1
jan

La dernière surprise des quatre jours fous Le célibat ne passera pas par moi : Planète célibataire - the making of (part 4 - la fin)

 

 

6 décembre

Pour ma Saint-Nicolas, je reçois mon centième dessin, yessssssssss.  Allez, en route vers le deux centième...

 

17 décembre

En six jours, j'ai eu droit à Noël, Pâques et toutes les fêtes réunies : avalanche de dessins.  De circonstance, vu la neige qui envahit le pays depuis deux semaines déjà.  Je vais de bonne surprise en bonne surprise en découvrant tous ces dessins.  J'ai une chance folle de faire partie de ce projet, d'en être l'instigatrice, d'être entourée de personnes qui y croient autant que moi et qui se motivent pour qu'il soit une réussite. 

Pile un tiers des dessins reçus, si c'est pas du bonheur ça.  Et puis le design sera en place la semaine prochaine, juste avant Nowèl.  Et puis encore deux semaines et on y eeeeeeeeeeeeest.

Yessss.

 

18 décembre

Régulièrement, j'ouvre le fichier qui contient tous les dessins déjà reçus, et je les regarde.  Je les admire.  Je suis béate devant la capacité qu'ont les gens à faire sortir d'un crayon de telles choses, moi qui sais juste dessiner le bonhomme Zut (vous savez, vous, dessiner le bonhomme Zut ?)  Alors je passe de longues minutes à regarder les dessins que j'ai en stock.  Et je savoure cette exclusivité que j'ai : avoir accès à tous, savoir qui participe, savoir tout tout tout.  Je savoure...

Et je ne stresse plus, les choses se mettent en place.  Les trois premiers mois sont quasi bouclés, je suis dans les temps.  Je suis zeeeeeeeeeeeeeeeen.

 

20 décembre

Vers 16 heures, je checke au hasard la page "Planète célibataire", sur laquelle j'ai bossé un peu hier, pour ajouter quelques liens et des billets tests.  Et au lieu de la moche page bleue habituelle, je découvre le magnifique design flashy à souhait.  Comme c'est beau.  L'équipe de webdesigner doit être en train de bosser dessus, car chaque fois que j'actualise, paf, y'a du neuf.  C'est comme un accouchement, après une grossesse de... ben neuf mois, vu que j'ai vraiment terminé les textes en mars 2010.  Marrant, le hasard.  Mon bébé est né en ce 20 décembre, et dès le 1er janvier, il ne sera plus seulement mon bébé, mais aussi le bébé de toutes les illustratrices.

 

29 décembre

J’ai pas dormi cette nuit.  J’ai rêvé que mes billets, planifiés à 10h00, voulaient pas se planifier.  J’ai fait des cauchemars sur mes titres de billets.  Passque mes billets n’ont pas de titres, titchu.  Et c’est maintenant que je le réalise, à trois dodo du lancement, alors que les blogs doivent avoir des billets avec titres.  C’est normal, ces crampes dans le bidou ?  Mostek, ma chère collègue, me dit ne m’avoir jamais vue dans un tel état, pourtant elle en a déjà vu avec moi : moi angoisse entre l’envoi de mon manuscrit Célib’attitude des paresseuses et l’acceptation dudit document par l’éditeur, ma folie en recevant mes exemplaires, mon état de joie inégalable quand j’ai bossé pour Flair.  Mais ça, ben, elle a jamais vu encore.  Va comprendre.  Y a-t-il un masseur aux mains de fée pour m’aider à me relaxer dans la salle (et s’il est brun et ténébreux, tant qu’à faire).

 

30 décembre

Je suis malaaaaaaaaaade. Pas de bol.  La grippe, je le sens je le sais.  Ça m’est tombé dessus d’un coup.  A 19h40, j’étais en forme, j’avais été voir Raiponce au cinéma, je me préparais des croquettes de parmesan artisanales, qui se sont avérées des croquettes aux crevettes grises, faut que j’apprenne à lire les étiquettes.  A 19H45, paf, malade, d’un coup d’un seul.  C’est la mauvaise nouvelle du jour.  La bonne est que tout est prêt pour le décollage vers la Planète célibataire.  Tout tout tout.  Heureusement, car j’agonise en silence sur mon nouveau canapé.  Je voulais planifier tout janvier, j’ai juste réussi à planifier trois jours, avant de devoir me reposer deux heures.

