31
oct

Les bonheurs du jour

- des chicons au gratin avec de la purééééééééééééée

- de l'amitié

- une ambiance d'automne hyper chouette : soleil qui réchauffe à travers les vitres, odeur de feuilles mortes mouillées, douceur des températures, coucher de soleil superbement rosé

- une leçon d'art floral passionnante, dont je vous montrerai un jour le résultat, sans doute

- savoir que c'est dimanche, mais que demain... c'est encore dimanche

PS : pas de "dimanche on lit au lit", passque j'ai terminé aucun livre cette semaine, paaaaas bien, mais j'hiberne en ce moment

31
oct

On va enfin comprendre le B-A BA de l'heure d'hiver...

... et c'est pas trop tôt, mouahahah.

Je me suis déjà insurgée contre l'heure d'hiver sur ce blog.  J'allais pas remettre ça encore cette année, et puis une petite vidéo vaut mieux qu'une longue baffouille écrite.  Merci au lecteur fidèle qui a diffusé ceci sur FB et m'a fait le découvrir, qu'il en soit remercié jusqu'en 2012 (ben oui, jusqu'à la fin du monde quoi).

Mais avant de vous laisser regarder cette chtite vidéo, je ne résiste pas au plaisir de vous recopier mon blabla incongru de 2007, que je n'avais jamais relu et que je vous ai retrouvé au milieu de quasi 3000 billets, et je peux vous dire que c'est du sport.  Alors ça mérite que vous le relisiez non ?  Voici...  Bonne (re)lecture.

J’ai déjà évoqué la confusion que cela créait dans nos esprits, et les questions qui fusaient « attends, on avance ou on recule d’une heure ? » « On recule, mais ça signifie quoi en pratique ? »  « donc il fera clair plus tôt ou plus tard ? »  « Plus tôt »  « Ah non, plus tard, réfléchis bien… » « oh je ne sais plus ».  Et ça finit toujours comme ça.  On s’emberlificote dans ses explications, on perd patience.  On perd son temps…  (Et si on passe une heure à parler du changement d’heure, on perd le bénéfice de cette heure gagnée, vous comprendre ?)

Sans compter que j’ai dû changer l’heure d’un paquet appareils : mes magnétoscopes, le graveur DVD qui ne grave jamais rien mais sait-on jamais qu’un jour il cesse sa grève, mon réveil radio, le réveil du living, celui de la cuisine (ah non, celui-là, sa pile est à plat depuis mars 2004), ma montre, l’appareil Belgacom affichant mes appels, mon répondeur, mon GSM.  De nouveau une perte de temps.

Epuisant.

Mais je n’ai pas évoqué le réel nœud du problème, savoir les questions qui fusent après le changement.

Ce matin mon réveil a sonné à 6h20.  Mais aurai-je dormi une heure de plus ou de moins ?  En y réfléchissant bien, il sonnera à 6h20 mais il sera en réalité 7h20, ancienne heure.  Donc, j’aurai dormi une heure de plus.  Cependant, il faut également considérer l’heure à laquelle j’ai été dormir ?  En général, je vais dormir vers 22h00-22h30 (et oui, me faut mon compte d’heures, sinon je suis encore de plus mauvaise humeur que d’habitude).  Mais hier soir, en allant dormir à 22h00, il était en fait, 23h00 nouvelle heure.  Non Anaïs, 23h00 ancienne heure.  C’est tard.  Trop tard pour moi.  J’aurais dû aller aux plumes à 21h00 pour respecter mon ancien rythme.  Et puis hier soir, il faisait clair tellement tôt, ou tellement moins tard.  Et ce matin, drôle de sensation, ce lever sous la lumière du jour.  Trop tôt.  Combien de temps pour que mon pauvre organisme épuisé s’adapte à la nouvelle heure ?  A quel moment dois-je décider que cette nouvelle heure devient l’heure officielle, et ne plus penser à l’ancienne heure ?  ça prendra combien de temps ?  Six mois au bas mot, jusqu’à ce que… nous adoptions l’heure d’été.

