25
oct

Je suis une riche propriétaire terrienne nocturne… du moins j’en rêve

J’en ai déjà parlé sur ce blog, j’ai une brique dans le ventre.  Vous me direz que c’est un pléonasme, puisque je suis belge.  Je sais. 

Mais j’ai tellement une brique dans le ventre que ça hante mes rêves.  Ou plutôt mes cauchemars.  Et quand je dis hanter, c’est vraiment hanter.  Quasiment une fois par semaine, je rêve que je quitte mon logement, et c’est un drame dramatiquement dramatique.

J’ai ainsi rêvé :

- Que je revendais mon logement à une ancienne collègue, laquelle me faisait un énooorme caca nerveux car je n’avais pas installé de cordes à linge sur la terrasse.  Je l’y entraînais en m’excusant, c’était plein de jolie verdure et au centre, miracle, des cordes à linge. Puis j’ai réalisé que je devais déménager.  Avant le 4 janvier 2011.  C’est dire si mes rêves sont précis et organisés. 

- Que je rachetais un appartement en bord de Sambre, appartement de mes grands-parents décédés.  Dans un état catastrophique, sombre, sale, plein de vieux brol.  Et dans une rue qui n’existe pas à Namur, mais qu’importe.  Y’avait même pas de fenêtre dans le living, l’horreur.  Et puis j’avançais dans le hall de nuit vers les chambres, et cela devenait lumineux, propre et tout. Avec plein de placards.  Et l’appartement n’était plus celui de mes grands-parents mais celui de mon père, décédé lui aussis.  Et il était pas mal cet appart, tout bien réfléchi, mais sans terrasse.  Mais j’aurais facile pour faire mes courses au Match.  C’est dire si mes rêves ont le sens pratique.

- Que je m’installais tout près d’où je bosse, dans une très jolie villa bel-étage avec jardin en contrebas.  Par la fenêtre de la grande cuisine, je voyais, de chaque côté, une jolie pelouse, puis, au fond un potager. C’est dire si mes rêves projettent de me faire manger sainem.

- Que je m’installais dans une demeure en briques de mon quartier, avec un très long jardin.  Au fond du jardin, un chemin menait à un second jardin de broussailles.  Oups, je l’avais pas vu ce jardin, lors de l’achat.  Galère.  Trop grand jardin pour une pauvre célibataire telle que moi.  C’est dire si mes rêves veulent me faire bosser ferme.

- que je déménageais un peu plus loin que chez moi, à nouveau, dans une maison blanche, deux façades, mignonne, mais je perdais mes voisins, et j’étais hyper triste et je comprenais pas pourquoi j’avais voulu partir.  Et je pleurais.  C’est dire si mes rêves sont pathétiques.

- que je partais sur les hauteurs de Namur, dans une grande maison avec jardin derrière et terrasse devant.  Le soleil était au rendez-vous, c’était sympa, mais je regrettais mon chez moi, je le regrettais tellement.  C’est dire si mes rêves veulent me faire gagner au Lotto, passque vivre sur les hauteurs de Namur…

- Que j’emménageais dans une maison décorée tellement mochement que j’en avais la nausée.  Et l’ancien proprio m’expliquait toute la déco, en partie artisanale, avec des peintures, des mosaïques et tout.  Beurkitude intégrale.  C’est dire si mes rêves ont mauvais goût.

- que je m’installais dans une grande maison de maître où tout était à refaire.  La cuisine, immense, était de style 1850, avec un grand évier, un vieux robinet, des fenêtres poussiéreuses et hautes.  Et tout était du même style.  Et trop grand.  Et je m’en voulais d’avoir investi dans un tel désastre.  C’est dire si mes rêves aiment les nouvelles cuisines.

- que je n’avais jamais vidé mon ancien appart et que le foutoir s’y était accumulé.  J’y retournais et découvrais des tas de pièces supplémentaires, pleines de brol également.  Dix ans après l’avoir quitté, il me fallait enfin agir, horreur et damnation.  Moins cauchemardesque, puisque je n’en perdais pas pour autant mon logement actuel.  C’est dire si le message subliminal de mes rêves est « raaaaaange ».

Sans oublier les cinquante mille autres rêves qui m’ont angoissée mais que j’ai oubliés, passque le propre d’un rêve est de paraître réel au réveil, puis de disparaître dans les brumes de la douche.  Mais ceux dont je me souviens, des mois après, sont d’une précision extrême.  Je revois les petits détails, les couleurs, l’ambiance du rêve, sombre ou ensoleillée, les protagonistes et moi, toujours étonnée d’avoir fait ce choix absurde.

