29
jan

Quatre fois dormir...

Dans quatre dodos, je découvrirai ma cuisine.  Le pire, c'est que pour une cuisine équipée, on choisit un peu au hasard : le coloris sur base de 20 centimètres carrés de contreplaqué, le motif du plan de travail sur base de 5 centimètres carrés d'échantillons, les électros sur catalogue, et l'évier... ben j'ai même pas pensé à demander si je pouvais choisir mon évier, donc j'ignore totalement comment il sera, mon évier. 

Par contre, pour les luminaires sous les meubles, on m'avait mis un néon, j'ai donc poussé des cris de porc frais, passque les néons et moi, on est fâchés.  J'aime pas la couleur néon, ça donne l'air blafard et ça me rappelle de moches souvenirs d'enfance dans une cuisine puant le café et la transpiration, que je n'imagine qu'éclairée par des néons sinistres. J'ai donc opté pour des halogènes, qui s'allument d'une simple pression, sans interrupteur, waw, ça va en jeter grave.

Et,

Sorry les petits zamis, j'ai été privée d'électricité après ce "et," puis j'ai dû ranger, nettoyer, frotter, aspirer et tutti quanti.

Ce que je voulais vous dire, c'est donc :

Et, depuis que je raconte qu'on va bientôt m'installer une new kitchen, les gens adooooorent me raconter leurs anecdotes sordides en matière de travaux :

- unetelle n'a pas eu son velux au bon endroit... horreur et putréfaction

- untel a eu sa salle de bains placée à l'envers, sans logique avec les frises du carrelage (bon, ça, c'est une vieille anecdote qu'on m'a pas racontée mais qui me haaaaaaaaaaaaaaaante)

- unetelle a eu les mauvais électroménagers mis en douce

Bref, je cauchemarde je cauchemarde je cauchemarde...

D'ailleurs, cette nuit, j'ai vécu l'enfer :

J'ai rêvé d'un vilain pas beau tueur en série qui puait du bec (important : preuves que les rêves sont aussi olfactifs) et qui tuait mon amie, puis moi, en soufflant son haleine fétide, puis en nous mordant, puis en nous tuant je sais pas trop comment (Twilight et Vampire Diaries, sortez de ma tête) mais on était mortes.

Puis, je ressuscite (cool, les rêves hein) et je mène l'enquête. Avec chais plus qui.  Et nous avertissons tous les gens qui campent seuls, vu qu'on est dans une forêt, d'un coup d'un seul, qu'un tueur puant sévit actuellement.  Nous nous rassemblons tous.  Le frère jumeau du tueur nous aide, jusqu'à ce qu'il se mette derrière moi et me morde, ce qui nous fait comprendre que c'es pas son jumeau : c'est le tueeeeeeeeeeeeeeeeeeur qui pue de la gueule.  Dédoublement de personnalité.  Je l'assomme avec mon talon aiguille (ah ah ah, jamais mis de talons aiguille moi) puis je le fais tomber dans l'escalier, mais pas sûre qu'il soit mort...

Et je me réveille.  Angoisse folle.  J'écoute tous les bruits.  Sensation de n'être pas encore sortie du rêve et qu'il va surgir et poluer mon air avant de me bouffer.  Argh.

Quand je vous disais qu'il est temps que cette histoire de cuisine soit terminée !  A l'heure où j'écris ces lignes, je suis encore au bureau... Dans une heure, je verrai le résultat de cette première journée d'installation.  Je me sens tranquille tranquille tranquille... j'imagine des tuyaux qui traversent la pièce because abus de substances illicites, j'imagine des meubles bleu layette au lieu d'anthracite, j'imagine un évier sans bouchon, j'imagine j'imagine j'imagine...

Commentaires

Et... et la suite alors????

;-)

Écrit par : lynha | 30-01-2011 à 11:12:40 Hr

Répondre à ce commentaire

la voilà :)

Écrit par : Anaïs | 01-02-2011 à 17:18:57 Hr

Des halogènes sous les meubles ? Basse tension alors ? Et encore ! Tu as vérifié combien ça consommait en énergie ces bêtes-là ? Moi non plus j'aime pas les néons, je les vois clignoter en plus, mais pour mon dessous de meuble je m'y suis résolue. D'autant plus qu'autrement le transfo prenait la place des assiettes. Il n'est peut-être pas complètement trop tard pour changer.

Écrit par : Lenny | 30-01-2011 à 12:47:56 Hr

Répondre à ce commentaire

Ah Lenny, elle déprimerait même la personne la plus joyeuse au monde. Merci maman, mais je n'ai pas envie de changer, si j'ai choisi des halogènes, c'est que je ne voulais pas de néons, toi comprendre ?

Écrit par : Anaïs | 31-01-2011 à 07:44:24 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.