18
jan

18/01/2018 : folle matinée mdr

Il est 10h40.

 J'ai répondu de mon lit au Monsieur de la Ville de Namur qui viendra chez moi pour ma carte d’identité et fera une photo. Très sympa le monsieur.

 Pendant que ma sdb chauffait j’ai utilisé ma miniwash pour gants de toilettes, culottes et chaussettes. L’avantage de la miniwash est qu’elle n’essore pas, donc je dois tordre les trucs à deux mais, et ça fait travailler ma main gauche, celle qui est handicapée suite à l’accident, yessss. Je suis aussi montée au 2e déposer des trucs de crochets et tricot, surtout des livres, et l’album des tricoteuse que j’ai reçu (à Lennox je crois), avec notre réalisation de 2014. J’ai rangé ça et descendu un imper épais avec col en fausse fourrure pour ma nièce, elle va adorer. Je ne l’ai mis que peu de fois, comme les 147 manteaux que j’ai.

 Je suis descendue, ma sdb était chaude, j’ai tordu et mis sécher mes gants, culottes et chaussettes, me suis lavée et ai lavé mes cheveux, me suis habillée.

 Là je suis descendue et j’ai pas encore déjeuné. Il y a un vent de folie.

 Il est 10h49 et je suis déjà épuisée par cette folle journée…

 Et je ne retrouve plus le truc à sous (mais comment ça s’appelle ce truc ?) où je ne mets pas des sous mais mon nom sur des autocollants pour ma boite aux lettres, je l’ai pourtant utilisé y’a quelques semaines, mais où est-illlllllllllllll ?

Comme l’écrit Grand Corps malade : « Pour la plupart des gens, la journée commence véritablement quand ils ont pris leur petit déjeuner, qu’ils sont lavés et habillés. Pour nous, quand on a fait tout ça, on a déjà fourni tellement d’efforts qu’on a envie d’aller se recoucher ».

Il est 11h00, je vais déjeuner.

14
jan

14/01/2018 : chuis allée au marché de Namur

Copie de mon blabla facebook de ce matin :

 

Chuis allée au marché de namur hier samedi yess

 

Rencontré Christine l'épouse de mon boss, que je tutoyais et je dis 'c'est pas ton anniv bientôt, en janvier ?' et elle me répond 'si c'est aujourd'hui’ Yes merci ma cervelle et surtout mon calendrier des anniversaires mdr. Mon boss est à l'hosto courage à lui

 

J'ai acheté l'essuie vaisselle îles de paix

 

Mangé un croque Hawaï et une charlotte au chocolat chez Dumont

 

Été chez club : acheté une farde molle Minnie soldée moins 50 % yessss j'ai fait les soldes et commandé le poche la consolation de Flavie Flament

 

Dépensé 3 eur en achats raisonnable moi être…

 

Rentrée à 17h épuisée avec le bus 8 devenu bus A (Je hais le tec et ses changements de merde) même pas été sur internet : épuisée je vous dis

 

Ce blabla servira pour mon blog : pas besoin d'écrire un billet, système D

13
jan

13/01/2018 : au Caméo pour la journée internationale du handicap, le 3 décembre 2017

Le temps passe et j’avais déjà du retard sur mes billets de blog avant, mais dans cette vie ci c’est encore pire, puisque je suis allée voir un film au Caméo pour la journée internationale du handicap, soit le 3 décembre dernier, et je n’en ai pas encore parlé.

 

Bien sûr, j’ai oublié le titre du film, mais pas ce qu’il racontait : une fratrie qui s’est perdue de vue se retrouve dans la maison de leur enfance, près du papa gravement malade. Un beau film, plein de bons sentiments, qui était diffusé avec un commentaire pour les aveugles, au Caméo un, soit au rez, parfait pour moi. J’y suis allée avec Véronique, ma tricoteuse jamboise adorée, et j’ai fait un selfie raté.

 

Après une petite (toute petite, ça me suffit) balade sur le marché de Noël, nous sommes allées manger un hamburger, mais pas n’importe quel hamburger : dans un nouveau truc, un hamburger délicieux, énorme et fait maison. Seul bémol : le WC a l’étage donc je n’ai pas bu car impraticable pour moi. L’endroit est situé près du théâtre de Namur, où je voulais absolument faire une photo de la grande roue, ce qui fut fait. Donc un très chouette moment, que j’ai fini en achetant des porte-clés félins pour décorer mon sac à dos que j’utilise quotidiennement pour y mettre des trucs à monter ou descendre.

