19
aoû

J’ai testé zooplus.be

zoo.gif

Vous connaissez zooplus.be ?  C’est un site belge (une fois) qui propose plein de trutrucs pour les chienchiens, les chachats ou les autres bestiaux.

Des trutrucs à bons prix, parfois.  J’ai donc décidé d’y acheter des trutrucs pour le rat et la souris.  Une fois ma réduction de parrainage et tout et tout, ben les trutrucs me revenaient quasi moitié moins chers que dans le commerce, une bonne affaire je vous dis.

Nan, je fais pas la promo de zooplus.be, vous me connaissez tout de même.

Niveau prix, c’est hyper pratique, donc.

Mais niveau pratique, c’est pas le pied…

Une fois la commande passée, elle prend un à deux jours pour être préparée, et trois à cinq jours ouvrés pour être livrée… du moins sur la page info, car sur la page conditions générales c’est cinq à sept jours ouvrés.  Ça commence bien, si sur le même site, les infos varient à ce point.  La livraison a lieu entre 8 et 16 heures.  Si je compte bien donc, une fois ma commande lancée, je dois donc rester de planton at home durant plus de sept jours, et ce de 8 à 16 heures, des fois que ma commande arriverait…  Déjà, c’est d’un pratique absolument absolu.  Faut rien prévoir du tout, juste attendre.  Et être zen.

Je profite donc d’une semaine de congé pour passer commande d’un demi-container de marchandises.  Jeudi dernier à l’aube, que je passe ma commande.  J’ai le choix entre deux transporteurs, TNT ou GLS.  Je choisis, au hasard, TNT.

A 14 heures, je suis avertie que deux colis sur les trois sont prêts.  Waw, rapide.  A 18 heures, j’apprends que le troisième colis est prêt.  Vu l’heure, je crains de ne pas tout recevoir en même temps, comme d’ailleurs précisé sur le site, j’étais avertie.

Sur le site web de TNT, je peux d’ailleurs suivre le cheminement de mes colis, et j’apprends dès vendredi que les deux premiers sont en route, tandis que le dernier stagne.

Mardi, première journée de « véritable congé », après le long week-end du 15 août.

Mais pas vraiment congé, puisque mon réveil sonne dès 7 heures 30.  Et oui ma bonne dame, c’est ça vivre seule.  Le livreur peut se pointer dès 8 heures, je dois prendre ma douche avant.  Because si j’entends pas, mes colis retournent à la poste, et je me vois mal porté mon demi-containeur sur ma tête pour rapporter mon brol at home.  Ensuite, je reste chez moi, attentive à tout bruit de sonnette, comme Pénélope attendant Ulysse, pendant trois à sept jours ouvrés.  Même pas moyen de mettre la musique à fond, des fois que…

10 heures 40, ding dong.  Mes deux premiers colis.  Charmant livreur de TNT, muté en DPD, partenaire local de TNT.  My god, ça en fait des initiales.  Alléluia, j’ai deux colis sur les trois.  

Je checke sur le site web et découvre que mon dernier colis stagne encore aux Pays-Bas, mais keskils font donc là-bas ?

Mercredi, rien à signaler.  Levée à 7 heures 30 pour ma douche préalable.  Purée, drôle de vacances.

Jeudi matin, soit hier, levée à 7 heures 50, rhaaaaa, y’a du laisser aller.  Douche ultra rapide pour pas manquer Monsieur livreur, bien que, hier soir, mon colis soit encore signalé comme stagnant aux Pasy-Bas sur le site TNT.  Y’a grève ou quoi ? 

9 heures 55, je suis avachie sur mon canapé, matant « the nine lives of Chloé King », une nouvelle série sympa pour jeunes de moins de quinze ans, lorsqu’un bruit soudain me fait sursauter.  Un bruit de tambourinement.    Le bruit de quelqu’un qui s’énerve sur une porte.  Puis, la sonnette retentit.  Je descends dare dare et découvre un livreur avec mon troisième colis, celui censé être aux Pays-Bas.

Un livreur de GLS, ce service de livraison que j’ai pas choisi vu que j’ai pris TNT, muté en DPD.  Ça va, vous suivre ?

Le livreur me dépose mes 39 kilos de colis, me signale que j’ai de beaux pieds, puis s’en va, tout sourire.  Pourquoi il tambourinait comme s’il y avait le feu ?  Aucune idée.

Je referme la porte et vais vérifier sur le site de TNT, qui m’apprend que mon troisième colis, celui que je viens de recevoir, se trouve toujours aux Pays-Bas, en attente de livraison.

Voilà l’histoire de ma toute première (et dernière ?), commande sur zooplus.be.  Morale de l’histoire : pour commander sur zooplus.be, faut prendre une semaine de congé, faut choisir n’importe quel transporteur vu que votre choix n’est pas respecté, et faut rien prévoir durant ses congés, qui serviront à attendre, tel sœur Anne qui ne voyait rien venir, le gentil transporteur et ses gentilles marchandises.

Cela dit, lesdites marchandises sont arrivées en parfait état.  Les transporteurs étaient pleins de sourires.  Et j’ai tout reçu deux jours et quatre jours après commande.  C’est rapide.  Même si un peu brouillon, il faut bien le dire…

Le plus drôle : dans l’aventure, j’ai gagné plein de points zooplus, qui me permettent d’avoir de jolis cadeaux à ma prochaine commande… 

Euh, me reste combien de jours de congé à prendre, boss chéri ?

 

Commentaires

ma première commande est arrivée le surlendemain, un bel arbre à chat, que je commence è construire.........hélas la tige filetée avec boulon, celle qui tient l'arbre sur sa base manque dans le colis

je prends contact avec eux, ils n'ont pas de pièces de rechange chez eux, me proposent de passer dans un magasin type bricolage, nada on ne trouve pas cette vis, ils m'accordent 5 euros de dédommagement à créditer sur ma visa, jamais reçu....

premier et dernier achat...

Écrit par : y | 19-08-2011 à 09:50:32 Hr

Répondre à ce commentaire

attends mais fallait pas te laisser faire, fallait exiger l'envoi de la pièce ou le remboursement total, et pas lâcher l'affaire ! dingue tout de même une telle attitude, des échos que j'en ai ils sont super cool en cas de soucis, remboursent, remplacent et tout...

Écrit par : Anaïs | 19-08-2011 à 20:22:42 Hr

Et tout ça pour le rat ????

Écrit par : Lenny | 19-08-2011 à 19:17:25 Hr

Répondre à ce commentaire

pour le rat ET la souris

Écrit par : Anaïs | 19-08-2011 à 20:22:56 Hr

Les commentaires sont fermés.