Le point commun de tous ces rêves ?  Je ne suis pas heureuse de cette nouvelle situation, et je passe mon temps à me dire « mais pourkwaaaaaaaaaaaa as-tu eu l’idée saugrenue de revendre ton petit nid douillet que tu aimes d’amour fou, pourkwaaaaaaaaaaaaaaaa ? »

Tout ça mériterait sans doute une analyse approfondie par un spécialiste des rêves, mais pas besoin d’avoir fait quinze ans d’études pour comprendre à quel point mon petit nid me rassure et est mon cocon à moi rien qu’à moi et à quel point le perdre serait une catastrophe.

Enfin, l’essentiel est que, fort heureusement, immuablement, je me réveille. 

C’est le noir total ou la demi-pénombre.  De mon lit, je regarde par la fenêtre et découvre mon paysage habituel.  Je vois ma garde-robe entrouverte.  Je tâte mon matelas.  Et je soupire d’aise.  Ce n’était qu’un rêve.  Je suis chez moi et c’est vraiment chez moi.  Pas de vilain proprio qui me vire. Pas d’expulsion par huissier en vue.  Pas d’expropriation par la commune, la Région Wallonne ou autre instance compétente en vue.

Je suis chez moi.  Dans mon chez moi où l’humidité est ma voisine.  Dans mon chez moi où une nouvelle cuisine ne serait pas du luxe.  Dans mon chez moi où l’hiver j’ai 9 degrés pour faire dodo.  Dans mon chez moi où la salle de bains attend son polyfilla.  Dans mon chez moi où la chambre voulait depuis neuf ans un mur bordeaux et le hall un mur turquoise.  Dans mon chez moi où les deux futurs nouveaux murs rêvent déjà des stickers qu’ils attendent.  Dans mon chez moi plein de défaut, mais c’est chez moi.

Et vous, il est comment votre chez vous ?  J’adore découvrir les chez-les-autres, alors parlez-m’en… montrez-moi des photos, par mail ou sur vos propres blogs… Je ne rêve que de ça.  Et là, ce ne sera pas un cauchemar.

Illu de Domie.

repos.jpg

06:35 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Mon chez-moi, je le cherche.

Écrit par : Livvy | 25-10-2010 à 11:13:24 Hr

Répondre à ce commentaire

faut dire "mon chez moi, je vais le trouver", ça a marché pour moi :)

Écrit par : anais | 25-10-2010 à 18:24:03 Hr

Vi vi.
On y croit.
Il le faut.
Deux monstrosaures dans une chambre d'appart, ce n'est plus gérable.

Écrit par : Livvy | 25-10-2010 à 20:42:28 Hr

je m'en doute, et puis à Namur, l'air est plus pur, la vie est moins dure, c'est le bonheur pour sûr

Écrit par : anais | 27-10-2010 à 19:00:26 Hr

Ben moi, j'ai deux chez moi : ma chambre de l'internat et ma chambre de chez mes parents. Celle qui est le plus personnalisé est évidemment le 2ème.

Alors, dans mon petit coin de ma chambre d'internat (nous sommes trois), il y a un lit avec au-dessus une imeeeense affiche de cinéma qui est Là-Haut. C'est magnifique, on a l'impression que les ballons volent au-dessus de ma tête. Sinon j'ai quelques décorations et je vais accrocher des photos.

Sinon dans ma vraie chambre à moi et rien qu'à moi, il y a tout un tas de trucs, de machins et de choses.
Pour commencer, sur ma porte il y a quelques dessins que j'ai fais avec mon prénom lorsque j'étais au collège. En entrant, à droite, il y a mon lit (qui est dans un coin). Au dessus de la tête de lit, il y a une immeeeence affiche de Mes amis, Mes amours (à préciser que l'affiche fait environ 1m10 de largeur sur 2m de hauteur, imagine !). J'ai trop l'impression qu'Antoine et Mathias marchent vers moi. C'est trop fort !
Sinon ma tapisserie est entièrement bleue avec quelques légers dégradés et une phrise tout en haut avec des dauphins.
Y'a une armoire, un bureau, une commode, des miroirs, quelques cartes postales, pas mal de décos, de la poussière, des trucs un peu partout quoi ! Mais qu'est-ce que je l'aime ma chambre...

