24
avr

So ! Londres - So ! Paris

"Le dimanche, on lit au lit, et chaque jour, avec l'été précoce, on lit sur le transat".

Il y a quelques semaines déjà, une de mes collègues était surexcitée, que dis-je, survoltée, à l'idée de partir en week-end à Londres.  Dieu que j'aurais aimé être à sa place.

Tous les matins de la semaine précédant son départ, donc, elle arrivait au bureau, sourire banane, oeil pétillant et me répétait à quel point elle était excitée.

Alors, je lui chantais : "I'm so excited, and I just can't hide it..."

Rituel immuable durant toute une semaine que cette chanson, qui nous mettait de bonne humeur dès le matin, ce qui n'est pas toujours gagné quand on commence une journée de taf, je vous le dis...

Sa seule déception était de n'avoir pu réserver une table dans le resto de Jamie Oliver, cet anglais qui a révolutionné les cantines et dont Mostek m'avait fait découvrir le talent lorsque ses émissions passaient en Gelbique.  Ah ben ça, on réserve pas chez Jamie Oliver une semaine à l'avance, qu'on se le dise.

Mais nous continuions à chanter, chaque matin, rituel immuable pré-voyage-à-Londres.

La veille de son départ, la joie fut encore plus intense, car j'avais reçu, ô heureux hasard postal So ! Londres (mais également So ! Paris).

Quelle meilleure opportunité de tester ce petit guide So ! pratique que de le lui confier pour son séjour ?

Entre "I'm so excited" et "and I just can't hide it", je lui ai donc prêté So ! Londres, qu'elle a immédiatement ouvert pour y tomber, ô vilain hasard, sur la page parlant du resto de Jamie Oliver.  Juré craché gerbé, j'invente pas, elle pourra vous le confirmer.  Et la boucle était bouclée.

So ! Londres a dès lors déjà fait son premier voyage à Londres, pour le plus grand bonheur de ma collègue adorée.  Quant à So ! Paris, j'attends impatiemment mon prochain séjour pour, moi aussi, profiter de ces guides hyper bien conçus, foisonnant d'infos indispensables et qui proposent, vive le monde moderne, également des infos complémentaires disponibles via les GSM (oui, bon, pour moi c'est rapé, vu que j'ai qu'un vieux GSM de l'an dernier, ce qui, en 2011, équivaut au siècle dernier).

Disponibles en So ! Londres, So ! Paris, So ! Berlin, et tout bientôt en So ! Marseille, So ! New-York (bouhouhouhou, je veux zaller à New-York, bordel de Dieu) et So ! Bruxelles/Anvers.  A quand So ! Namur, ma bonne Dame ?

 

Les commentaires sont fermés.