12
déc

La brûlure du chocolat- Barbara Abel

« Le dimanche, on lit au lit »

Barbara Abel a déjà écrit beaucoup de romans, mais j’avoue que La Brûlure du chocolat est le premier ouvrage que je lis d’elle.

Une vraie jolie découverte que ce livre au nom si appétissant, qui s’avère être aussi délicieux à la lecture que le laisse supposer sa couverture.

Zoé se réveille un matin dans une chambre d’hôpital.  Ses jours ne sont pas en danger, ouf.  Mais son avenir l’est, lui, car la miss est devenue amnésique suite à un traumatisme psychologique.

Premier problème : elle ne reconnaît personne (logique, c’est ça l’amnésie), même pas son chéri… avec qui elle se marie pourtant dans cinq jours.  Glups.

Second problème : elle est célèbre (en soi, ce n’est pas un problème), car auteure d’un roman à succès… dont l’éditrice attend la suite impatiemment.  Seul souci : Zoé ignore le mot de passe qui lui donnera accès au précieux manuscrit.  Re-glups.

Elle se lance alors dans une course poursuite à travers son passé, à la recherche de tout ce qui pourra lui rendre la mémoire… et surtout de ce qui lui a fait la perdre, sa si précieuse mémoire.

Précieuse ?  Euh… ne vaudrait-il pas mieux qu’elle reste amnésique, notre petite Zoé ?

Voilà un livre plein de peps et d’émotion, que j’ai ingurgité comme un bon morceau de chocolat belge.  Un chocolat parfois amer, comme le noir 95 % cacao, à l’arrière-goût de chick lit.  Un chocolat parfois tout doux, comme le blanc, qui me rappelait par moment ces romans que j’affectionne tant, made by Janine Boissard.

Bon, je l’avoue, j’avais un chouia deviné la fin… mais pas tout.  Car comme Zoé, je suis allée de surprise en surprise au fil de la lecture.

Un joli roman à déposer sous le sapin de vos amies avides d’émotions.

Je retiendrai de ce livre, outre le plaisir de la lecture, ces deux phrases pleine de bon sens :

« Un service rendu se transforme souvent en sévice quand le débiteur ne manque pas d’r ».

« Ne pas se souvenir pour ne jamais vieillir ».

brulure.jpg



Commentaires

Merci, Anaïs, pour cette jolie et gentille critique. Barbara Abel

Écrit par : Barbara Abel | 12-12-2010 à 19:27:58 Hr

Répondre à ce commentaire

dingue... à peine paru, et l'auteure passe ici, merci pour votre passage :) le miracle d'internet qui informe de tout, big brother est là et bien là :)
et puis merci pour ces délicieuses heures en compagnie de la brûlure du chocolat

Écrit par : Anaïs | 13-12-2010 à 19:01:46 Hr

C'est moi ou la couverture est super appétissante.
Et l'histoire a l'air sympa.

Écrit par : Nad | 12-12-2010 à 20:17:13 Hr

Répondre à ce commentaire

en effet, appétissante comme tout, et le livre l'est tout autant, à lire au coin du sapin

Écrit par : Anaïs | 13-12-2010 à 19:02:19 Hr

Les commentaires sont fermés.