 

pizapselfieok.jpg

pizaproue.jpg

10
jan

10/01/2018 : mon blabla Facebook (part 3)

7/1/2018 : france gall

triiiiiiiiiiste, je n'ai jamais été aussi triste qd je l'ai appris hier soir, il était 20h10, je l'adorais, j'avais reçu son album vinyle a l'époque et j'avais été la voir à forest national avec mon père, sniiiiiiiiiiiiiif

 on a été à un atelier 'journal créatif' j'ai réécrit c'était super ... Véronique Tonglet m'a ramenée en m'offrant un bout de galette des rois et j'ai été reine yess la fève était le boeuf je la donnerai à junia qui a déjà marie et joseph

 on sonne, je me souviens (merci cervelle) du risque de cambrioleurs dans Jambes, je hurle à travers la porte "c'est qui?"

"c'est ores pour les compteurs"

je me dis "c'est cela oui" et je recrie "j'ai pas été avertie"

il m'explique des trucs, j'ouvre, je vois son polo, sa carte, je le laisse entrer pour les relevés en racontant les cambioleurs

il me dit "ça nous nuit cette action dégueulasse", il fait ses relevés et repart

c'était pas un cambrioleur

 

8/1/2018 : j'ai fait un joli lapsus : souriange (au lieu de souriante)

 Déjà en 2012 non non rien n'a changé tout tout a continué hé hé : « Gaston et moi, même combat : toute l'énergie d'un macaroni cuit... »

 Il y a trois ans Béa écrivait : « Voilà des nouvelles de notre Anaïs Valente !!! Elle devrait se retrouver dans une chambre particulière très prochainement mais les visites seront quand même limitées pour ne pas la fatiguer!!! Par contre il ne sera pas question de faire des photos ou vidéos!!! On a encore pu discuter avec elle et elle nous répond par des signes de tête et nous avons à nouveau eu des sourires!!!! »

ouais, la chambre particulière ce fut en avril, "prochainement" euh, heureusement, j'ai eu Muriel dans ma chambre au début, elle était géniale (après son départ, euh...)

 galette des rois 2018, Junia a été reine deux fois

 j'ai fait un joli lapsus : souriange (au lieu de souriante)

 

10/1/2018 : j'ai mis trois fils sur mon coussin hier, yessssssss

 ma demande a photobook : "yes, have you received my order ? thanks" je parle very good english

yess il est commandé est vient de m'être envoyé, merci la madame en ligne

 as-tu connu Beverly Hills 90201 ?

À l'école la question était "t'as regardé beverly ?" Puis on en parlait car c'était super important

Ian ziering ou un nom du genre je l'ai encore vu hier dans un téléfilm

 

 

31
déc

31/12/2017 : mon blabla Facebook

article dh 1 bis.jpg

J’ai décidé de copier mon blabla de Facebook à partir de 2018, ça sera ma bonne résolution. Je commence un peu cette année, histoire que vous découvriez ma vie captivante.

 

31/12/2017 : pour mon réveillon, je mangerai des pâtes :) oui mais des pâtes farcie au foie gras d'upignac, na

 

31/12/2017 : Je regarde encoooore un téléfilm de noël et la jolie madame invite sa voisine revêche au réveillon - Le miracle de noël s'est produit pour moi puisque j'ai été invitée au réveillon par mes voisins (oui c'est moi la revêche) merciii l'accident

 

31/12/2017 : J'ai changé 3 fois l'ampoule de mon lampadaire de casa et je suis enfin satisfaite - Après avoir acheté une ampoule ce matin chez Delhaize, j'ai opté pour une grooooosse ampoule que j'avais en stock, de chez IKEA donc ça date - Une ampoule globe, le nom m'est reviendu

 - Comme quoi c'est génial d'avoir tout chez moi comme si on était dix (À conseiller en cas d'accident)

 

30/12/2017 : Iguaï est très fâché (il tape sa queue de rat comme un fou) car y'a un chat inconnu, dehors, sur le mur

 

30/12/2017 : le selfie du snood reçu à nowèl de ma soeur et manu, j'adore : il est superbe, pratique et c'est une pièce unique rien que pour moi) - j'ai été faire mes courses au delhaize avec ce matin, mais inside le magasin, je l'enlève car chaaaaud, dommage, on ne voit pas comme il est choli

 

30/12/2017 : c'est quel nom la race de chien qui commence par B, qui a de grandes oreilles tombantes comme un basset et le même poil mais c'est pas un basset ?

