3
sep

Le gène du sans-gêne

Du temps du cromagnonisme, c’était la dure lutte (pas la turlutte, quoique) quotidienne.  On ne faisait ni une ni deux : l’énergumène qui tentait de piquer un bout de mammouth ou un bout de mamelle de femelle cromagnone était immédiatement exterminé à grands coups de massue.

Du temps du moyenagisme, la défense territoriale était à son apogée.  Tout qui tentait d’envahir les terres de sa seigneurie se voyait carbonisé par des trombes d’huile bouillante assaisonnées de boules de je-sais-pas-quoi enflammées ou transpercé par des flèches empoisonnées.

Du temps du renaissancisme, l’ennemi était pulvérisé, l’air de ne pas y toucher, par du poison déversé en douce dans son festin.  Plus pernicieux, on se civilise en douceur.

Actuellement, du moins dans notre monde dit « civilisé » du haut de la boule magique qui tourne tourne et tourne autour du soleil, les humains font semblant de vivre pacifiquement, en harmonie.

Mais, si le gène de la bagarre ne persiste plus que chez quelques « humains » totalement inhumains, un nouveau gène a fait son apparition : celui du sans-gêne absolu. Le gène du sans-gêne.

En revenant de mes courses avec Jimmy, j’en ai encore fait les frais.  Mais qui est Jimmy, me direz-vous ?  Ex-profil de ma vie ?  Naaaaan.  Mon nouvel amant ? Naaaaaan.  Mon meilleur pote ?  Naaaaaan.  Mon voisin homo (toute célibataire a un voisin homo) ? Naaaan plus.   Jimmy, c’est mon caddy de bobonne.  Ben oui, il s’appelle ainsi, c’est écrit en grand sur lui.  Un truc immonde à roulettes pour faire ses courses quand on n’a plus de tuture.  En général, ils sont à carreaux, ou en skaï, avec un kangourou brodé.  Vous voyez le topo ?  Mais mon Jimmy c’est le plus beau des caddies.  Il est noir et argenté.  Superbe.  Et puis, fait primordial, il vient de Knokke.  Alors je me la pète grave quand je fais mes courses avec mon Jimmy.  Je me sens moins seule, ainsi.

Donc, moi et Jimmy on revenait des courses.  Il était rempli d’aliments sains et biologiques (boissons au soya, biscuits au chocolat, roast-beef – que j’imagine depuis l’épisode mouche plein d’œufs de mouche chaque fois que je matte une tranche, ça me révulse mais faut bien que je m’y remette - salade de pâtes, que du sain je vous dis, sauf les biscuits, ça va ça va, j’ai le droit non ?)

Et que vois-je à l’horizon ?  Une voiture garée SUR mon trottoir.  Drame.  Je vais devoir la contourner au risque de me faire happer par un 4x4 déchaîné qui me réduira en bouillie et m’abandonnera mourante sur le bitume.  Finalement je suis moins grosse que je n’imagine, je parviens à passer, et Jimmy aussi, moyennant diverses contorsions dignes de la foire du trône.  J’envisage une vengeance immédiate : griffer la voiture avec mes clés.  Je songe immédiatement aux conséquences de ma vengeance : les témoins qui me dénoncent ou, pire, le conducteur qui rapplique, me voit, me flanque une torniole dont je me souviendrai toute ma vie.  Miss scénario catastrophe ?  Ben vous le saviez en venant sur ce blog, non ?

Je rigole je rigole, mais sur le coup j’ai plutôt pensé à ceux qu’on appelle « les usagers faibles », à savoir les personnes âgées, les aveugles et surtout les personnes en voiturette, qui, elles, seraient obligées de descendre du trottoir pour continuer leur petit bonhomme de chemin.

Et là, je ne suis plus d’accord du tout.  Y’en a marre des voitures et de leurs conducteurs qui se croient tout permis (passqu’ils l’ont, le permis), et ce de façon proportionnelle au nombre de chevaux dans le moteur.  Y’en a marre des voitures qui piquent les stationnements pour personnes handicapées ou femmes enceintes (non, ce sont deux types d’emplacements différents, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit).  Y’en a marre des voitures guidées par des sans cervelle qui refusent de laisser traverser les piétons, pour gagner 3 secondes 91 centièmes.   Y’en a marre qu’on prenne les trottoirs pour des parkings.   Y’en a marre qu’on considère l’alcool comme une boisson énergétique pré-rallye automobile.

Et encore, moi je suis jeune et dynamique, enfin la plupart du temps, soit deux heures par jour grand max.  Mais que dire des mamans avec poussette, des dames âgées et cannées, des humains à quatre roues et autres faiblissimes individus.

