31
oct

Mes humeurs dans la Meuse

Une lasagne

Elle m'a dit, sur MSN, « j'ai mangé une lasagne hier ».  Puis elle a ajouté « elle était rance, elle courait toute seule, j'ai eu peur de pas la digérer ».

Mais j'ai retiendu que la première phrase « mangé une lasagne ».  Et j'ai commencé à fantasmer.  Une lasagne.  Farniente.  Ça fait un bail que je n'en ai plus mangé.  J'en ai tout d'un coup une énoooooooorme envie (comme disait ce bon vieux Grosquick du temps de son succès d'antan.)  Mais, drame, les magasins sont fermés.  Et je n'ai rien dans le frigo.  Pas même un semblant de sauce.  Pas même quelques crottes de gruyère.  Rien.  Nada.  Niente.

Alors je fantasme.

Tant et tant que je m'offre une illusion olfactive.  Vous connaissez ?  A force d'y penser, je sens l'odeur de la lasagne.  Je la sens parfaitement.  Comme si elle était au four, m'attendant.

Un mirage olfactif.  Ça vous est déjà arrivé, ce type de mirage ?  Moi souvent (et inutile de m'envoyer la cavalerie psychiatrique).  Olfactif ou acoustique.  J'ai souvent des mirages acoustiques chez moi : j'entends sonner le téléphone du bureau.  C'est dire si le travail, c'est mauvais pour la santé, et à fortiori la santé mentale.

Soit.  Revenons à nos pâtes.  Je ne pense plus qu'à ça.  Une lasagne.

Et puis je tchatte avec quelqu'un d'autre, qui me dit, sans soupçonner un seul instant les conséquences de ses paroles « je reviens, mes pâtes sont cuites ».  Aaaaaaaaah, c'est une malédiction.  Il semble que tout le monde mange des pâtes ce soir, sauf moi.

Le désespoir m'envahit.  Que faire ?  Me faire livrer des lasagnes ?  Trop tard.  Aller au night shop... Parano et couillonne comme je suis, vous n'y pensez pas, à une heure si tardive.  Seule solution : aller dormir.  Dormir pour oublier.  Pour oublier que j'ai faim et que je suis malheureuse comme une lasagne périmée. 

Demain, j'irai acheter des lasagnes.

Et une illu de Mahaut, une (merci Mahaut)

lasagne

 

30
oct

Les bonheurs... sont de retour

Envie de vous remettre quelques bonheurs, car ces dernières 24 heures m'ont sortie de ma morosité habituelle d'octobre (vie de chien vie inutile,rien réussi,pas d'amour personne ne m'aime j'aime personne tout le monde me hait je hais tout le monde je veux mourir j'aime pas le froid j'aime pas ma vie j'aime pas mon job j'aime pas mon blog) :

- découvrir l'Olympia, salle mytique.

- mettre un visage sur un nom, celui de Steph, ma copine d'Au Moulin Rose, qui partage virtuellement mes joies et mes déboires de blog.  Un bonheur de te rencontrer, ainsi que ton chéri et les deux fauves dont le chat Potté.

- cinq voix, cinq beaux mâles, rien que pour moi ou presque (Julien, James, Calo, Stan et Daniel, ze vous zaime, c'est définitif)

- me débrouiller comme une grande seule dans les métros parisiens, intersections, virages, et plans : pas la moindre erreur

- échapper à une amende dans le train (je vous raconterai)

- trouver un rayon plein de mon livre, au moment où j'allais abandonner les recherche, le palper, l'humer, le photographier et l'acheter. Ze l'aime.

- aller bosser demain matin (oups non ça c'est le malheur du jour)

30
oct

Heeeeeeeeeeelp

A mon retour de Paris, j'apprends par mail que ma chronique est parue ce jour dans la Meuse Namur et non demain comme prévu.  Quelqu'un l'aurait dans sa poubelle et accepterait de me la donner ?  Tout ceci me prouve qu'il est indispensable de consulter ses mails chaque minute, passqu'aucun des night and day presse contactés ne l'a encore.

Je veux mourir.

Mais pas avant de vous avoir conté mon escapade parisienne, of course.