 

30/12/2017 : Pour moi 'avance à ton aiseeeee' - chuis allée en rolator réveillonner chez ma sœur le 28 décembre : 50 bornes entre nos maisons - en vrai moins de 1 km mais c'était looooooong et ça m'a pris 40 min

 

30/12/2017 : Ce jour grande sortie : je vais à delhéze chercher du déo (vie passionnante et pleine de risques)

 

28/12/2017 : deux ans que je cherche le nom de ce biscuit, et je l'ai enfin trouvé : le bonhomme en pain d'épices

 

28/12/2017 : je range, je déplace et je sue comme une vache... déplacer est pire : je ne retrouve rien - j'ai fait enlever, j'ai lavé et rangé le voile du salon : impossible de le retrouver... je ne compte pas le remettre mais il a partagé ma vie durant 15 ans... (ouais, les objets sont mes amis)

 

27/12/2017 : Ça y eeeeest j'ai mis ma lampe tactile ds ma chambre : plus besoin d'interrupteur, la toucher suffit yesss

 

27/12/2017 : j'étais sûre à 100 % que cette charlotte aux fraises je l'avais reçue de catherine des années avant mon accident, et elle m'a dit ce jour que non, elle me l'avait apportée à Lennox.

 

27/12/2017 : les téléfilms de Nowèl sont parfaits pour les cérébrolésés :)

toujours la même histoire : une jolie madame va dans un village, enneigé analyser une société qui fabrique des biscuits de nowèl et est au bord de la faillite

elle tombe amoureuse du boss de la boîte, la sauve, et ils vivront heureux, punt

 

26/12/2017 : suite à ma visite chez le médecin contrôle des AG, mon incapacité économique est de 100 % (je n'ai jamais triché)

 

20/12/2017 : j'ai mis à iguaï (yesss j'ai su mettre un trema via ma tablette) son pull d'hiver et il a intérêt à le garder non mais

 

21/12/2017 : publication de ma voisine le 21/12/2014 : Pour tous ceux qui connaissent ma voisine adorée Anaïs Valente (Valérie Tasiau de son vrai nom) elle a eu un très grave accident à la Plante hier après-midi!!! Elle est dans le coma et son état est plus que préoccupant!!! Si vous avez des connaissances qui la connaissent faites circuler l information!!! Merci

Je suis reviendue, pire qu'une mauvaise herbe gnark gnark, merciii pour tout chère voisine

Et mon nom prend un xxxxxxxxxxxx (mauvaise herbe je vous dis)

 

21/12/2017 : Je savais que le père noël était une ordure mais là c'est pire encore : j'avais déjà qu'1/2 cerveau en 2014 et il me l'a bousillé ce con (21/12/2013 : se la jouer modo sur un groupe oùsque je suis pas modo, puis souhaiter la bienvenue à une nouvelle en me présentant et en expliquant ma life, alors qu'elle est mon amie FB et que j'ai encore tchatté hier avec : DONE. Pour 2014 je demande un cerveau, merci d'avance papa Nowèl. On va mettre ça sur mon rhume de la narine gauche et mon mal de la gorge droite et gauche... mais je pense qu'en fait c'est mon état naturel, ça passera plus...)

 

22/12/2017 : mangé cinq petits gâteaux bu quatre trucs, faiiim - c'est grave docteur ?

un demi morceau de tarte fromage, un demi morceau de tarte abricot, une tranche de cake chocolat, un morceau biscuit roulé chocolat et un morceau biscuit roué fraise

le biscuit roulé fraise (pas roué de coups le pauvre) vient de moi, et du Delhaize, une vraie tuerie ce truc

bu qqes gouttes de mousseau sans alcool et trois petites tasses de cécémel

et pris une jolie photo avec Fanny et Véronique, mes deux amies du Ressort

 

22/12/2017 : Ouaiiis je suis reviendue na :) mes chats sont heureux le père noël n'est plus (trop) une ordure et je ne dors pas pour changer, j'ai réalisé tantôt combien marcher était difficile pour moi mais je marche, et j'ai fait remarquer au chauffeur de handicap et mobilité qu'il partait en oubliant de me rendre mon rolateur mdr, ouf il me reste un bout de cerveau à défaut de jambes en bon état de marche

 

22/12/2017 : je suis allée manger au grec de Jambes avec Tanguy, avec qui je suis partie eu vacances avec le Noyau et il me demande "tu vois encore des gens des vacances ?" et moi "non non", puis "aaah siiiiii je vois Corentin et Danny aux ateliers du Ressort !", foutu cerveau, j'avais oublié ça, alors que je les adore ! diantre...  

26
déc

26/12/2017 : noyeux jowèl

J’utilisais dans ma première vie plein d’expressions « modifiées », pa exemple « reviendu » au lieu de « revenu », « noyeux jowèl » au lieu de « joyeux noël », et j’en oublie sans doute plein. Donc ce n’est nullement lié à l’accident, qu’on se le dise.

