19
sep

A donner, pour être bien

Une amie "kinder" me demande de vous transmettre l'offre suivante :

A donner pour être bien. 

Deux bottes pied droit vernies noires, pointures 33 et 34.

Conviennent parfaitement pour fillette unijambiste.

Totalement neuves.

Le donataire viendra prendre possession de l'objet à domicile.

Commentaires

Anaïs, je lirai tes billets du jour et ceux que je n'ai pas lu tout à l'heure mais j'ai d'abord une question à te poser, si je peux me permettre....

En grande lectrice que tu es, as-tu lu la nouvelle "le jeu du bouton" (le titre original est "button, button") de Richard Matheson ?!

La prof de français nous demande "à quel passage de la Bible ce texte fait référence ? Justifier". Je n'en ai absolument aucune idée et... c'est pour demain !

Si tu ne l'as pas lu, temps pis, je vais essayer de me débrouiller, mais la prof a dit qu'elle allait en ramasser quelques-une et les noter. Sachant que j'ai une chance absolument pertinente, je suis dans le merde !

Écrit par : Céline . | 19-09-2010 à 17:58:45 Hr

Répondre à ce commentaire

non je n'ai jamais lu ça et jamais entendu parler, mais toi, tu ne l'as pas lu ????

Écrit par : anais | 19-09-2010 à 18:33:00 Hr

Répondre à ce commentaire

Je l'ai lu, bien sûr, mais je ne vois absolument pas le rapport entre la nouvelle et la Bible....
Tant pis, j'aurai essayé ! Je vais me débrouiller avec ce que je pense !

Écrit par : Céline . | 19-09-2010 à 18:35:35 Hr

Répondre à ce commentaire

je l'ai trouvé ici http://isthisthegloaming.blogspot.com/2008/03/le-jeu-du-bouton-le-paquet-tait-dpos.html
je jette un oeil mais la bible et moi...

Écrit par : anais | 19-09-2010 à 18:42:02 Hr

Répondre à ce commentaire

oui à mon avis c'est ce que je t'ai dit par mail : la tentation d'adam et eve, croquer la pomme quoi...

et j'ai trouvé plein d'infos, purée c le pied d'être étudiante en 2010, de mon temps y'avait pas le net. mais tâche de ne pas copier, d'écrire toi-même, j'aime pas qd on triche. keskon dit à Anaïs ? :

3ème séance : Le Jeu du bouton de Richard Matheson


I LA STRUCTURE DE LA NOUVELLE

1 Le découpage temporel
1er jour : l.1 à 133
2ème jour : l.134 à 228
3ème jour : l.229 à 332

2 Les étapes du récit
a) La proposition de Mr Steward (l.1 à 95)
b) Les premières manifestations de la curiosité de Norma (l.96 à 133)
c) L’acceptation secrète du dialogue avec Mr Steward (l.134 à 181)
d) La tentative de convaincre son mari d’accepter la proposition (l.182 à 279)
e) Le passage à l’acte : Norma succombe à la tentation (l.280 à 301)
f) Les conséquences de l’acte (l.303 à 332)

Les étapes se présentent sous la forme d’une gradation dans la tentation jusqu’à la chute (fin inattendue) mais également la chute au sens moral de descente dans le mal. Les étapes sont chronologiques et le temps rythme le récit par de nombreuses allusions aux moments de la journée. Le cadre spatial est précisé New York probablement au XX siècle.


