14
déc

Grand sondage de la mort qui tue la vie

Et pour une fois, le titre est hyper bien choisi non ?

Grande discussion au bureau ce midi, sur un sujet tout joyeux...

Préférez-vous :

- être enterré et périr dévoré par les vers - nan, je plaisante, vous ne périrez pas, vu que vous serez déjà mouru - donc être mouru et finir bouffé par les vers, les cloportes, les hyènes et les vautours (j'extrapole quoi)

- être incinéré et périr brûlé (y'a pire, c'est périr brûlé vif), et devenir un petit tas de cendres juste cap de remplir un sablier, ou être dispersé aux quatre vents et vivre l'enfer lors de la résurrection

Justifiez votre choix... ben oui quoi.

NB : nan, répondre "je préfère être bouffé par un vampire et en devenir un" n'est pas accepté.

 

mort.jpeg

 

Commentaires

Heu il n'y aurait pas une troisième proposition??? Justification , aucune des deux ne me tente!;-). C'était pourtant pas mal le vampire! :-)

Écrit par : Titinemong | 14-12-2010 à 17:22:34 Hr

Répondre à ce commentaire

en fait moi non plus rien ne me tente :)

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:20:07 Hr

Incinérée - purement pratique, je n'ai pas envie que mes enfants se farcissent l'entretien de ma tombe et payent pour que j'aie le droit de pourrir sous la terre. Et c'est mon corps qui sera crâmé, pas mon âme (enfin, j'espère).

T'as aussi l'option 'être découpé par des apprentis médecins ou servir de pièces de rechange pour des malades'.

Sympathiques vos conversations de bureau, au fait.
Oui, je sais, c'est la vie (oui, bon). J'en discutais d'ailleurs il n'y a pas longtemps, suite à la conversation, 'je deviens un légume, faut me débrancher, pas d'acharnement thérapeutique merci'.
Bon, chic chic, de sombres pensées vont m'accompagner ce soir, hophop préparation des brocolis.

Écrit par : Livvy | 14-12-2010 à 17:30:22 Hr

Répondre à ce commentaire

découpée par des apprentis médecins, non merci

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:20:52 Hr

Je préfère la seconde: être incinérée. Parce que y a une légende dans ma famille d'une grande tante enterrée vivante et quand on a voulu la mettre dans la fosse commune le couvercle de son cercueil était plein de marques de griffures. Donc........ trop peur d'être enterrée vivante.

Et puis nourrir les verres et pourrir petit à petit, très peu pour moi.

Écrit par : Nad | 14-12-2010 à 18:13:28 Hr

Répondre à ce commentaire

brrrr je vois que les légendes familiales sur la mort, c'est pas que dans ma famille :(

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:21:38 Hr

Ah bein didons. Discussions poétiques chez toi au bureau ;-) Alors je me lance.
Je dirais tout d'abord, ni l'un, ni l'autre. J'aimerais donné mon corps à la science. Pour que ça serve. Ils manquent cruellement de cadavres dans les universités et les premiers gestes chirurgicaux doivent bien s'apprendre quelque par. Mais, après réflection, pas sure qu'il voudraient de ma carcasse déjà bien entammée...
Hum, donc j'opterais pour le cercueil enfuis au fond d'un trou bien profond. Pourquoi, parceque avec le cercueil et le trou il y a une vrai sépulture et que j'estime que mes proches, doivent avoir un endroit ou pouvoir se recueillir. S'ils ne viennent pas, et bien tant pis, mais bon voila, si ils veulent venir me faire un coucou et dire bonjour à ma pierre tombale, ils le pourront. Voilou.

