12
nov

Et voilà, c'est l'heure

ça fait plusieurs mois que j'y réfléchis, que je me lance, que je recule, que j'y réfléchis encore et encore.

Passque mon blog a quatre ans et des poussières... ça paraît peu, avoir l'âge de la maternelle, mais en âge de blog, c'est comme en âge chat ou chien : mon blog est une personne âgée (qui a dit "comme toi", que je le baffe).

Et j'ai pu constater que bon nombre de blogs ne durent pas quatre ans, ils meurent de leur belle mort après un année, voire deux, rarement plus.  Seuls les mordus (les tarés) comme moi s'y accrochent.

Il était temps que ça change.

Alors j'y ai réfléchi à plusieurs reprises, depuis plusieurs semaines, je vous l'assure.

Et enfin voilà, c'est l'heure, ça y est.  Ce matin, c'est terminé.

L'heure des adieux.

J'ai enfin vérifié mes listes de liens et viré tous les blogs périmés, non mis à jour ou disparus.

Enfin, mes listes de liens sont censées être à jour.  J'en ai profité pour rajouter quelques chtits blogs.

Si vous voyez un lien mort... n'hésitez pas, des fois que je l'aurais zapé.

C'est maintenant l'heure d'aller surfer sur mes liens, bonne découverte.

Commentaires

OOOOuuuuuFFFFFFFFFFFFFFFF
J'ai eu peur :-o

Écrit par : Nancy | 12-11-2010 à 12:07:53 Hr

Répondre à ce commentaire

meuh non, faut pas

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:22:54 Hr

OH BON SANG!!!!!!!!!!!!!! Tu m'as fait une de ces peurs. J'ai cru que tu arrêtais d'écrire.
C'est pas le moment de nous lâcher et surtout de me lâcher.
Je suis dans une trés mauvaise passe et j'ai vraiment besoin de la lecture de ton blog pour décompresser et penser à autre chose.

Et c'est vrai que les blog durent à peu près deux ans et c'est un vrai déchirement quand certains vous annoncent qu'ils s'arrêtent. Snif, snif!! Ca fait un réel manque.

Écrit par : Nad | 12-11-2010 à 13:05:10 Hr

Répondre à ce commentaire

Nad, ça me touche ce que tu écris, ravie que la lecture de mes bafouilles te fasse du bien. et courage pour les moments difficiles...

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:23:42 Hr

"Et enfin voilà, c'est l'heure, ça y est. Ce matin, c'est terminé. L'heure des adieux."

Tu vois ces deux petites phrases Anaïs ? Bah regarde-les attentivement. Il y a 2 minutes j'étais entièrement scotchée sur ces petits mots qui m'ont fais très peur. Nan, mais j'ai eu carrément flippé, j'ai cru que t'allais supprimer ton blog.

Je vais finir par faire une crise cardiaque si ça continue ! ^^

Écrit par : Céline . | 12-11-2010 à 13:57:34 Hr

Répondre à ce commentaire

m'enfin

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:24:02 Hr

A ton retour (après ta semaine de repos maladie), j'ai senti un léger changement de ton, un essoufflement peut-être ?
Je ne suis en fait pas surprise de ta décision.
Je suppose que tu vas te consacrer à l'écriture fictionnelle ?
J'espère au moins que nous ne perdrons pas le contact...
En tout cas, merci pour tes billets tour à tour amusants, graves, hallucinants, interrogateurs. J'ai passé de bons moments à te lire.
:-)
A bientôt Anaïs.

Écrit par : Livvy | 12-11-2010 à 14:06:50 Hr

Répondre à ce commentaire

Livvy, toujours la délicatesse qui te caractérise

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:24:55 Hr

Mais où est passé mon second com' ?! C'était un truc du style "ha ha, non ? bon, ok, je sors...".
Je viens de vérifier plusieurs de tes billets et je constate avec effarement que plusieurs de mes com' ne sont jamais passés. Etrange. Ton blog m'en veut. Snif. ;-)

Ma délicatesse... ? C'est ironique ?