 

31 décembre

Encore un dodo... très court le dodo, because réveillon, et on y est…

Décollage le 1er janvier à 10 heures, sur http://www.planete-celibataire.be/

Et rendez-vous les 364 jours qui suivront demain, même lieu même heure.  Of course.

 

Mes conclusions, à la veille de l’aventure, Planète célibataire, c’est :

- 1 tableau excel consulté 24 fois par jour minimum, où le rose foncé était attendu avec impatience, car une ligne rose signifiait « tout est ok pour parution ça y eeeeeeeeeest », tandis qu’une ligne rose claire signifiait « minimum un dessin reçu, on va y arriver ».

- 1 aller-retour à la capitale pour tout mettre en place

- 2 blogs, dans deux des langues de mon pays, passque je suis belge du fond des tripes, nonobstant les soucis politiques

- 5 crises de nerfs

- 6 crises de larmes

- 7 illustratrices désespérées à rebooster : oui tu es talentueuse, oui tu vas y arriver, oui tu vas respecter les délais, oui tu peux le faire, oui tu peux le faire, oui tu peux le faire

- 8 illustratrices dotés d’un grand sens du réconfort à mon égard, pour me rebooster : oui ton projet tient la route, oui tu vas y arriver, oui tu auras tout dans les délais, oui tu peux le faire, oui tu peux le faire, oui tu peux le faire

- 12, euh, 15, enfin plutôt 21 fois l'envie de tout laisser tomber vu le stress qui m'envahissait

- 20 aléas de la vie perturbateurs de planning : soucis perso totalement démotivant, indigestions au chocolat blanc, déménagements, grippe aviaire, accouchements, tendinites de l’index, et j’en passe

- 40 gelules de Sedanxio, plantes magiques pour dormir au lieu de faire des cauchemars abominables de blog vide, totalement vide

- 52 talents incroyables, divers et variés

- 61 fous rires toute seule derrière mon ordinateur

- 366 petites phrases sorties de ma cervelle de moineau

- 366 moments de bonheur en vue pour vous, en découvrant les dessins géniaux qui sont sortis de leur cervelle d'éléphant

- 366 idées originales, auxquelles je n’aurais sans doute pas pensé, que du bonheur

- 976 heures 12 minutes et 47 secondes de travail pour moi, et des chiffres tout aussi vertigineux pour elles

- 2462 "mercis" dans mes mails

- 3793 mails envoyés, 1342 mails reçus

 

"the tableau", en novembre :

making of tableau mi novembre.jpg

Il est temps maintenant de remercier :

- L’équipe Skynet et Skynet lili, sans qui Planète célibataire n’existerait pas, notamment, en vrac et sans ordre de préférence, pour pas faire de jaloux, le designer, la responsable blogs, la responsable skynet lili, les traductrices… pour leur patience soutien, leurs conseils et leur confiance en ce projet

- Les illustratrices, sans qui Planète célibataire n’existerait pas non plus, pour leur patience aussi, parfois (qui a dit « souvent » ?), leur motivation, leur enthousiasme, leur talent et leurs idées géniales

- Les personnes qui m’entourent au quotidien et qui ont survécu à mes angoisses, mes sautes d’humeur et mes débordements d’enthousiasme… parfois les trois ensemble.

Ce sera tout, pour le moment.

Amen.

 

1er janvier

Et maintenant je me tais (qui a dit « enfin » ?) et je vous laisse découvrir…

Commentaires

Tous mes voeux pour cette nouvelle année

Écrit par : Angélita | 01-01-2011 à 10:55:53 Hr

Répondre à ce commentaire

C'est donc toi qui me prives de "mon petit bordel quotidien"...

Écrit par : Walrus | 01-01-2011 à 11:35:26 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.