J’en connais des tas, moi, d’histoires sordides d’enfants fauchés par une voiture folle, d’adolescents handicapés à vie à cause d’un alcoolique au volant (puni par un retrait de permis et deux mois avec sursis, le pauvre), de vieilles personnes poussées trop rapidement dans la tombe par quelqu’un de trop pressé pour s’arrêter…

Il est grand temps d’une prise de conscience.  Car au-delà de ces vies volées ou bousillées, les vies des coupables sont également anéanties.  Passqu’à moins d’être dénué totalement de scrupules ou d’être doté d’un gruyère alzheimerien à la place du cerveau, vivre avec ça sur la conscience, ça doit pas être jojo tous les jours.  Voir chaque matin une tronche d’assassin dans la glace, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi (enfin, tout bien réfléchi, à mon pire ennemi, pourquoi pas…).  Oui je dis assassin, même si la définition juridique ne correspond pas, l’assassinat étant prémédité, mais pour moi prendre le volant avec un verre dans le nez, rouler comme un dingue ou ne pas respecter les passages cloutés, c’est une préméditation en puissance.

Oui, bon, il s’agissait juste d’une voiture garée sur MON trottoir, ça va ça va, je m’emporte, je le concède.  Mais c’est signe d’un irrespect, et l’irrespect, c’est comme la gangrène, ça s’étend, ça s’étend, ça s’étend, puis après ça pue.

Tout bien réfléchi, nous sommes toujours au temps des cavernes… C’est juste que la lutte est un tantinet différente, juste un tantinet…

 

con 2.JPG

Et c'est pour la même raison qu'on voit l'éclair avant de l'entendre... vous le saviez ? Passque moi oui, et je pensais que c'était une info de notoriété publique mais non j'ai appris récemment que tout le monde ne savait pas ça, alors si vous l'ignoriez maintenant vous le savez, elle est pas belle la vie ?

 

16:07 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

j'ai adoré cette citation de conclusion....ça m'a direct fait penser à quelqu'un...:-D

Écrit par : Emilie | 03-09-2010 à 17:52:35 Hr

Répondre à ce commentaire

je l'ai trouvée sur un site, mais y'avait une faute d'orthographe donc je l'ai refaite :)) j'aime bcp aussi

Écrit par : anais | 03-09-2010 à 21:22:02 Hr

Maman avec poussette, je constate chaque jour l'incivisme des automobilistes : ils se garent sur le trottoir (passer avec mon tank à 3 roues ?! arf), sur le passage pour piétons (la dernière fois, il y avait une c**** au volant, en train de fumer, moteur allumé, j'ai tapé un grand coup sur son pare-brise arrière, faut pas pousser hein !!), ils passent en trombe alors que tu aimerais traverser, avec ta poussette et ton aîné que tu tiens par la main tant bien que mal,...

Écrit par : Livvy | 03-09-2010 à 21:15:49 Hr

Répondre à ce commentaire

ça doit être l'enfer, ça l'est déjà pour moi, parfois, sans poussette... parfois, j'ai envie que ma main, la vilaine, indépendante de moi bien sûr, saisissent mes clés et les fassent crisser sur la carrosserie, oh que oui...

Écrit par : anais | 03-09-2010 à 21:23:03 Hr

Ha ! Comme j'aime la description de votre voisin !
La citation est géniale aussi.

Écrit par : Amandine | 04-09-2010 à 10:19:44 Hr

Répondre à ce commentaire

merci. la citation n'est pas de moi, mais j'ignore de qui elle est, l'ai trouvée sur le net :) et vu que je parlais récemment de l'orage, de la vitesse du son et de la lumière, elle était totalement de circonstance

Écrit par : anais | 04-09-2010 à 10:33:29 Hr

Tout à fait d'accord les gens garés sur passage pour pietons ou qui ne nous laissent pas traverser ou encore font des excès de vitesse ça m'insupporte. Quelle horreur de penser à tous ces enfants et adultes qui risquent leur vie à cause d'imbéciles qui ont eu leur permis dans un packet de poudre à lessiver. Pffff J'ai comme toi Anaïs des envies de griffer les carrosseries. Enfin c'est la vie ;-) mais c'est vrai si tout le monde faisait attention on vivrait mieux!

Écrit par : Stéphanie | 04-09-2010 à 10:25:12 Hr

Répondre à ce commentaire

ce que tu dis me rappelle cette triste histoire d'une maman et ses enfants pulvérisés sur la route d'Andenne un matin merdique...

Écrit par : anais | 04-09-2010 à 10:34:12 Hr

Je confirme pour les chauffards.
Avant je conduisais bcp alors que maintenant je prend rarement le volant et du coup c'est peut être pour ça que je suis plus choquée par la conduite de certains.
En effet, entre hier et aujourd'hui j'ai croisé sur la route des malades mentaux qui roulaient à tombereau ouvert, qui grillaient des feux rouges.
Limite j'ai super peur de prendre le volant maintenant.

Sinon copine de caddie. Le mien est d'un superbe orange flashy, il vient de Ikea.
Il faudrait que tout comme toi je lui trouve un nom
Jasper??? Pour Jasper qu'on va pas me le piquer.
lol

Ca c'est digne d'une annaïssade, non???

Écrit par : Nad | 04-09-2010 à 10:45:10 Hr

Répondre à ce commentaire

mdr, en effet, super anaïssade... enfin nadissade :)) j'ai bien ri

Écrit par : anais | 04-09-2010 à 11:08:08 Hr

J'adore la citation ! Et je suis entièrement d'accord avec toi sur ces automobilistes qui ont reçu leur permis dans une pochette surprise...

Écrit par : Céline . | 04-09-2010 à 16:00:32 Hr

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.