 

Bon ça, c’est dit, passons aux choses sérieuses.

 

Le 24 décembre PM (ça veut dire après-midi, pour ceusses qui ne causent pas english), je reçois la visite de mon voisin Jean-Christophe, qui a appris que je serais seule au réveillons et vient m’inviter. Je dis ouiiiiiiiiiiiiiii, et je cherche cherche cherche un cadeau à leur amener, que je trouve, yesss : ça sera des « célébrations », dans un sapin, de circonstance.

 

Deux heures plus tard, son épouse vient voir si je veux aller à la messe avant, à 18 h. Je dis d’abord non, pensant que c’est à Jambes, puis lorsque j’apprends que ce sera à l’église Sainte-Julienne (enfin je crois, foutue cervelle) à Salzinnes, je dis oui oui oui. C’est l’Eglise où allaient mes grands-parents, ça sera un joli souvenir pour moi.

 

Avant le réveillon, je tente de me souvenir de tous les prénoms. Heureusement, je les ai notés dans un carnet.

 

Y’a un monde fou, et y’a un âne. Un vrai. Un gris. J’en entends qui disent « ça fait deux avec toi », bande de vilains. Durant la messe, je vois voler un papillon. Non je n’invente pas, je l’ai bien vu, un papillon blanc/beige. Un papillon en décembre, incroyable non ? Enfin je sais pas, mais j’ai adoré le voir.

 

Je réalise que j’ai une chance folle de ne plus devoir me mettre tout le temps debout durant la messe, youpiiiiie. Puis je réalise que rester tout le temps assise me donne extrêmement mal au cul, ça me rappelle Lennox, quand j’étais en chaise roulante, et que j’avais mal mais mal, au point que je le disais en pleurnichant et que j’ai même eu un coussin spécial, qui aidait, mais juste un peu.

 

Après la messe, où on a chanté, mais y’avait une erreur dans le livret de paroles : les couplets ne correspondaient pas à ce que chantait la pro au micro, diantre. Ma voisine a été le dire pour la messe de minuit.

 

Après la messe donc, on est retourné chez eux et on a passé un super moment. J’ai mangé de la raclette et découvert le délicieux chocolat allemand farci de je sais plus quoi, mais une vraie tuerie ce truc.  J’apprends comment ils ont su que j’étais Anaïs Valente, on parle, on rigole, je regarde des photos sur le smartphone, et on regarde le début du film « voisins voisins » (oh oh, un signe ?).

 

Et bien sûr, fièrement, j’ai appelé mon voisin « Jean-Philippe, euh noooon Jean-Michel », râââté, c’était Jean-Christophe, un jour, ça ira.

 

Retour chez moi à minuit, crevéééééééééééée, mais passé un super moment, merci mes voisins.

 

IMG_3420.JPG

21
déc

21/12/2017 : journée de l’orgasme

J’ai entendu ça ce matin à la radio : aujourd’hui, c’est la journée de l’orgasme. Après la journée du pull de Noël, ben voyons.

 

Je me souviens que je vivais plein d’orgasmes dans ma première vie… Des orgasmes gustatifs.

 

J’en vivrai un ce jour en allant au goûter de Noël.

 

J’en ai vécu un ce matin en faisant mes courses au Delhaize et en rencontrant un vieux monsieur adorable, qui était content de me revoir enfin après plusieurs semaines, il s’inquiétait. Je lui ai dit mon prénom et il m’a dit qu’il s’appelait Albert, comme mon grand-père, je m’en souviendrai. Il m’a aussi dit qu’il avait eu un AVC y’a dix ans, et que la volonté et l’humour l’ont fait avancer. Maintenant, il reparle sans problème et remarche : chapeau. Un super moment, une super rencontre, bref un orgasme relationnel.

21
déc

16/12/2017 : nouvel an 2018

e suis seule pour le nouvel an mais :

 

- je suis chaque soir au lit à 21 heures (je ne dors pas mais je suis au lit avec mon amie la tablette, et sur Facebook), donc un soir comme les autres (j’entendrai juste le feu d’artifice)

 

- Je verrai l’an 2018, car je suis en vie (et chaque fois je chante la chanson de Greg Lemarchal)

 

- pour l’an 2015, j’étais dans le coma, en vie mais entre elle et la mort

 

- je pense à tous ceux qui seront dans un encore pire état à William-Lennox, alors que moi j’ai eu la chance de rentrer chez moi

 

Bref, je relativise à donf et si dans ma 1e vie ça me rendait triste d’être seule, dans la 2e je m’en fous, je serai avec mes félins. Bon, quand j’étais jeune et belle, ça fait un bail emphytéotique, je sortais manger et danser au nouvel an, mais ça c’était avant.

