23
nov

Les tribulations d’une caissière (made by Anna Sam)

Quelques mois après avoir commencé mon blog, j’ai fantasmé sur l’idée qu’il soit édité.  On ne se refait pas, je suis née avec le rêve d’écrire, même si l’idée réelle d’écrire n’a germé qu’il y a cinq ans.  Je me souviens d’un lecteur qui m’avait fait une jolie couverture « Le célibat ne passera pas par moi ».  ça en jetait grave.

Quand j’ai signé mon contrat pour La célib’attitude, j’ai lu avec des yeux comme des soucoupes la clause sur l’exploitation audiovisuelle de ma prose (enfin de mon blabla sur le célibat), et j’ai fantasmé sur l’idée de voir en grand une affiche « Le célibat ne passera pas par moi ».  ça aurait fait une jolie comédie romantique, non ?  Ah ben si, l’histoire d’une célibataire bossant dans un milieu coincé, ayant une vie faite de métro-boulot-dodo, mais qui, dans le coin de sa vie, tenait un blog, et puis elle aurait rencontré un chouette type, dont elle aurait parlé sur son blog, sans savoir qu’il le lisait, son blog, et lui sans savoir qu’elle était cette blogueuse qui le faisait fantasmer au détriment de cette petite bonne femme qui lui plaisait, mais y’avait la blogueuse… ça va, vous suivez ?  Avec un happy end à la clé.  Oui, bon, rien à voir avec le contenu de La célib’attitude, à part le célibat, mais c’était du fantasme quoi.

Que du fantasme, mais c’était bon, un peu comme quand on fantasme sur ce qu’on ferait avec  millions d’euros, c’est trop bon, même si on gagne jamais.

Ben Anna Sam, elle a gagné.

Elle a créé un blog, Les tribulations d’une caissière.

Elle a édité son blog, Les tribulations d’une caissière, toujours, vendu à 450.000 exemplaires (la garce, non mais sérieux, c’est inadmissible de vendre autant de livres).

Et maintenant ça sort en film, Les tribulations d’une caissière, encore, et, si j’ai pas (encore) lui son livre, même si je l’ai tenu en main un nombre incalculable de fois, je vais me précipiter pour voir ce film dont la bande-annonce m’a l’air prometteuse à souhait, ça a l’air drôle et tout croquignolet-romantique.  Je veux.

En vlà une qui a réalisé tous mes fantasmes, si c’est pas du bonheur ça, je vous le demande, keske c’est ! 

Sortie le 14 décembre en France et chais pas quand en Gelbique, mais j’attends ça impatiemment, et peut-être qu’après je postulerai chez Carrouf ou Delhéééés.

Commentaires

Comme quoi faut jamais cesser de croire.

Écrit par : Marie-Anne | 24-11-2011 à 22:16:53 Hr

Répondre à ce commentaire

jamais

Écrit par : Anaïs | 27-11-2011 à 09:11:22 Hr

Ca a l'air biiiiiien! Et la délicatesse aussi! chouettes moments ciné en perspective! A moins que je ne lise les livres d'abord! ;-) A quand ton tour... bientôt! :-)

Écrit par : Myledo | 26-11-2011 à 15:41:19 Hr

Répondre à ce commentaire

J'ignorais ce qu'était "La délicatesse", je viens de checker, un film à voir en effet, j'ai vu l'interview de François Damiens avec une seconde du film, dont je n'avais pas retenu le titre; Pour une fois, il m'a touchée. je verrai ce film, pour sûr.

Écrit par : Anaïs | 27-11-2011 à 09:12:25 Hr

Les commentaires sont fermés.