06:50 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

30
oct

Elodie Frégé - La fille de l'après-midi

 

elodie.jpg

L'autre jour, en faisant mes courses, j'ai entendu le dernier single d'Elodie Frégé.  Et je me suis dit qu'il était temps que je vous parle de cet album que j'écoute en boucle.

Elodie Frégé, je l'adore depuis la Star Ac.  En fait, niveau Star Ac, j'aime les filles, enfin Jenifer, Nolwenn, Elodie.  Mon trio.  Avec une chtite préférence pour Elodie, dont le caractère, la voix, le tempérament, du moins ce que j'en ressens, me font vibrer.  Passque sa voix, hein, on la reconnaîtrait entre toutes.  Elle est extraordinaire, à la fois sensuelle et douce, grave et aigue.  J'aime, que dire de plus ?  Qu'elle a écrit quasi toutes les chansons, tant qu'à faire, tant qu'à être bonne chanteuse, autant être bonne auteure aussi, dans la foulée. Un album totalement réussi et prenant, que je conseille d'écouter trois fois d'affilée avant que l'amour ne naisse pour absolument toutes les chansons.

Dans ce dernier album, outre la voix, y'a les mélodies qui me séduisent totalement, et outre les mélodies, y'a les paroles, pleines de bon sens, de messages, de jeux de mots.  Un trio gagnant.  Par contre, je ressens une tristesse intense et une solitude extrême dans tout cet album... Je ressens une femme qui n'a jamais la place qu'elle mérite, ni l'amour qu'elle mérite.  Une fille piétinée, utilisée, méprisée.  (En me relisant, je crois utile de préciser que je parle du "personnage" des chansons, bien sûr, et non de la chanteuse). Va savoir si c'est moi qui me sens triste et seule et interprète alors ce que j'entends, ou si les chansons sont en effet tristes... Va savoir.

Alors, il y a les chansons que j'adore d'amour fou, coup de foudre instantané, comme Ricoré :

Ma folie passagère, sans doute ma préférée des préférées, qui me donne envie de danser doucement, tant la mélodie joyeuse se mêle à la difficulté des paroles.

La fille de l'après-midi, histoire tellement banale, superbement transformée en chanson.

Les heures inertes, envoutante à souhait.

Un pont, parce qu'être un pont pour quelqu'un, parfois, c'est tellement difficile.

Depuis toi, parce que... ben depuis toi !

Puis y'a les autres, celles que j'adore d'adoration, amour profond après trois écoutes :

L'inédit, mélodie langoureuse, sensuelle et triste, elle m'arracherait facilement une larme.

Nous ne parlons pas, où la haine prend toute sa place dans un couple où le silence est roi.

Apparemment, morceau dynamique mais extrêmement poignant.

Paraît que "La belle et la bête" est également une superbe chanson... pas de bol, elle n'est pas sur l'album que j'ai reçu, sniiiiiiiif.

Voilà un album que je ne me lasse pas d'écouter plein de chansons tellement... contagieuses...

Merci Kidash pour le lien "La belle et la bête"... magnifique morceau, et j'aime l'expression "roi des cons qui s'adorent", bien trouvée, si bien trouvée... Mais pourkwaaaa ce morceau est pas sur mon album, pourkwaaaaaaa...

Hasard incroyable, en téléchargeant le sampler, ignorant d'ailleurs ce qu'est un sampler mais j'ai voulu le découvrir, je l'écoute et je découvre Clair de lune, mon morceau que j'aime d'amour.  Si c'est pas merveilleux ça, je vous le demande, keske c'est... bon je réécoute l'album, des fois qu'il serait en bonus à la fin, après un loooong silence, qui sait...  Et je m'achète ses deux premiers albums dans la foulée, tant qu'à faire... sauf que le premier est pas sur amazon, diantre.