11
déc

11/12/2017 : les peintures de tous à l’atelier sorcier

pizapsorcier122017.jpg

 

Et puis une photo de la mienne, avec un petit escargot vert, et, bien sûr, des yeux de chats roses.

IMG_3348.JPG

2
déc

2/12/2017 : Y neige dit Musti, y neige disent les petites souris

IMG_3311.JPG

Ma création, à l’atelier carton de Jambes, ouais, y’a un chat et trois souris.

 

J’avais pensé mettre les trois noms de mes chats, mais après réflexion, je mettrai le mot "chat" traduit dans différentes langues : cat, kat, gatto, gato, kot… Un appel à l’aide a été lancé sur Facebook, on m’a déjà proposé d’autres traductions, j’ai bien sûr tout noté, sinon j’oublie.

 

Et un selfie que j’ai fait, un (je fais les selfies avec mon « bête » appareil, donc je ne vois pas le résultat).

selfiecarton.jpg

29
nov

29/11/2017 : chute de neige et de petits pois

Ce jour, mon baromètre est sur plein soleil et il neige, va comprendre.

 

Mais j’ai surtout causé une chute de petits pois dans ma cuisine… J’ai renversé un plat tupperware et paf les petits pois sur le sol. Heureusement, ça n’attire pas les chats, j’ai pu tous les ramasser à l’aise. Heureusement (bis) je n’ai pas fait choir la purée et ke bout de saumon préparé par Delhaize, que j’avais aussi sortis du congel et mis dans le plat, mon repas est sauf. Ouf.

 

Ça prouve, si besoin en est, comme j’ai pu le dire à l’assistante sociale de la mutu qui est venue me voir, que ma dextérité est toujours bof bof.

Résultat de recherche d'images pour "petits pois"

26
nov

26/11/2017 : je suis allée à l’atelier partagé de Folisabelle

Ça a ouvert ce week-end et je voulais absolument y aller. Je n’ai pas été déçue, c’est superbissime, de beaux posters, de beaux cadres, de belles cartes et une déco à tomber par terre.  Bref, un magasin génial avec deux femmes adorables, dont Folisabelle en robe de princesse.

 Allez-y, ça vaut le déplacement, c’est à Erpent, chaussée de Marche 489, près de Biocap, de cassis/Paprika. Ouvert les vendredis et samedis. Accueil génial. Attention à la dépense, mdr.

IMG_3292.JPG

IMG_3293.JPG

IMG_3294.JPG

24
nov

25/11/2017 : atelier carton (article 27) à Jambes

Le début de ma création féline :

pizapcarton.jpg

24
nov

24/11/2017 : aie confiancccccccccccccccccccccccce

Activité du Ressort :

IMG_3285.JPG

IMG_3284.JPG

22
nov

21/11/2017 : deux renvois m’ont sauver (comme « omar m’a tuer »)

Je n’ai jamais su roter. Vous allez me dire : c’est bien, c’est poli. Que nenni, passque l’air est là et doit sortir. Galère.

 

L’autre samedi, je suis allée au resto avec un couple d’amis. Ils m’ont proposé un resto grec, j’ai dit ouiiiiiiiiiiiiiiii, j’adore. De toute façon, j’adore tout type de resto, tout bien réfléchi.

 

On a passé une super soirée, bien mangé, bien parlé, bref, bien amusé. On a tous pris un mezzé, feuilles de vigne farcies, agneau, calamars, scampi, divers fromages grecs, feta, c’était succulent. J’ai tout mangé mais j’ai eu dur de terminer. Faut dire aussi que j’avais été gouter au Quick de Champion, Et que j’avais pris une gaufre et trois beignets, mais tout était petit hein. Faut dire surtout que j’avais bu pleeeeein de pétillant : coca light, fanta et surtout icetea que je croyais plat mas que nenni. Le pétillant ne me vaut rien, il me ballonner et met du gaz plein mon estomac, qui ne peut pas ressortir, vu que je ne sais pas roter. Mais j’adoooooooooooooore le coca light, et comme je ne bois plus rien qui risque de me faire perdre encore plus l’équilibre, je prends un coca light comme apéro. Et la boucle est bouclée, plein de gaz dans le bidou, qui ne sort pas.

 

Déjà avant le dessert, je n’étais pas super bien : très chaud, le bide gonflé, et de l’air qui remontait dans le gossier.  Ma grosse erreur fut de ne pas prendre quelques boules de sorbet comme dessert, mais les miniatures grecques, grasses, sucrées, mais délicieuses. Vous allez me dire que j’aurais pu ne pas prendre de dessert, mais je ne voulais pas passer pour « la radine qui adoooooooooore les dessert mais étonnamment n’en prend pas ». Donc la peur du « qu’en dira-t-on » est encore là, sacrebleu. Après ce délicieux dessert dont j’arrive péniblement à bout, le reflux augmente, la chaleur aussi, et après qu’on ait payé, je propose de s’en aller (vite vite vite).

 

Bonne idée, car à peine sortie, j’ai une énoooooorme envie de vomir, et làààààààà je comprends le problème d’être en rolateur : impossible de courir me cacher pour vomir, je vais le faire là, à l’entrée du resto. Et je donne le change, je continue à écouter le couple avec lequel je suis, en rongeant mon frein. Et d’un coup d’un seul, je fais deux énooooooooooooooormes renvois, genre bien bruyants, bien effrayants, heureusement, plus au restaurant mais dehors, ouf. Et plus le choix, j’avoue enfin que je dois vomir que je vais vomir. Mais les renvois me sauvent, et je n’ai plus du tout envie de vomir, yesssssssssssss. Roter était donc la solution, yessss. Je rentre alors me coucher ;

 

Merci pour la super soirée, malgré le couac final.

27
oct

27/10/2017 : atelier carton

IMG_3133.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis allée à l’atelier carton proposé par article 27 avec le soutien de la Province : super ! ça va durer genre dix séances et l’autre jour c’était la première : on a fait connaissance avec les animatrices, les participants, et bu du café. Pourkwaaaaaaaaaaaaa y’a toujours que du café à ces ateliers. Passque je suis la seule à ne pas aimer ça, pardi. Mais à part ce détail, c’était super et on a commencé à apprendre à découper le carton, le but étant de rassembler la création de chacun pour faire une expo, yes.

 De retour chez moi, j’ai eu envie de créer un truc et j’ai utilisé le « fragile » que j’ai bribé à une participante qui s’en débarrassait. Je crois que « fragiles » est le titre du film du réalisateur Valente dont le nom a inspiré mon imagination pour créer mon nom d’auteur. Son prénom c’est Martin non ? Si c’est ça, vu que j’ai été renversée en allant à La Plante rue Saint-Martin, c’est bof…

 Note qu’être renversée à La Plante, vivre à Jambes, et avoir de gros problèmes de marche depuis l’accident, c’est le trio gagnant.

14
aoû

14/8/2017 : l’avant après de ma deuxième puzzle ball

Hier à la brocante j’ai trouvé une 2e puzzle ball : toute petite (60 pièces, l’autre en avait plus de 200), avec hello kitty, et déjà faite en plus, génial quoi.

 Mais le but étant de la faire, je lai prise en photo et l’ai défaite.

 Reste à m’y coller… Bordeaux, ça sera pour ma chambre.

pizap.com15027236509281.jpg

13
jui

13/07/2017 : chercher, chercher, toujours chercher

Ooooooooooooooh je viens de retrouver le ticket qui sert de garantie de ma tablette, ticket que j'avais cherché partout, pensant d'abord que je l'avais donné à ma sœur mais non râtéééé. J'avais finalement été au Carrouf demander un duplicata.

Je l'ai retrouvé par hasard en cherchant, encore et toujours, sans les trouver, mes écrits de l'atelier où j'allais quand j'ai été renversée, je ne sais toujours pas s'ils sont chez moi ou définitivement perdus Ssnif des écrits d’un tel immense talent fou, à savoir moi, tchu quoi, quelle perte pour l’humanité.

Tiens celle qui m'a renversée porte le prénom que j'adooooooooore et que j'aurais bien choisi si j'avais pu parler à la naissance. Elle a une voiture fuchsia, j’adooooooooore cette couleur. Conclusion : On aurait pu être amies je pense, mais les circonstances ont voulu que notre rencontre soit, euh, disons, explosive…

!En dessin un superbe et marrant dessin que Flo avait fait pour moi)

dyn010_original_448_336_jpeg_2567397_102d3aca398e8a96b6a95e9188c553b8.2.jpg

6
jui

6/07/2017 : ah ah ah

Au Ressort, on a joué à Trivial Pursuit : ça fait travailler la mémoire pour les questions, la capacité de compter pour faire avancer le fromage et la dextérité pour introduire les morceaux de camembert gagnés dans ledit fromage.

Sans oublier bien sûr l’humour quand à la question « quel est la maladie qui fait perdre la mémoire », j'ai répondu « la cérébrolésion », ah ah ah… Bien sûr, je savais que c’était l’amnésie, on rigooooooooooooooole.

pizap.com14993547299182.jpg

28
jui

28/06/2017 : la Citadelle

En étant ramenée de Gembloux après mon passage au Ressort, par la Croix Rouge, on a été déviés, et on a dû monter et redescendre la Citadelle en voiture, y’avait plein de bouchons, vu que toutes les voitures étaient déviées (monter la Citadelle à pieds, c’était déjà dur pour moi avant, mais maintenant c’est peine perdue, tchu, quel est le c….. qui a supprimé le téléphérique ?).

Je me suis excusée trois fois auprès du bénévole – hyper sympa, ça n’a pas eu l’air de trop le déranger (le trajet a duré 1h30, de Gembloux à Jambes !), mais j’ai adoooooooré ce détour, la vue était magnifique, Jambes vue du haut, et on est même passé sur l’Esplanade ! Super détour, première fois que j’y retournais depuis 2014.

J’ai retrouvé une photo de 2012.

pizap.com14986491154051.jpg

 

26
jui

26/6/2017 : ce dimanche 25 juin 2017, je me suis réconciliée avec William-Lennox

J’aimais les infirmières de Lennox, et la kiné (Eline), et la psy du cerveau (Hoëlle), et les stagiaires,  et tous les professionnels qui y bossaient, et les patients qui étaient devenus mes amis, à force (pas les autres, non mais hein faut pas pousser bobonne dans les orties), mais je n’aimais pas être à Lennox, surtout à la fin (comme on le dit, « l’éternité c’est long, surtout vers la fin »), quand j’avais conscience du temps. Je suis reconnaissante de l’aide que j’y ai reçue, mais diable, que je détestais le dimanche soir quand j’y retournais.

Hier fut donc le premier dimanche où je suis allée à Lennox avec grand plaisir et en souriant sincèrement.

Je suis allée en pèlerinage dans le service où j’étais (au premier étage quand j’ai quitté le deuxième car j’allais « mieux »), faire un reportage photos, revoir les infirmières que j’adorais, dont Philippe qui était justement là et avec qui j’ai pu parler, il m’a bien aidée à l’époque, il était super sympa quand j’y étais (ouais je sais c’est un infirmier, pas une infirmière).

Après, c’était ma première fois au barbecue du Noyau, un centre pour adultes cérébrolésés ou traumatisés crâniens et leur famille. Ce centre est lié au Ressort, où je vais régulièrement faire des activités.

J’ai donc retrouvé avec plaisir deux connaissances du Ressort que j’adore, avec qui je partage des activités, et leurs familles. On a mangé ensemble et c’était bien sympa (bien bon aussi). On a causé, on a ri, on a bu du Coca zéro et du jus en apéro, on a causé causé causé, et mangé.

On m’a montré Philippe Palate, l’assistant social de Lennox et qui cuisait la viande (il participe au Noyau). Je l’ai bien sûr vu à Lennox, mais je ne le reconnaissais pas du tout, foutu cerveau, mdr.

Après le repas, j’ai fait un tour en joélette, une chaise roulante sur une seule roue, portée par deux bénévoles et avec une femme géniale qui marchait à mes côtés. Qu’est-ce que c’était super cette balade.  On a bien ri et beaucoup causé.  Celui qui était devant se nommait Charles, ce prénom me poursuit, après les deux animateurs au Ressort qui portent ce nom !

Puis je suis revenue et j’ai mangé mon dessert qui était de côté, plein de bouts du buffet desserts, avec du chocolat, que du bonheur.

Cette journée à Lennox, fut donc super de chez super.

Voici les photos, de A à D et de 1 à 9 (gauche à droite, haut en bas)

Photo A :

  1. Lennox
  2. ma chambre (au 1er)
  3. où j’attendais l’ascenseur pour descendre manger
  4. où j’attendais pour aller manger
  5. menu affiché
  6. idem
  7. jolie phrase
  8. réfectoire avec la table où je mangeais
  9. idem

Photo B :

  1. chemin par l’arrière quand j’allais chez l’ergo (en rolateur)
  2. les engins de torture… euh de kiné
  3. le bâtiment où je logeais
  4. les infirmières (ici Philippe et je ne sais plus son nom mais je l’ai connue et j’ai parlé avec elle hier) présentes le jour dit
  5. photos du personnel : kinés, médecins, psys, infirmières…
  6. planning de la semaine
  7. photos des sorties, ici avec kitty et un mignon ;)
  8. ma chambre
  9. la neuropsy chez qui j’allais (elle était géniale)

Photo C :

