1
jan

Je hais mon boss

J'ai souvent entendu dire que parfois, dans la vie, il faut dire les choses comme elles sont.

Alors en ce 1er janvier, je vais mettre en pratique ce conseil.

Je hais mon boss.  Je le hais de haine.

C'est pas bien de haïr quelqu'un, qui plus est son boss ?

C'est clair, la haine, c'est caca boudin.

Mais ça fait du bien.

Un bien fou.

Alors, oui, je hais mon boss.

Mon boss qui a bossé entre Noël et Nouvel an.

Tout comme moi.

Sauf que lui, il a bossé malade.

Grippé.

Et devinez qui a la grippe depuis jeudi soir ?

Bibiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

Alors, bien sûr, je me suis dit que ce pouvait être une coïncidence, tout est possible.

Mais tout de même quoi.

La grippe.  Et je sais que j'ai la grippe, passque je l'ai lu sur internet :

- La grippe arrive soudainement.  Ça c'est clair.  A 19h45, j'étais au téléphone.  En pleine forme.  A 19h50, je mange mes croquettes de crevettes censées être au parmesan, et j'ai une gêne dans la gorge.  A 19h55 j'ai chaud et froid.  A 20h j'ai la grippe.

- La grippe se manifeste par des courbatures.  Aaaaah, c'est ça qu'au cinéma, quelques heures plus tôt, pour Raiponce, j'avais si mal aux jambes.

- La grippe, c'est un mal de tête atroce.  Atroce est un mot bien trop gentil pour définir cette douleur qui me vrille le crâne depuis 48 heures, croyez-moi.

- La grippe, c'est une forte fièvre.  Quand on alterne les tremblements et la chair de poule, malgré deux couettes et le chauffage à fond, puis les coups de chaud au point de presque se mettre à poil sur son nouveau canapé, c'est une forte fièvre non ?

Donc, oui, j'ai la grippe.  Et en cadeau bonus, vu ma sensibilité pulmonaire, ben j'ai des complications bactériennes pulmonaires.  Passqu'un virus, ça suffit pas.  La grippe, c'est bien plus drôle quand les poumons sont pleins de glaires vertes.  Nan, je rigole, chais pas si elles sont vertes, je les ravale, mes glaires (ah, ça me rappelle ce sondage que vous aviez adoré "que faites-vous de vos glaires").

Vous comprendre pourquoi moi haïr mon boss ?

Passque moi, chuis malade et contagieuse, alors je me terre chez moi, je laisse entrer personne, afin de contaminer ... ben personne.  CQFD.

Et si j'avais encore le moindre doute quand à l'origine de mon mal, savoir boss haï, un sms d'une collègue me signalant être hyper malade, a éparpillé ce moindre doute.

Donc je hais mon boss.

Car non seulement il a fait que mon réveillon se transforme en enfer : moi, vautrée sur le canapé, quasi rien mangé à part des dafalgan 1 gramme, regardé la TV en somnolant, même pas réalisé qu'il était minuit sauf quand j'ai entendu trois pétards mouillés (heureusement, j'aurais pas su aller au feu d'artifice que la Ville n'a pas organisé), mais en plus, il a gâché le premier jour de Planète célibataire.  J'y pensais depuis fin août, à ce premier jour de Planète célibataire : l'émotion du lancement, le bonheur de voir le tout premier dessin, prémisse d'une année entière pleine de jolis dessins.  Ben au lieu de savourer l'instant, j'agonisais sur mon canapé et je me gavais encore et toujours de Dafalgan, me moquant presque de cet instant mémorable pour moi, avec mes 38,8 et ce mal de tête que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi... sauf à mon boss, of course...

Passque je le hais.

Na.

20:20 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Mi aussi je hais ton boss. ENCULE

Écrit par : Mlle Toutouille | 01-01-2011 à 20:42:38 Hr

Répondre à ce commentaire

oups, je le hais, ok, mais pas au point de le traiter de la sorte, ça non, moi pas être grossière, que nenni

Écrit par : Anaïs | 02-01-2011 à 16:13:42 Hr

Ma pauvre. Tu as l'air vraiment mal en point. Saleté de grippe. Visiblement elle est très virulente. Je n'entends que ça autour de moi et j'ai bien cru que j'allais y passer aussi. Mais comme mon système immunitaire est complètement dérêglé, j'ai résisté.
En tout cas, je te souhaite de vite te remettre. T'inquiètes, Planète Célibataire sera encore la demain et ta grippe aura reculée elle. Bisous.

Écrit par : Fashiongeekette | 01-01-2011 à 20:58:38 Hr

Répondre à ce commentaire

Statistiquement, pourquoi est-ce qu'il y a toujours plus de gens malades quand la moitié est en vacances ? C'est un addendum à la loi de Murphy ?
Voyons le côté positif des choses, quand on est malade pendant les fêtes, on n'est pas obligée de se faire un régime de céréales ou de soupe après pour perdre le poids pas gagné. Tu me suis ?
Et puis pour te rattraper, avec ta collègue aussi grippée, vous allez pouvoir faire les super promos d'après le 1er de l'an, avec foie gras à moitié prix, et puis il y a le nouvel an chinois le 3 février, le nouvel an tibétain le 5 mars, au choix, ou l'un après l'autre.
Bonne année et meilleure santé !

Écrit par : Lenny | 01-01-2011 à 21:14:50 Hr

Répondre à ce commentaire

Allez Anaïs, ce n'est pas si grave. Planète célibataire a encore de beaux jours à vivre !

Soigne-toi bien pour être en forme pour le début des soldes et profite à fond de ton canapé.

Dès que je l'ai vu, j'ai su qu'il était un peu magique... Tu verras, on en reparlera dans quelques semaines, foi de conteur qui s'y connaît en "canapé magique" !

Et comme on dit chez nous, bon début et bonne continuation.

Écrit par : Louis | 01-01-2011 à 21:26:26 Hr

Répondre à ce commentaire

Courage ma poupoule! J'espère que ca va mieux... Si tu as besoin de quelque chose, crie hein!
Par contre, moi je suis de plus en plus fan de mon futur boss! En plus de me donner direct un cdi, j'ai pas de période d'essai!
Quel homme! :)

Écrit par : Moustique | 02-01-2011 à 22:25:19 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.