sur un blat.

Se béter la fihure à cause du gras sur le barrelage de la buisine.

Ne pas essayer de se reveler.

Déciver qu'on est bien par derre et binir la mouteille de misky.

Blus tard, ramber jusqu'au lit, dorbir ze qui reste de la muit.

Le lendemain matin, prendre un Alka Seltzer, manger le poulet froid avec de la mayonnaise en tube et nettoyer le bordel que vous avez mis dans la cuisine.

La semaine prochaine : la dinde au ricard !"

Et si cela vous a donné envie de poulet au whisky, voici une recette, une vraie de vraie :

poulet_au_whisky_-_1.jpg


Commentaires

Excellent ! Ça m'a fait bien rire ! ;o))

Écrit par : nuages | 03-02-2012 à 17:09:10 Hr

Répondre à ce commentaire

Excellente cette recette !Avec un four qui auto-extinctionnable

Écrit par : Lenny | 03-02-2012 à 23:27:04 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.