4
oct

L'interview Skynet

Avec 24 heures de retard, la voici...

Anaïs Valente est-elle un personnage de fiction ? Ou est-ce juste un pseudonyme ?

C’est juste un pseudonyme, car tout ce que contient mon blog n’est que la pure et dure réalité de mon existence. Aucunement de la fiction. Pas toujours dans la bonne chronologie, parfois avec retard, parfois avec de légers changements pour préserver l’anonymat des protagonistes, mais rien n’est inventé, tout est réel et vécu, même les drames les plus dramatiquement dramatiques de ma vie.

Ton blog existe depuis 2006. Comment celui-ci a-t-il évolué au fil des années ? Et toi ?

En près de cinq ans, le blog a pas mal évolué. Les billets étaient plus courts au début du blog, avec le temps, j’avoue que je m’étale de plus en plus, comme la culture que je n’ai pas (même si ces derniers temps je fais des notes très courtes relatant mes déboires sur les sites de rencontres). En 2006, je ne parlais que d’amour et de rencontres, ensuite j’ai eu envie de parler de tout. Par contre, j’ose moins aborder certains sujets, car mon anonymat a disparu dans la nature au fil du temps. A l’époque, je pouvais parler de tout et de tous ceux qui m’entouraient sans risquer qu’ils se reconnaissent. Actuellement, je ne peux plus. Je regrette parfois ce bon vieux temps de 2006. Quant à moi, j’ai peu évolué depuis 2006, à part quelques rides et un cheveu blanc. Toujours la même envie d’écrire, malgré le manque de temps. Je remarque que plus j’écris plus j’ai envie d’écrire, moins j’écris moins j’ai envie d’écrire, donc les pauses de quelques jours ne sont pas bonnes du tout pour ma créativité.

Tu as eu plein de supers beaux projets entre-temps (littéraires entre autres), pourquoi avoir continué à bloguer malgré tout ?

Les deux ne sont pas indissociables, ils sont plutôt complémentaires, je dirais. Et les lecteurs du blog ne sont pas nécessairement ceux des livres. Le blog permet également une totale liberté, ou presque. Mais en effet, tous ces livres et ces chroniques presse n’auraient pas existé sans le blog, et il faut avouer que c’est du pur bonheur. Je vous réserve d’ailleurs unenouvelle surprise pour 2012… voire deux !

Quelle est la plus belle rencontre (amoureuse ou non !) que tu aies faite grâce à ton blog ?

Il y en a eu plein, bien sûr : des hommes adorables, même si pas (encore) l’homme de ma vie, des lectrices sympathiques comme tout, l’équipe du magazine Flair, l’équipe de Plug lors du reportage sur Namur auquel j’ai participé, d’autres blogueurs géniaux (je pense notamment à Jules ou à Oli l’ami des chevaux), l’équipe Skynet aussi (sans jouer la lèche-botte). Ma plus belle rencontre, si je ne devais n’en choisir qu’une, ce serait Rachel Colas, autre blogueuse (http://plaisir-d-ecrire.skynetblogs.be/) que j’ai connue grâce à mon blog, avec qui le courant est immédiatement passé, avec qui j’ai participé au joli projet Nunya, un livre vendu au profit d’une école au Togo, et avec qui j’ai un nouveau big projet de la mort qui tue la vie pour les prochains mois.

Tu traînes pas mal avec des blogueuses illustratrices me semble-t-il. N’aurais-tu pas raté ta vocation ? ;)

Cette question m’amuse au plus haut point, car il faut croire que j’ai toujours eu une âme d’artiste qui s’ignorait avant 2006. Toute gosse, je dessinais de petites BD qui faisaient le bonheur de ma mère (dans ses yeux, elles étaient parfaites, en réalité, elles étaient bof). J’ai toujours rêvé de jouer du piano (rêve réalisé depuis un an, même si je suis totalement nulle). Et il y a deux jours, voilà pourquoi la question m’a fait éclater de rire, j’ai demandé des renseignements sur un cours pour apprendre à illustrer mes notes… Donc oui, j’ai sans doute raté ma vocation, ou plutôt une vocation complémentaire à celle de l’écriture, car je pense que le meilleur faire-valoir de mes notes serait qu’elles soient illustrées. Encore faut-il que j’en aie le talent… et ça, cela reste à prouver…

Tu as énormément de catégories sur ton blog. Mais quel est le sujet sur lequel tu préfères écrire ?

C’est très variable en fonction des moments et de mon humeur. Une catégorie pour laquelle je ne serai cependant jamais à court d’idée : Anaïs râle. On ne se refait pas… En ce moment, j’alimente pas mal la catégorie Anaïs et ses rencontres foireuses, il faut l’avouer, même si bien sûr, je préférerais de loin écrire dans la catégorie Anaïs et ses rencontres boum boum… avis aux amateurs !

« Une femme indépendante mais qui rêve du grand amour, émancipée mais qui milite pour le retour de la galanterie, accro au shopping, cœur d’artichaut, victime du jean slim, citadine névrosée mais idéaliste, bonne copine et langue de vipère ! » C’est tout toi… Mais si tu devais te décrire avec tes mots, en trois lignes, qu’écrirais-tu ?

Née à Namur, elle a, comme l’escargot qui représente sa ville chérie, une carapace bien dure qu’il vous faudra percer tout en douceur, à grands coups d’humour et d’amour, avant d’atteindre son petit cœur de beurre en quête d’absolu.

Ou trouves-tu le temps de rédiger toutes ces longues notes (sans jamais une faute d’orthographe), de mener à bien 36.000 projets en même temps, d’avoir une vie sociale, de lire, de bosser, … Alors, c’est quoi ton secret ?