30
oct

Le mot clé du jour

les mites chantent elles sous la douche ? : bien sûr qu’elles chantent…

30
oct

Drôle d'offre d'emploi

J'ai suivi vos bons conseils, mouahaha, et donc j'ai zieuté ce matin les offres pour des emplois de fonctionnaire en Gelbique, et regardez ce que j'ai trouvé :

"EXPERT FINANCIER / SECRÉTAIRE (m/f) pour le Secrétariat Polaire"

Question à cinq euros : c'est quoi le secrétariat polaire ?  Il est installé en Sibérie ?  Le boss est aussi sympa qu'un bloc de glace ?  Ils y font des économies de chauffage ?  Le salaire est au degré zéro ?

12:58 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

30
oct

Le come back des séries avec des vrais morceaux de bellâtres dedans

Depuis septembre, c’est le retour des séries en streaming.  La rentrée aux States quoi, passque moi, il est plus question de mater quoi que ce soit en VF, c’est comme manger un macaron sans sucre ou boire un Cosmopolitan sans alcool (j’avais écrit « manger un éclair au chocolat sans sucre ou boire un pisang sans alcool », mais ça fait tellement ringard, et moi je veux avoir l’air hyper à la mode et tout hein, nonobstant ma ringardite aiguë).

J’ai récemment vu la fin d’un épisode de Grey’s Anatomy sur TF1, et my god les voix françaises, à avoir des fous-rire au point d’en faire une crise d’asthme… et je voudrais pas qu’une série médicale me fasse décéder, faut pas pousser, déjà que ça me rend hypocondriaque au plus haut degré.

Donc, je suis très à la pointe, vu que je regarde les séries à peine passées aux States.  Oui, bon, en ce moment, j’ai deux ou trois épisodes de retard, because beaucoup d’activités, mais je vais me rattraper.

Vous vous demandez ce que je regarde en ce moment… hein que vous vous le demandez ?  Nan ? Alors passez au billet suivant.  Si ?  Alors voilà…

D’abord, je regarde Desperate Housewives.  Avec Bree qui engage un genre de livreur de Coca Coca light qu’en y regardant de plus près, ben il me fait penser à cet acteur de Beverly Hills, mais la vieille version, avec Kelly et Brenda toute brushingées, qui avait une tête à claques et était hyper gringalet.  Même que son nom c’est Brian Austen Green et pour une fois je m’en souviens car j’ai lu qu’il venait de se marier avec chais plus qui mais une super top biche.  Est-ce bien possible que le petit gringalet de mon adolescence soit devenu cet homme si musclé, si rhaaaaaaaaaaaa, si rhoooooooooo, si aaaaaaaaaargh ?  Ben oui, c’est bien lui.

En parlant de Beverly Hills, justement, je regarde aussi la nouvelle version, qui n’a rien à voir avec l’ancienne, mais elle est cool, pleine de vilains pas beaux, pleine de filles minces et belles, les garces infectes.  Et y’a un super bellâtre bad boy top craquant qui fait du surf et arbore des tablettes de chocolat dont je ferais bien mon quatre heures.

Puis je matte les deux cousines bien sûr, Grey’s Anatomy et Private Practice.  Purée, que de beaux mecs aussi dans ces séries.  Chais pas si c’est moi, mais en ce moment, je les trouve hot hot hot ces deux séries, surtout Private Practice, tous les médecins y sont hoooooooooot (à part ce psy qui en a pourtant une si longue, dixit ses proies – m’en fous, j’aime pas les longues).  Et puis dans Grey’s, ben y’a docteur Mamour.  Tiens, encore un gringalet de mon adolescence (Can’t buy me love) transformé en bellâtre.

Et en matière de bellâtres, faut pas manquer Gossip girl.  Dieu ce que Chuck est totalement craquant, avec sa voix de fumeur de havanes (c’est là qu’on voit à donf l’intérêt de la VO).  Sans parler de l’autre là, qui a un prénom débile, à moins que ce soit son nom de famille, oui, c’est ça, Nate Archibald.  A-t-on idée de s’appeler Archibald avec une si belle gueule.