Heeeelp pleaaaaase...

30
oct

The Jane Austen Book Club

dvdpost
J'ai vu tout récemment un film que j'avais rêvé de voir au cinéma, mais il n'est jamais sorti dans ma ville (le vilain) : « The Jane Austen Book Club ».  J'ignorais ce dont il s'agissait exactement, mais je voulais le voir.  Passque dans le titre y'avait « Austen » et « book ».  ça ne pouvait que me plaire (j'en ai marre de faire des manipulations pour que le c cédille soit en majuscule, je hais word c'est définitif).  Donc je voulais le voir.

C'est maintenant chose faite, puisque je l'ai reçu jeudi de DVDpost.  Et regardé jeudi, tant qu'à faire.  Pressée moi ?  Si peu.  Impatiente ?  Si peu.  Excitée ?  Si peu.

Je vous le dis tout de go : je n'ai pas été déçue.  Que du contraire.

J'aurais sans doute dû lire l'intégrale de Jane Austen avant, pour encore mieux entrer dans l'histoire, mais ce n'est pas indispensable.  En réalité, il ne faut même pas connaître son œuvre pour apprécier ce film, même si c'est sans doute un petit plus.

L'histoire se passe actuellement, au sein d'un groupe de lecteurs (enfin des lectrices et un lecteur, mignon à souhait) de Jane Austen, qui décident de se réunir chaque mois autour d'une lecture.  D'en parler.  D'échanger.  De se disputer, parfois.  Outre ces réunions, le film raconte l'histoire de chacun des protagonistes, de ses souffrances, ses amours, ses rêves et ses joies.  Ils se dévoilent petit à petit.  S'apprivoisent les uns les autres.  Apprennent à se connaître et à s'aimer. 

En un mot ou plutôt en trois, ce film c'est que du bonheur !  Je l'ai dévoré comme un film adapté de Jane Austin, j'ai dévoré tous les bonus, et j'ai ensuite couru en librairie m'acheter, enfin (il était temps), mon premier Jane Austen : Orgueil et préjugés.  J'ai hésité avec Persuasion, décrite comme la plus romantique de ses oeuvres, mais je l'achèterai si j'adhère à Orgueil et préjugés, car si ça tombe, je vais détester sa façon d'écrire, je vais m'assoupir et je bouderai à tout jamais ses oeuvres... Verdict dans quelques temps.

Par contre, faut vraiment que je consulte un ophtalmo.  Malgré mon écran de 70 cm non plat, j'ai cru durant tout le film qu'Emma Thompson jouait dans le film, alors que ce n'était pas elle du tout du tout du tout du tout.  C'est vraiment grave, docteur !

Si vous aimez Jane Austen, ses livres, les films tirés de ses livres, je n'ai qu'un conseil : filez louer ce film.  Et si vous êtes belges, sur DVDpost, y'a un mois d'essai gratuit, tant qu'à faire... (via le logo là à gauche, vous arrivez directement sur la page promo)

jane-austen-book-club-poster-0

 

06:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs fait son cinéma | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

29
oct

La chronique Flair de la semaine

A découvrir ici...
Un air dans la tête : (que j'ai bien choisi, pourtant par hasard)
Hypocondriaque - Calogero
Hypocondriaque à ce qu'on dit,
Je fais de tout une maladie.
Je suis un microbe, 
un nid de bactéries.
A moi seul une épidémie.
Malade pour un rien, je m'angoisse et je flippe.
Pour l'humanité toute entière.
Malade comme un chien, je porte l'homme en grippe,
Son coeur en froid, son âme en guerre.
Trop faible pour avoir la force de m'éloigner du feu.
Je tremble à l'idée d'être un homme, d'être comme eux.
On souffre le martyre de tout le mal qu'on se donne.
A qui la faute ? A qui la faute ?
On souffre le martyre de tout le mal qu'on se fait.
J'ai mal aux autres, j'ai mal aux autres, j'ai mal !
Hypocondriaque, moi j'ai choisi
De me battre au fond de mon lit.
Si la haine s'attrape comme une maladie,
Comme la peste, moi je la fuis.
Je ferais surement moins de bruit, moins de tort
Moins de mal en faisant le mort.
Tant pis pour moi si on me traite par le mépris.
Tant pis pour moi tant que l'homme est son propre ennemi.
On souffre le martyre de tout le mal qu'on se donne.
A qui la faute ? A qui la faute ?
On souffre le martyre de tout le mal qu'on se fait.
J'ai mal aux autres, j'ai mal aux autres.
J'ai mal ici ! Mal ailleurs !J'ai pris le monde en horreur.
Mal dans ma peau, mal au coeur.Toc toc toc toc toc toc ...
Mal à l'aise, marre de cette vie
Marre de ce monde à l'agonie.
Piquez-le, tant pis pour lui Docteur !
Je souffre le martyre, plus d'amis plus de plaisir.
Une camisole, une camisole.

