12
sep

Journal d’une paresseuse (quatrième et dernière partie)

vip_paresseuses.pngEn mars 2007, je commençais l'aventure "paresseuses" : écrire mon premier livre, un guide rigolo et pratique sur le célibat.  Bon, tout ça, vous le savez.  Ce que vous ignorez c'est que durant les treize mois et des poussières qu'a duré cette aventure, j'ai tenu un chtit journal, pour immortaliser mon ressenti, mes angoisses et mes joies.  Un journal top secret, vu que je pouvais pas en parler ici.  Le but était de le publier sur ce blog le jour de la sortie officiel de "La célib'attitude".  Mais, ce jour venu, j'ai trouvé que ça faisait vraiment "je me la pète grave de chez grave de raconter tout ça".  Alors j'ai rien publié.

Ça fait deux ans presque et demi que le livre est sorti, c'est maintenant de l'histoire ancienne... alors, vu que durant quelques jours, je vais pas être cap' de vous publier des nouvelles fraîches de bibi et de la vie de bibi, je me suis dit que c'était le moment c'était l'instant de vous faire découvrir tout ça. 

Quatre jours pour vous faire découvrir cette tranche de ma vie restée secrète...

Bonne lecture.

 

 

QUATRIEME ET DERNIERE PARTIE

 

2 février 2008 

Maintenant que je sais que mon livre va sortir (aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah joiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie incommensurable), j’ai décidé de le relire.  Ben oui quoi, faut bien savoir s’il est chouette, mon livre.  Je ressors donc mon manuscrit tout gribouillé que je n’ai plus regardé depuis ce fameux 3 septembre, afin d’éviter les poussées d’angoisse et les crises d’urticaire galopant.

Première page : deux fautes !  Je le jure, plus jamais je ne critiquerai les livres bourrés de fautes, puisqu’après trois séances de relecture par bibi, j’en trouve déjà deux en une seule malheureuse petite page.

 

13 février 2008 

En ce jour fatidique, veille de Saint-Glinglin, j’ai l’autorisation d’annoncer la sortie prochaine de mon guide des paresseuses à la journaliste qui vient m’interviewer sur mon blog.  Excitation, emballement, folie furieuse.  Je n’y crois toujours pas, il faudra que je l’aie en main pour enfin réaliser que ce livre, c’est le mien.  Mon petit bout rien qu’à moi (on dirait que je parle d’un bébé).  Et voilà, j’en parle, j’en parle et j’en parle encore.  L’article est reproduit sur le blog, donc ça y est c’est officiel, je peux enfin en parler.

 

15 février 2008

Une idée saugrenue me vient en tête : et si je tapais « le célibat des paresseuses » sur Google ?  Trois résultats :

-         un forum sur lequel une célibataire s’exprime, expliquant qu’elle vient de lire « le célibat des paresseuses »… là j’ai un gros doute je promets de n’avoir fait lire le manuscrit par personne de chez personne

-         une page de mon blog, logique implacable

-         l’annonce de la sortie du livre sur le site officiel de Marabout… aaaaaaaargh, ça me fait un effet très étrange… d’autant plus étrange que j’y suis reprise comme Anaïs Namur… « premier livre d’Anaïs Namur ».  C’est cela oui…  Va falloir remédier à cet insignifiant détail : moi c’est Anaïs Valente, et avec l’accent s’il vous plait.

Chuis contente.  Tout simplement contente.

 

22 février 2008 

Un mail de chez Hachette.  Mon « bébé » fera 256 pages.  Argh.  Emotion.  Mon bébé.  Une grossesse de presqu’un an, c’est pas un éléphanteau ça ?  Dernière précision importante : mon BAT va arriver la semaine prochaine par UPS.  A-t-on idée d’utiliser des abréviations incompréhensibles pour les belges.  Enfin j’imagine que ça veut dire en express car tout d’un coup tout se précipite, ça doit sortir en mai, donc j’aurai 24 heures à tout casser pour le relire et faire mes observations puis le renvoyer je ne sais même pas où.  Ça va t’aller ça va t’aller je sais que ça va t’aller.  Je me sens envahie d’un stress immense, là, d’un coup.  Ça va être « scherp » comme on dit chez nous.  Je devrais peut-être aller direct à Paris le chercher (et en profiter pour goûter les macarons Hermé, paraît qu’ils sont meilleurs que les Ladurée, puis j’irais m’offrir quelque chose pour fêter l’événement).  Non allez je vais gentiment patienter.  Mais vivement la semaine prochaine !  Et pourvu qu’en le relisant je ne me dise pas « mais qu’il est nul ce livre ma parole ». 