Quand je suis en manque d’Edward (prononcez Edwooooord, à la québecoise, bien plus rigolo), je me rue sur Journal d’un vampire, avec également deux bellâtres, surtout le vilain, Damon.  Ses yeux, ben c’est la folie.  Pour des yeux pareils, ben, je tuerais père et mère (et si j’avais le sens de l’humour noir, je dirais que pour le côté père, c’est déjà fait – mais j’aime pas l’humour noir, alors je m’abstiendrai). 

Quand je me relis, j’en conclus que je regarde les séries en streaming pour une et une seule raison en ce moment : les bellâtres.  Leurs yeux, leurs corps, leurs prouesses au lit et partout ailleurs, leurs baisers sensuels et leur amour qui semble éternel.  A croire que les effets du printemps à venir se font déjà sentir…

D’autres séries avec bellâtres à me conseiller ?

Et une illu de Kessmol, trouvée par le plus grand des hasards sur ce blog à mourir de rire, qui malheureusement a l'air abandonné, tous accros.

 

accroserietv1sur2.jpg

 

accroserietv2sur2.jpg

 

 

29
oct

Les nouvelles du jour…

- On économise peu avec l’heure d’hiver, car l’éclairage gagné le soir est gaspillé en chauffage le matin.  Pensez-vous dès lors qu’il soit utile de sortir du bureau dans le noir, totalement déprimé, pour presque rien comme avantage ?

- Près de 9000 femmes sont excisées ou risquent de l’être, dans mon pays dit civilisé.  Pensez-vous qu’on va enfin ficher la paix aux femmes, partout dans le monde, bordel de dieu ?

- Mon pays compte 100 000 fonctionnaires de plus qu’il y a dix ans, alors qu’en 2000 on disait déjà qu’ils ne foutaient rien, rumeur rumeur…  Pensez-vous que ça serait une bonne idée que je devienne fonctionnaire et qu’on soit 100 001 de plus ?

- Je parviens pas à trouver une excuse valable pour m’acheter un nouveau GSM Hello Kitty sans passer pour une fan de la société de consommation, le mien fonctionnant encore très très bien, à peine une griffe et un problème qui fait qu’il sait pas sonner et vibrer en même temps.  Pensez-vous que si je le laisse tomber au sol, que je marche dessus en voulant le ramasser et l’expédie dans une grosse flaque, ça pourrait m’aider ?

Les infos ne sont bien sûr pas exposées par ordre d’importance, la dernière étant celle qui frustre le plus ma vie en ce moment.  Je reviens, je vais pleurer.

 

hellokittyg.jpg

hellokittyg3.jpg

hellokittyg2.jpg

 

hellokittyg4.jpg

 

29
oct

Les mots clés du jour

don antonio jambes : super pizza tomates fraîches scampis basilic, je te la conseille, et leur quatre fromages est succulente aussi

ma soeur m'explose la foune avec une courgette : vous en avez parlé à votre psy ?

apprendre c'est mon bon tabac piano cour : le titre c’est j’ai du bon tabac, bon amusement

Anaïs Feuillette : elle feuillette quoi ?

il ne ne cherche plus a me revoir : courage, chuis aussi passée par là

29
oct

And the winner is

Ce matin, sans le faire exprès, j'ai validé un com du billet du concours, je ne me souviens même pas l'avoir fait.  Et le hasard a fait que c'était le 40e...  C'est donc Fabou qui a gagné, une personne que je ne connais pas, qui n'a jamais commenté sauf erreur (la chance du débutant) et que j'invite à me contacter pour me communiquer son adresse.  J'aurais aimé faire gagner plein de livres en plus, surtout à mes lecteurs fidèles et dévoués, qui me motivent avec leurs commentaires, mais il n'y avait qu'un seul lot... J'espère vous proposer bientôt un autre concours.

Bon WE les petits amis, et merci pour vos plus de 40 com, je vois qu'avec une carotte j'y arrive, à avoir des com...

29
oct

L'Anaïssade du jour, enfin la Mostekade

Je chante "Warum mein fader", et Mostek de me demander qui chante ça.

Moi "Gérard Lenormand, je pense qu'il a des origines allemandes".

Et elle "Ah bon, il est pas de Normandie".

A trois on rit.