Écrit par : Livvy | 13-11-2010 à 13:41:31 Hr

non, pas d'autre com en attente, sorry. quant à l'ironie, voyons, ironique moi ?

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 23:58:29 Hr

Ah ben, quand je vois le boxon de skyblog, cela ne m'étonne pas que mes com' s'évaporent. Non mais c'est gonflant quand même, je te ponds des commentaires car sinon tu râles ;-) ;-) et tout ça pour rien. Pfff.
Pour la délicatesse... Personne n'a plus de tact, de délicatesse que moi. Dans la vraie vie, s'entend. Curieusement, sur ton blog, ça toune court. Bah, tant pis. Je savais que tu allais avoir des tas de messages genre "quelle frayeur", "ne pars pas, reviens", "on t'aiiiiiiimeuh", j'ai donc cédé à la tentation de te prendre au mot... ;-)
Sur ce, je vais aller mater ton beau mec, là-haut.

Écrit par : Livvy | 14-11-2010 à 14:14:29 Hr

étonnamment, j'ai écrit ce billet vraiment pour annoncer la révision des liens, que j'avais commencée suite à une conversation avec toi d'ailleurs, ça fait un bail je pense. je n'imaginais pas qu'on puisse l'interpréter comme la fin du blog. puis, en le relisant, ça prêtait à confusion, j'en ai alors remis une louche avec la première phrase, tant qu'à faire, mais c'était pas volontaire au départ.
me prendre au mot aucun souci, au revoir à bientôt, c'est qu'un blog parmi des millions hein, comme on dit tjs là où je bosse, nul n'est irremplaçable, et j'ai pu le constater en pratique quand un quart du personnel s'est fait jeter, mais pour le reste, ben moi, personnellement, je m'abstiens de faire savoir que ce que je lis est nul à chier (ce ne sont pas tes mots mais ça veut dire ça, plus poliment bien sûr), chais pas pourquoi, par respect de la personne qui écrit, et pourtant dieu sait ce que j'en vois et j'en lis, des trucs nuls à chier, tu peux me croire. et puis de toute façon, c'est tellement subjectif, ce que je trouve nul à chier sera adoré par qq'un d'autre et ce que je vénère sera détesté par autrui...

Écrit par : Anaïs | 14-11-2010 à 14:31:34 Hr

Hein ???!!! Mais pas du tout !!
Comment peux-tu l'interpréter comme cela ? M'enfin ! Tu sais bien que si je te lis c'est parce que j'apprécie ta manière d'écrire, voyons !
C'est le mot 'essoufflement' qui te chagrine ? C'était en quantité, pas en qualité !
Et la suite, tu l'as lue ? Je n'aurais pas passé de bons moments à te lire si j'avais trouvé ça nul.
JAMAIS je n'ai laissé de com' pour dire à quelqu'un que ce qu'il écrit est nul, jamais.
Et ce n'était pas dans cette optique que j'ai rédigé ce com bien précis.
Là, c'est moi qui suis peinée : tu penses que je n'ai pas de coeur et de respect.
Bon. Leçon pour plus tard : ne pas chercher à écrire de commentaires à contre-courant.

Écrit par : Livvy | 14-11-2010 à 15:17:17 Hr

on va dire que c'est un malentendu alors :)

Écrit par : Anaïs | 14-11-2010 à 17:21:16 Hr

On a besoin de toi Anais !
Alors ne nous fais plus jamais une telle frayeur.
Ton blog, c'est toi. Donc j'estime qu'il peut vivre autant que toi ! =(

Écrit par : Lila | 12-11-2010 à 20:19:19 Hr

Répondre à ce commentaire

t'inquiète, il va encore vivre, et plutôt deux fois qu'une

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:25:31 Hr

Et tu nous dis ça comme ça! Hargh mon pauvre petit coeur!:-(

Écrit par : Titinemong | 12-11-2010 à 23:39:42 Hr

Répondre à ce commentaire

m'enfin tu me connais en plus, tu sais bien que j'arrête pas, que du contraire :))

Écrit par : Anaïs | 13-11-2010 à 10:25:56 Hr

Les commentaires sont fermés.