Tu es contente ?! ;)

Écrit par : Céline . | 25-10-2010 à 11:41:42 Hr

Répondre à ce commentaire

oui... et on a un point commun : la poussière :)

tjs la grève chez toi ?

Écrit par : anais | 25-10-2010 à 18:25:21 Hr

Répondre à ce commentaire

Oui, toujours grève et ce n'est pas près de s'arrêter.
J'habite près de Rennes et au niveau de l'essance c'est une catastrophe, mais bon je suis bien contente de ne pas être à Marseille, car vu les tonnes de poubelles sur les trotoirs... Ca craint.

Une petite question... Qu'elle est la loi concernant les retraites en Belgique ?

Écrit par : Céline . | 25-10-2010 à 19:52:50 Hr

ici on appelle ça les pensions, et c'est à 65 ans pour tous :((((( avec une pension / retraite de merde dans le privé (où je suis), mais intéressante dans le public. donc la France devrait pas se plaindre...

Écrit par : anais | 25-10-2010 à 20:05:09 Hr

En fait, le problème c'est qu'il n'y a pas assez d'égalité. C'est en parti pour ça qu'on se plaint.

Dans les métiers qui concernent tout ce qui est administration, ils ont leur retraite à 60 voire 62 alors que les maçons, charpentiers... ont leuir retraite qu'à 65 et ils veulent la faire passer à 67.

C'est surtout ça le problème, mais bon, de toute façon, dans maxi 15 ans on sera comme les Etats-Unis : tu te débrouille comme tu peux jusqu'à ce que tu sois dans ta tombe.
On les critique, certes, mais on arrive toujours à faire pareil.

Écrit par : Céline . | 26-10-2010 à 10:40:53 Hr

ah j'en rêve de mon propre petit nid douillet rien qu'à moi... Mon home sweet home !!! ah là là ! je le cherche encore et toujours... marre de mon appart que je loue et que je paye bien trop cher puf !!!!
j'en rêve... encore et pour toujours :(

Écrit par : missash | 25-10-2010 à 19:46:03 Hr

Répondre à ce commentaire

faut pas te contenter de rêver, faut le réaliser ton rêve, tout est possible, continue à y croire

Écrit par : anais | 25-10-2010 à 20:06:08 Hr

Mon chez moi est plein d'amour, de douceur, de chaleur et de bonnes odeurs de cuisine.De plus j'ai des voisins extra que je ne quitterais pour rien au monde.N'est ce pas Anais?

Écrit par : Béatrice | 25-10-2010 à 19:54:43 Hr

Répondre à ce commentaire

idem pour moi... niveau voisins hein, je réalise quotidiennement la chance que j'ai, et chaque fois que je fais ces rêves atroces où je quitte mon logement, y'a l'angoisse sous-jacente de plus être près de mes voisins chéris. bon c'est pas idem chez moi pour les odeurs de cuisine :)))

Écrit par : anais | 25-10-2010 à 20:07:23 Hr

j'essaie oui mais faut dire pas évident...

Écrit par : missash | 26-10-2010 à 08:16:32 Hr

Répondre à ce commentaire

je m'en doute, on peut en discuter en privé si tu veux, tu m'envoies un mail

Écrit par : anais | 27-10-2010 à 18:58:40 Hr

Alors histoire de te faire plaisir! mon chef moi est tout petit.
Je suis une simple locataire mais j'espère bien un jour acheté (quand j'aurais gagné au loto).
Alors plus de détail mon appart est sur deux étages. En effet en bas il y a une picèe qui fait tout: cuisine (équipée!!!!!!!!), salon, salle à manger (alors le coin salle à manger est tout riquiqui! quand je reçois du monde je suis obligée de tout déménager), il y a aussi les WC à côté de l'entrée et deux grandes fenêtres.

Une montée d'escalier en bois mène à l'étage où face à l'escalier se trouve la porte de ma toute petite salle de bains mais avec une immense douche. Et la chambre mansardée avec une lucarne. la chambre est assez spacieuse avec un GRAND placard mural pour mes fringues.

Voilà!!!!!!!!!

Écrit par : Nad | 26-10-2010 à 18:52:47 Hr

Répondre à ce commentaire

il a l'air génial ton duplex !
faut pas gagner au lotto nécessairement pour acheter hein... même si ça aide :)

Écrit par : anais | 27-10-2010 à 18:59:31 Hr

Les commentaires sont fermés.