II LE REGISTRE FANTASTIQUE

a) Les éléments fantastiques
Le registre fantastique se caractérise par l’intrusion d’éléments irrationnels, illogiques ou surnaturels (la mort d’Arthur causée par un bouton qui n’est relié nulle part et l’intermédiaire d’un homme qui n’a pourtant pas assisté au moment où Norma a appuyé sur le bouton) dans un univers réaliste (New York, XX siècle, un couple qui se retrouve le soir chez eux après le travail). L’intrusion de l’irréel dans le réel. Au contraire, dans le registre merveilleux, les éléments surnaturels sont considérés comme familiers. Le motif fantastique que l’on peut repérer dans la nouvelle est celui du pacte avec le diable (Mr Steward). En effet, Norma accepte une proposition qui n’est pas morale, c’est comme si elle vendait son âme au diable. Elle accepte un marché immoral et presque diabolique.

b) Effets produits sur le lecteur et interprétation
La fin déstabilise le lecteur car elle reste sans explication rationnelle, sans réponse claire. Elle provoque donc le doute du lecteur quant à son univers habituel. Est-ce possible que Mr Steward sache que Norma a appuyé sur le bouton ? Est-ce possible que l’accident du métro soit provoqué par Mr Steward ? Et comment Mr Steward était au courant de l’assurance vie d’Arthur ? Seule une personne omnisciente et ayant le don d’ubiquité (comme un dieu) peut accomplir ce genre d’actions. Ce personnage surnaturel produit un effet inquiétant dans un univers si proche de nous, familier, commun.
NB : pages 92-93 Bordas et page 109 Nathan





III LA REECRITURE D’UN MYTHE

1 Mise en parallèle des étapes de la tentation dans la Genèse et dans la nouvelle


Le serpent s’adresse à Eve et l’incite à goûter au fruit interdit sous peine de mort Mr Steward s’adresse à Norma et l’incite à empocher de l’argent en tuant un inconnu
Eve répond au serpent et engage un dialogue : tentation Norma répond à Mr Steward (téléphone) : tentation
Le serpent insiste : rusé, penchant au mal, ange de la mort Mr Steward insiste (le paquet déposé) : rusé, associé à la mort
Eve persuade Adam de goûter le fruit et de succomber à la tentation Norma tente de convaincre Arthur d’appuyer sur le bouton et de succomber
Eve puis Adam mangent le fruit de l’arbre de la connaissance : désobéissance Norma appuie sur le bouton : désobéissance
Ils perdent leur belle peau de lumière et s’aperçoivent qu’ils sont nus puis ils sont chassés du paradis originel Arthur meurt dans un accident et Norma s’aperçoit qu’il avait souscrit une assurance c’est la chute, punition et révélation

2 Les personnages
Mr Steward est donc un personnage diabolique qui propose un pacte immoral et qui s’adresse avec plus d’insistance à la femme.
Norma représente la femme succombant peu à peu à la tentation et qui accepte au fur et à mesure le pacte diabolique : elle est curieuse, puis elle répond à l’appel de Steward, elle tente de convaincre son mari et enfin elle passe à l’acte.
Arthur refuse totalement le pacte qui l’indiffère, puis qui l’inquiète peu à peu par son caractère profondément immoral. Il est de plus en plus effrayé par l’attitude de sa femme mais il semble céder du terrain (l.271)

3 Les thèmes
Le thème de la connaissance est abordé : dans la Genèse, Adam et Eve sont des êtres aveugles et inconscients avant de goûter au fruit de l’arbre de la connaissance, dans la nouvelle, Norma et Arthur sont aveugles et inconscients car ils ne se connaissent pas l’un l’autre et ne se rendent pas compte du danger que représente cet individu.
Le thème du mal est abordé également à travers le personnage de Steward qui est comparable au serpent et diabolique mais aussi à travers le personnage de Norma qui se montre de plus en plus maléfique.

Conclusion : cette nouvelle fantastique cache une réécriture du mythe originel de la tentation et de la chute dans la Genèse.

Écrit par : anais | 19-09-2010 à 18:54:01 Hr

Répondre à ce commentaire

Oh Anaïs... T'es géniale, trop forte quoi !

Je vais reformulez à ma manière, puisque de toute façon le prof verra bien que je n'ai fais que du copier-coller !

Tu m'aides énormément ! Je te revaudrai ça !
Merciiiiiii Anaïs ;)

Écrit par : Céline . | 19-09-2010 à 19:58:21 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.