Rho ben si, y’a des fautes, j’en retrouve encore bien souvent, horreur et damnation. Pas de secret, il me suffit pour cela de négliger le négligeable : repassage, préparation de repas sains et équilibré et nettoyage. Et puis j’ai la chance de bosser à temps partiel, ce qui libère de précieuses heures. D’autant qu’en plus de bloguer, d’avoir des projets, une vie sociale et tout et tout, je me permets le luxe de glander, et plutôt deux fois qu’une.

Le jour où tu ne seras plus officiellement célibataire, tu fermeras Le-célibat-ne-passera-pas-par-moi ?

Bien sûr que non, j’aurai tant de nouvelles choses à raconter.

Et un roman… T’y as déjà pensé ?

Oh que oui, j’ai toute l’histoire en tête et j’ai même son titre, déjà. Reste à l’écrire, un détail quoi. Mais j’avoue que je suis plus douée pour les histoires courtes que pour les romans, alors dieu seul sait si je m’y mettrai un jour…

12:13 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Très belle interview & photo!
Au plaisir de te revoir ;-)

Écrit par : Delphine H | 04-10-2011 à 13:09:42 Hr

Répondre à ce commentaire

Merci Delphine, bientôt la tienne...

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:19:31 Hr

Ah, ici on peut commenter... ;-)

Dis donc, tu vas être encore plus célèbre lol
Merci pour le petit mot dans l'interview ;-)

Écrit par : Oli | 04-10-2011 à 18:38:11 Hr

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
félicitations pour cette mise à la une et cet entretien.
Excellente continuation
Claude

Écrit par : Claude | 04-10-2011 à 22:58:36 Hr

Répondre à ce commentaire

Merci Claude

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:25:02 Hr

j'ai pas tout lu mais
t'es une marrante ;)

Écrit par : i.t.e.m. | 04-10-2011 à 22:58:44 Hr

Répondre à ce commentaire

oups sorry item, ma réponse à oli a migré; ouais chuis une marrante, enfin des fois quoi :))

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:21:36 Hr

of course ici tu peux commenter :)
célèbre ? euh, je peux changer contre heureuse, des fois ? :)

Écrit par : Anaïs | 05-10-2011 à 07:44:41 Hr

Répondre à ce commentaire

non, tu ne peux pas échanger mais les deux ne sont pas incompatibles ;-)

Écrit par : Oli | 05-10-2011 à 14:14:03 Hr

J'aime beaucoup tes lunettes!!! Sympas l'interview Hihihi

La star... ;-p

Écrit par : lynha | 05-10-2011 à 09:43:49 Hr

Répondre à ce commentaire

sont jolies hein :)))

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:21:00 Hr

bonjour Anais
je suis d'accord avec votre com, c'est un ridicule de supprimer les com sur le billet, puisqu'on peut commenter ici.
ceci dit félicitation pour votre mise à l'honneur, je découvre votre blog, pleins d'humour
bonne journée amitiés
rené

Écrit par : rené | 05-10-2011 à 12:10:44 Hr

Répondre à ce commentaire

merci rené. maintenant, à un moment, ça peut saouler les attaques permanentes. il y a qqes années, j'ai vécu ça ici, et j'ai failli péter un câble à force d'avoir des com d'une vulgarité sans nom. faut être bien accroché.

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:22:43 Hr

Depuis le temps que je te lis, je suis contente de voir, enfin, ta jolie frimousse... (Je suis trop curieuse !!!)

Écrit par : Patricia | 05-10-2011 à 18:09:49 Hr

Répondre à ce commentaire

argh, je suis désespérée qu'elle soit visible, tu l'imagines bien. mais merci de me lire :)

Écrit par : Anaïs | 05-10-2011 à 19:10:09 Hr

Bonjour,
félicitations pour l'interview et cette mise à la une !
Excellente continuation
Claude

Écrit par : Claude | 06-10-2011 à 14:13:51 Hr

Répondre à ce commentaire

Superbe et très jolie photo.

Bravo Anaïs... longue vie à ta prose ! Un bonheur pour moi 365 jours par an.

Écrit par : Magali | 06-10-2011 à 17:42:08 Hr

Répondre à ce commentaire

merci Magali, ma plus fidèle lectrice

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:23:12 Hr

"Née à Namur, elle a, comme l’escargot qui représente sa ville chérie, une carapace bien dure qu’il vous faudra percer tout en douceur, à grands coups d’humour et d’amour, avant d’atteindre son petit cœur de beurre en quête d’absolu."

Juste one question hyper méga importante Madame Anaïs :)

Ton petit cœur de beurre est en beurre doux ou beurre salé ? Attention à la réponse hein ? ;)

Écrit par : co | 06-10-2011 à 19:30:52 Hr

Répondre à ce commentaire

beurre salé bien sûr (avec des crottes en chocolat dessus)

Écrit par : Anaïs | 08-10-2011 à 08:23:37 Hr

René, je suppose que Julie, connaissant les réactions épidermiques de certains blogeurs jaloux, a cru bien faire en supprimant les commentaire sous son billet....

Écrit par : MichCiné | 09-10-2011 à 11:31:22 Hr

Répondre à ce commentaire

Super interview!! Bravo Anais!!

Écrit par : Mary Birdy | 11-10-2011 à 08:25:08 Hr

Répondre à ce commentaire

L'autre jour je n'ai pas eu le temps de lire ton interview mais voilà, je ne fais jamais les choses dans l'ordre, on ne me changera pas !
En tout cas, j'adore ton interview et franchement tu gères pour répondre comme tu fais à des questions comme celles-ci !
Malheureusement, moi je n'ai pas eu le droit de voir ta belle photo... :/

Écrit par : Céline . | 23-10-2011 à 15:13:10 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.