29
oct

The results…

Voilà, le hasard (et votre perspicacité, parfois) a donc déterminé les gagnantes des cinq cadeaux pour le deuxième annif' du blog.  Merci à tous d'avoir participé, d'avoir enfin osé commenter un peu, et puis à l'an prochain pour d'autres cadeaux...

5 (mon jour de naissance) Un exemplaire de Jane Austen et moi d'Emma Campbell Webster - gagné par Vanessa (bien vu pour la date de naissance Vanessa)

12 (mon mois de naissance) Un exemplaire du savoir écrire pour les filles - gagné par Petitcoeur (pour un premier commentaire, il est gagnant...)

20 (l'âge de mes neurones) Un exemplaire du livre Cadeau d'Apolline Elter - gagné par Alex (tu vois Alex que tu avais toutes tes chances de gagner)

28 (le jour annif du blog) Un coffret Bling Bling de bijoux indiscrets - gagné par Nad (que je ne connais pas... bon, tu es célibataire, mais tu peux garder ce cadeau bien au chaud)

36 (l'âge de mes artères) Un exemplaire du savoir écrire pour les filles - gagné par Flo (un juste remerciement pour toutes les illus que tu me fournis)

Le plus rigolo est que le 28 est sorti rapidement, suivi du 5, puis plus rien, et coup sur coup le 20 puis le 36.  Enfin voilà, félicitations !

Merci de m'envoyer un mail avec vos coordonnées, pour l'envoi des lots.   J'ai l'exemplaire de Jane Austen et moi à remettre à Vanessa, les autres cadeaux vous seront envoyés directement par les éditeurs et Moulin Rose.

28
oct

Happy birthday mon blooog (en chanson please)

(Merci à Depa pour ce chouette dessin reçu pour l'occasion)

annif2

Normalement, c'est vous qui devriez me couvrir de cadeaux pour le second anniversaire du blog, non ?

Réjouissez-vous bonnes gens, encore une fois, c'est vous qui allez être gâtés pour cet anniversaire (c'est pô juste mais c'est ainsi).

Cette année, point de questionnaire complexe et prise de tête comme l'an dernier.  Cette année j'ai décidé de laisser faire le hasard, afin de laisser sa chance à tous, même à celui ou celle qui tomberait (paf) par hasard ici (mais j'espère que les lots seront gagnés par les fidèles parmi les fidèles, of course).

Mais tout d'abord, keskon gagne (me demandez-vous d'un œil gourmand) :

Alors... sans ordre quelconque de préférence ou de quoi que ce soit :

Un exemplaire du livre Cadeau d'Apolline Elter offert par les Editions de l'Ermitage

Un exemplaire de Jane Austen et moi d'Emma Campbell Webster offert par les Editions Danger public

Un coffret Bling Bling de bijoux indiscrets offerts par Au Moulin Rose

Un exemplaire du savoir écrire pour les filles offert par les Editions Micro Applications

Un exemplaire du savoir écrire pour les filles offert par les Editions Micro Applications

(nan je ne bégaie pas, y'en a bien deux d'offerts)

Alors, avouez que vous zêtes gâtés hein ?

Comment gagner ?  C'est simple comme bonjour, ou plutôt, c'est simple comme un commentaire : j'ai innocemment noté sur un papier chaque cadeau suivi d'un nombre entre 1 et 50.  J'ai ensuite plié le papier, l'ai ensaché dans une enveloppe et ai scellé ladite enveloppe (sous contrôle d'huissier ou presque).

