22
mai

L'enfant aux cailloux - Sophie Loubière

"Le dimanche, on lit au lit".

Madame Préau est une voisine comme on ne les aime pas.  Pour de multiples raisons que je vous laisse le plaisir de découvrir durant votre lecture.  Après une longue convalescence, elle réintègre ses pénates et découvre qu'elle a de nouveaux voisins.  Des voisins qu'elle n'aime pas et qu'elle soupçonne rapidement de maltraiter l'un de leurs enfants.  Un seul.  Sur trois.  Mais Madame Préau est paranoïaque à ses heures.  Alors, lorsqu'elle contacte les services sociaux et la police, ce n'est pas qu'on lui rit au nez, mais c'est tout comme.  Personne ne la croit, cette vieille paranoïaque que tout dérange et qui dérange tout le monde à tout bout de champ.  Sa paranoïa va-t-elle s'avérer dangereuse pour autrui, voire pour elle-même ?

A travers le quotidien de Madame Préau, quasiment à huis clos, Sophie Loubière m'a entraînée dans les mystères de l'existence et du passé de cette vieille femme attachante et insupportable à la fois.  Dans la vie de son fils, également, qui l'aime et la déteste, en fonction du moment.  Et puis dans celle de sa belle-fille.  Et de son petit-fils.  Dans leur passé commun, fait de rancoeurs et d'amour.  Elle m'a entraînée, également, dans une histoire à la fois palpitante et angoissante, mais également, et surtout dans une enquête empreinte 'une bonne dose de psychologie, parfaitement distillée.  Une dose qui m'a fait suspecter tout le monde, tour à tour.

Captivant.  Et émouvant également.  Avec un final en apothéose, croyez-moi.

Voilà le premier polar de Sophie Loubière paru chez Fleuve Noir... et je vous prie de croire que j'espère que ce n'est pas le dernier.

Les commentaires sont fermés.