 

27 février 2008

Deux jours que je suis sur des charbons ardents : mon BAT doit arriver, livré en express par porteur ou par pigeon voyageur, je ne sais plus... mais je l'attends.  Et je suis au bureau.  La concentration est délicate.  Voire impossible.

Et puis le voilà, mon BAT.  Sur pages A4.  Mais avec la trame "paresseuses", les titres « paresseuses », les petits dessins de Soledad.  Waw !  ça me fait tout drôle, je me sens au bord de l'évanouissement.  Joie intense.

Et puis, subitement, angoisse : un seul exemplaire.  Et si, en rentrant chez moi, une tempête faisait s'envoler les 256 pages dans tout Namur ?  Et si, durant la nuit, un incendie ravageait mon home sweet home ?  Il me faut le photocopier vingt fois, le mettre au coffre à la banque, le cacher sous mon lit, le scanner sur CD-rom, en déposer chez mostèk, chez moustique ... qui sont bien sûr au courant maintenant.  Mostek depuis quasi le lendemain de la proposition de l'éditeur, passqu'elle avait un "paresseuse" chez elle, alors je me la suis jouée grave "tu aimes bien les paresseuses ?  ah, et si je te disais que tu avais devant toi quelqu'un qui va en écrire un, de paresseuse..."  Moustique l'a su un chouia plus tard, quand j'ai plus pu me retenir, en grande bavarde que je suis.  Bon, oùsque je peux le mettre en lieu sûr ?  Il me faut le mettre en lieu sûr...

Et puis surtout... il me faut le relire... entièrement. excitation excitation...  Allez, je rentre chez moi et je m’y mets.

 

6 mars 2008 

Anaïs Valente, mon nom c’est Anaïs Valente.  On dirait qu’une concrégation anti-moi s’est liguée pour faire en sorte que ce nom n’apparaisse jamais…  Sur le site Marabout, je suis transformée en Anaïs Namur, joli, mais Namur, c’est ma ville, pas mon nom.  Et sur Amazon, voilà qu’ils ont mis mon vrai nom, de naissance, de baptême, celui que je protège plus que tout au monde.  Mais comment esskizontsuça hein ???   Chuis de mauvaise humeur tiens, là, tout de suite.  Alors je crise, j’angoisse, je râle.  Branle-bas de combat chez mon éditeur chéri : zont jamais eu ce problème, comprennent pas.  Pourkwaaaaaaaaa mwaaaaaaaaaaaa ?  Passque chuis blonde, et je transforme en blond tout ce qui m’entoure, créant des foirages monstrueux, voilà tout ma petite Anaïs.  Comme les alchimistes transforment tout en or, moi je transforme tout en catastrophe.

 

14 mars 2008 

Voilà, je suis redeviendue Anaïs Valente, mon livre va sortir le 7 mai, plus que même pas soixante fois dormir... et, telle une fourmi travailleuse, j’ai des tas d’autres envies.  Envie de dormir surtout... Mais aussi envie de créer à nouveau, des tas de choses...  J’attends impatiemment de découvrir la couverture de mon bébé, mon tout petiot, mon chéri, mon chérubin d’amour, mon livre.  Elle sera violette.  Je ne sais rien de plus.  Mystère et boule de gomme.  Attendre, toujours attendre...  Impatiente, toujours impatiente...

 

20 mars 2008

Printemps, ou presque.  J’ai reçu l’image de la couverture.  Je l’aime d’amour.  Elle est belle comme tout !  Elle me ressemble.  Meuh non, pas niveau beauté, juste que c’est mon style, niveau couleurs et tout et tout.  Et le titre de mon bébé à changé : « la célib’attitude des paresseuses ».  J’aime bien.  C’est le titre définitif, après « le céli(com)bat des paresseuses », trop féministe, et « le célibat des paresseuses », trop larmoyant.  J’aime.  Etrangement, cette couverture que j’ai sous les yeux (et que je vais tout le temps regarder, je suis comme un gosse qui reçoit son cadeau à Saint-Nicolas), concrétise le projet qui se prépare depuis un an (un an dans deux jours, plus exactement).  C’est du réel, presque palpable.