A vous maintenant de poster, en commentaire, un nombre de votre choix de 1 à 50, avec, impérativement, votre adresse mail (les participations sans adresse mail ne seront pas prises en compte).  Un commentaire par adresse IP, afin de laisser sa chance à tous.  Ceux ou celles ayant visé juste gagneront le lot associé au nombre choisi.  Je validerai les commentaires rapidement, afin qu'il n'y ait pas de doublon, mais si tel était le cas, la première participation avec nombre gagnant serait prise en compte, et l'autre participant pourra rejouer.

Simple non ? 

Alors pour une fois, bande de fainéants, laissez un commentaire, ça me changera de votre torpeur habituelle, et ça vous fera gagner de zolis cadeaux.  Et si personne ne commente, ben je garde tout pour moi, na.

Une petite image des lots ?  Une petite image des lots...

anniv2ans

27
oct

Demain

Grand concours deuxième anniversaire sur ce blog, avec plein de cadeaux... j'ai déjà reçu le mien, chuis invitée à l'Olympia mercredi pour voir cinq beaux bruns et je ne vais pas en dormir d'ici là, je me réjouis je me réjouis je me réjouis.  Merci Stéph du Moulin rose pour ce cadeau que tu me fais, ça sera inoubliable.  Surexcitée, l'Anaïs.

Allez, à demain dès l'aube, pour gagner, si vous le voulez !

27
oct

Patch pour être moi en mieux - Emmanuelle Rodeghiero

« Le dimanche on lit au lit... » (billet publié hier mais plantage, donc je republie - dorénavant, mes conseils lecture, c'est le dimanche) - Illu de Petit Bordel

lirelit

Chaque année, en général vers le 1er janvier, je prends de bonnes résolutions : je vais trouver l'amour le garder l'épouser l'aimer pour les siècles des siècles amen, je vais m'alimenter sainement éviter les lasagnes les pizzas les hamburgers les gâteaux au chocolat, je vais faire un minimum de sport et ne plus me contenter des cinquante mètres qui me séparent de l'arrêt de bus, je vais me tartiner de crème antirides chaque soir pour faire disparaître ce look lionne qui terrasse mon front depuis quelques mois, je vais alimenter mon blog de façon organisée en écrivant chaque jour à heure fixe de quoi tenir le jour suivant, je vais cesser de perdre mon temps sur Facebook en jouant à des jeux réservés au moins de six ans... et j'en passe...

Et puis, un peu plus tard, en général vers le 2 janvier, j'ai tout oublié, comme disait Marc Lavoine.

Cette année, les bonnes résolutions commencent ce jour, après lecture de « Patch pour être moi en mieux ».

Ce petit guide aux coloris gourmands qui me séduisent d'ores et déjà (chocolat et turquoise, je fonds comme un melo cake au soleil) a pour but de permettre à sa lectrice, à savoir moi moi et moi, de reprendre sa vie en main (oui, j'en ai sacrément besoin), afin d'être belle et en forme, d'avoir un job de rêve, d'aimer et de l'être, d'être habillée fashion, d'avoir un intérieur digne de ... ben digne tout court, ça suffira, et d'avoir plein d'amis et moins d'ennemis.  Le tout, comme d'habitude pour cette petite collec' carrée hyper sympa, avec des infos pratiques, des témoignages, des tests, des trucs, des conseils, bref de l'utile et du ludique pour être moi, en mieux.  J'hésite à dire que je suis déjà parfaite, passque bon, faut pas me voiler la face (que j'ai ridée, je vous l'ai dit), tout est perfectible, même moi.

Alors sus à la perfection parfaitement parfaite.  Avec le sourire et finger in the noze !

patchmoimieux

27
oct

Semaine de l'incruste

Ce lundi, je m'incruste ailleurs...

incruste

Le thème abordé ?  Faut zapper pour le découvrir, mais, pour vous mettre l'eau à la bouche, voici l'illu faite spécialement par l'auteure de Petit Bordel...

menagerept

07:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |