19
avr

L’Association Valentin Haüy pétitionne pour l'audiodescription, et moi zossi

J’ai été sensibilisée à la cause des aveugles il y a bien longtemps déjà.  Je devais avoir dans les seize ans (quand je vous dis que ça fait un bail… même une flopée de bails, ah ah ah, de baux, un bail, des baux, un rail, des raux, comme je dis toujours), et mon père m’a emmenée sur une péniche amarrée dans le namurois, où j’ai vécu une expérience pas comme les autres : traverser une rue, traverser un square et enfin boire un verre… tout cela à l’aveugle, dans la péniche aménagée en fonction, avec bruitages et tout et tout.  Je me « vois » encore demander à l’aveugle qui nous servait de guide « vous regardez la TV, parfois ».  Il ne s’était pas choqué de ma maladresse d’adolescente.  Ce jour-là, j’ai compris la difficulté de ce handicap et réalisé que si je devais me défaire d’un de mes sens, je garderais la vue à tout prix.

L’Association Valentin Haüy (prononcez… euh ben je sais pas) lance une pétition pour que les aveugles et malvoyants aient aussi une place devant l’écran, savoir pour favoriser l’ audiodescription.  Et l’audiodescription, ben je sais ce que c’est vu que j’ai vu un film adapté de la sorte lors du dernier FIFF, durant une séance « ami des aveugles » qui fut pour moi aussi « ennemie des intestins » (à lire ici, le film c’était Ensemble c’est trop).  Vous allez me dire, vous, ignares et néophites de l’audiodescription : kekseksa ?  Et ben c’est une technique qui insère une voix off entre les dialogues, laquelle décrit les éléments visuels du film : actions, expressions, décors, costumes... Une technique coûteuse et trop peu répandue, tant en France qu’en Gelbique.

La pétition que vous signerez ici  http://www.avh.asso.fr/ sera ensuite envoyée au Ministère de la Culture et de la Communication, à l’occasion  du festival de Cannes (mai 2011).

Alors, même si la cécité ne fait pas partie de notre vie, la solidarité, elle, en fait partie, donc je signe.  Et vous ?


Article sponsorisé

Partage propulse par ebuzzing

Les commentaires sont fermés.