Écrit par : Fashiongeekette | 14-12-2010 à 19:56:13 Hr

Répondre à ce commentaire

ben tu sais tu peux être incinérée et puis mise dans un caveau et tout et tout, avec une plaque, comme un cercueil sauf que là c'est une urne, même qu'on peut en mettre plus, ça devient un peu comme des HML quoi :)

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:22:48 Hr

Heu... j'aime pas trop me poser ce genre de question :-s
Mais je pense que je préférerais qu'on me brûle. L'idée de la décomposition me dégoûte. Et puis on gagne de la place. Et c'est plus écologique non? Enfin je n'ai pas fait de recherches à ce sujet, mais si on considère que les cercueils "à enterrer" doivent durer très longtemps ils doivent être en plastique ou autre matériau peu biodégradable, tandis que celui "à brûler" est en bois.
Et pour le recueillement des proches, si tant est qu'il y en ait, une petite plaque quelque part ou une urne (je n'ai rien contre les urnes, à part le côté kitsch à l'idée de me retrouver sur une cheminée... puis au final à la poubelle, ne nous leurrons pas).
Pour commenter une lectrice, Nad, pour ne pas la citer, peur d'être enterrée vivante, certes, mais la perspective, dans le cas d'une erreur similaire, d'être carbonisée vivante, n'est pas des plus plaisante ;-) Brrr...

Écrit par : Sophie | 14-12-2010 à 20:38:24 Hr

Répondre à ce commentaire

personne n'aime en parler, mais qd y'a un décès, mieux vaut savoir ce que la personne voulait... j'ai bien ri avec les cendres sur la cheminée. en Belgique ce n'est autorisé que si la personne décédée l'a stipulé. je ne le ferai pas, pas envie de me retrouver à la poubelle, non mais

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:25:14 Hr

Ah ben plutôt comme fashiongeekette: donner mon corps à la science ce serait pas mal, bon bien sur j'espère secrètement que les scientifiques feraient une découverte super importante grace à mon cerveau coupé en lamelles. (Je rigole !!!)
Ou être utile à quelqu'un qu'un bout soit greffé, en préférant mon estomac en béton à mes sinus, mais je ne pense pas qu'on fasse des greffes de sinus...

L'incinérartion, très peu pour moi, j'ai trop peur du feu. Et si la grand-tante qui grattiat le cercueil était morte brûlée vive ? Brrrr

Tu veux une solution altenative ? Les funérailles célestes au Tibet : on coupe le corps en petits morceaux qu'on place sur une montagne, et les vautours viennent becqueter... Je ne crois pas que ce soit autorisé par chez nous mais pourquoi pas ?

Écrit par : Lenny | 14-12-2010 à 22:13:52 Hr

Répondre à ce commentaire

mangée par les vautours... bof :)
quant à la greffe des sinus, je ne pense pas non; oublie pas de faire ta déclaration de donneur d'organes alors

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:26:44 Hr

Ouh là là, le grand dilemme!
Jusqu'il y a peu, j'aurais dit sans hésitation le cercueil bien enfoui dans la terre où mes proches pourront venir se recueillir et pleurer toutes les larmes de leur corps sur ma tombe...mais suite à des événements familiaux récents, j'avoue que l'incinération a certains avantages pratico-pratiques (pas d'entretien de la tombe, aspect financier,...)

Enfin, de toute façon, le plus tard possible SVP!

Écrit par : Del | 15-12-2010 à 08:14:24 Hr

Répondre à ce commentaire

bien sûr, le plus tard possible. ça va de soi :)

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:27:15 Hr

Voilà, comme promis, ma réponse...à choisir, je préfère être incinérée, ca prend moins de place, et puis je ne veux obliger personne à venir entretenir ma tombe etc...je pense qu'on n'a pas besoin d'aller au cimetière pour penser à qq'un et pour le garder dans son coeur
Mais pour être utile au moins une fois dans ma vie...euh plutôt dans ma mort, pourquoi pas, donner mon corps à la science, et si un de mes organes peut être donné à quelqu'un pour lui sauver la vie tant mieux

Écrit par : la collègue sans surnom | 15-12-2010 à 19:23:34 Hr

Répondre à ce commentaire

d'accord sur tout sauf le corps à la science. et puis tu es utile dans ta vie, keske tu racontes, non mais

Écrit par : Anaïs | 26-12-2010 à 21:27:52 Hr

question assez insolite...
bonne continuation

Écrit par : Juan | 22-01-2011 à 11:30:46 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.