 

30 avril 2008

Tout est calme, très calme.  J'attends.  Et là, au bureau, sur le coup de midi, je reçois mes exemplaires, alors que je ne les attendais que dans une semaine.  Excitation, danse de la joie qui empêche Mostek et Moustique de bosser (eh oh, il est midi).  Appeler maman pour prévenir que l'accouchement s'est bien passé.  Et admirer cette petite chose mauve que j'ai dans les mains.  J'ouvre au hasard, je lis quelques phrases, ne réalisant pas que je les ai écrites, et paf, à la quatrième phrase seulement, une faute.  Je veux mourir.  Une faute.  Comment ai-je pu laisser passer une fooooooooooote.  Vite vérifier dans mon manuscrit d'origine.  La faute n'y est pas.  Sacrebleu, diantre, horreur et damnation.  Une faute est apparue sans que je le réalise.  Je veux mourir.  Faut rapatrier tous les exemplaires afin que je corrige à la main.  Faut rajouter un erratum.  Faut faire quelque chose, pitiéééééééé. 

 

Conclusion… 7 mai 2008 - sortie officielle

Je dis ça je dis rien, mais si vous achetez sept exemplaires du Célibat des Paresseuses, que vous l’offrez à sept amies, les invitant à faire pareil, vous aurez septante ans de bonheur devant vous, l’argent coulera à flot, l’amour sera au rendez-vous, l’amitié sera parfaite.  Si vous n’offrez pas vos sept ouvrages (que vous les gardez pour vous, petits filous) ou, pire que vous ne les achetez pas, vous serez instantanément transformés en crapauds ou en sorcière, c’est selon, la misère s’abattra sur vous, votre GSM tombera en panne, les morpions envahiront vos demeures et les lasagnes Farniente seront rances à tout jamais.

Je dis ça je dis rien.

 

Voilà, c'est fini, vous savez tout de ces mois incroyables et stressants à mort... j'espère que ça vous a plu.  A demain pour de nouvelles aventures.  Et puis quelques photos souvenirs : la toute première photo de mes exemplaires d'auteur

celibattitudemai.JPG

 

Le délire avec Mostek chez Agora et Club à Namur.

 

agora4.JPG

club2.JPG

club5.JPG

 

et les photos des participantes au concours "faites voyager la célib'attitude", que j'ai adooorées recevoir... si vous l'avez chez vous et que le coeur vous en dit... j'agrandirais volontiers ma collection :)

alex.JPG

alex2.JPG

alex3.JPG

alex en vacances.JPG

alex la célib attitude c'est le pied.JPG

angleterrefanfan.JPG

angleterrefanfan2.JPG

DSCN3392.JPG

HPIM0839.JPG

ileyeu2.JPG

ileyeufranceok.JPG

khafie.JPG

khafie2.JPG

khafie3.JPG

khafie4.JPG

La célib fait bronzette.JPG

liberte.JPG

manhattan.JPG

manhattan2.JPG

sophie2.JPG

sophie3.JPG

sophie malaga.JPG



Commentaires

Bon ok, si personne n'a l'idée de me l'offrir à Noel, j'irai me l'acheter !

Écrit par : Harroz | 12-09-2010 à 18:22:21 Hr

Répondre à ce commentaire

j'espère qu'il te plaira :)

Écrit par : anais | 15-09-2010 à 19:44:03 Hr

dire que peu de temps après l'avoir acheté, je l'ai remporté sur le site des paresseuses... hi hi !
Merci d'avoir partagé ce petit journal avec nous... tu as fait pareil pour tes autres bouquins ?! oui, je fais ma curieuse :)

Écrit par : missash | 13-09-2010 à 16:01:54 Hr

Répondre à ce commentaire

et t'as fait quoi du second ?
non j'ai pas fait pareil avec les deux autres, c'était la routine là, mdr :) en fait j'aurais écrit pareil, les angoisses, les espoirs, le stress. et j'ai eu énormément de mal à les écrire, l'un en trois semaines en mai, le second en moins de deux mois en août, c'était vraiment trop rapproché, ces deux manuscrits, là j'ai plus envie de légèreté et de fiction, les guides pratiques ça prend un temps de fou, bcp de recherches, surtout pour le petit troisième

Écrit par : anais | 15-09-2010 à 19:46:10 Hr

Super !!!! Je te promet que je vais les acheter, mais je ne te dis pas quand ! Là je suis à fond sur Marc Levy, j'ai commencé "Les enfants de la liberté" ce matin et j'ai "Où es-tu" à lire !

Écrit par : Céline . | 17-09-2010 à 19:45:29 Hr

Répondre à ce commentaire

je l'ai donné à une amie :)

oki oki !
merci pour ta réponse :)

Écrit par : missash | 18-09-2010 à 12:06:57 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.