  1. mes pieds quand j’attends mon tour en joélette
  2. affiche dans la salle du barbec
  3. la cuisson des saucisses et pilons de poulet
  4. un selfie de moi quand j’attends
  5. la salle du barbec
  6. encore mes pieds
  7. départ en joélettes
  8. retour de Corentin
  9. encore une photo du départ

Photo D :

La balade en joélette avec des photos de Charles, le courageux porteur et de moi

pizap.com14984667863151.jpg

pizap.com14984671506291.jpg

pizap.com14984682839342.jpg

pizap.com14984685915753.jpg

11
mai

11/5/2017 : Patient, patience…

Comme Grand Corps Malade le dit si bien dans son livre qui me rappelle ce que j’ai vécu et ce je vis chaque jour :

« Pour la plupart des gens, la journée commence véritablement quand ils ont pris leur petit déjeuner, qu’ils sont lavés et habillés. Pour nous, quand on a fait tout ça, on a déjà fourni tellement d’efforts qu’on a envie d’aller se recoucher ».

En plus, j’ai cuit des pâtes dans mon cuiseur tupperware, des spaghetti sans gluten, mais je ne suis pas du tout allergique, va savoir pourquoi j’avais acheté ça… Je vais manger des spaghetti bolo (pas une bolo faite maison bien sûr), ça me rappelle quand j’avais été au magasin avec la soignante de William-Lennox et d’autres patients, pour voir si j’étais capable de me débrouiller, il fallait faire des courses et cuisiner, mais comme je ne cuisinais pas avant, ça je m’en souviens, j’avais fait des pâtes et un bocal de sauce bolo, déjà ça c’était hyper dur : faire les courses, cuire, servir les assiettes, tout ça sans tomber…

IMG_2038.JPG

6
mai

6/5/2017 : balade

J’avais pas envie de bouger, juste, comme « dans le temps », de glander toute la journée sur le divan, mais faisait soleil et la kiné de william-lennox a dit « une balade par jour », alors suis sortie et :

- j’ai oublié mon appareil photo donc rien à publier

- j’ai marché en bord de Meuse jusqu’à l’endroit où le boulevard se divise en deux, pas eu le courage d’aller jusqu’à l’écluse, la prochaine fois promis

- me suis assise sue un banc à l’ombre car chaaaaaaaaaaaaaaaud

- ai lu treize pages de Patients de grand corps malade et (moment gore à passer, je vous préviens si vous êtes sensible), j’ai réalisé que si j’avais bien conscience d’avoir été langée car incontinente durant mon séjour, je n’ai aucun souvenir d’avoir fait caca, pourtant être constipée durant neuf mois est impossible (et douloureux j’imagine), cqfd, donc… j’ai dû être changée comme un bébé, argh

- j’ai parlé à un groupe de filles bien sympas qui faisaient un brûlage de culottes et avaient toutes un tshirt rigolo « Madame … », moi j’ai la tasse « Madame bavarde »

- j’ai parlé à trois messieurs et un chien qui causaient de gâteau et dit « miam miam miam j’adore ça »

- j’ai parlé à mon ancienne voisine qui a quitté sa maison durant mon absence et vit toujours à Jambes et appris qu’elle a 40 ans de plus que moi et était arrivée dans ma rue en 1971, un an avant que je ne naisse…

- keske je cause maintenant

- je suis rentrée manger une pizza du pizza hut avec fromage dans la croute à 16h

IMG_2038.JPG

 

10
oct

10/10/2016 : CAP48

Quand j’étais gosse, j’allais chaque année vendre des trucs aux portes pour l’opération 48.81.00, ça s’appelait comme ça à l’époque. On sonnait dans tous les buildings d’Amée à Jambes, et on montait à pied en sonnant à chaque porte pour essayer de vendre. J’aimais ça et j’étais super motivée.

Si j’avais su…

Hier j’ai regardé l’émission et j’ai été heureuse d’avoir acheté les post-it jeudi dernier, ma petite pierre à l’édifice. Et d’avoir parlé de mon expérience aux bénévoles et aux vendeurs, qui m’ont remerciée.

Le plus émouvant pour moi fut le reportage tourné à William-Lennox, que j’ai reconnu bien sûr, de deux dames d’une quarantaine d’année ayant eu un avc et étant en revalidation. Comme je me suis retrouvée en elles ! La recherche du mot, la chaise roulante, l’oubli des prénoms… Ce que j’ai eu n’est pas un avc, j’ai été écrasée par une voiture sur un passage piétons, mais les conséquences sont identiques.

Comme on l’a dit à Cap48, ça peut vous arriver… Je ne le souhaite à personne bien sûr, mais quand on sait ça, on considère la vie et le don à Cap48 différemment.

IMG_1153.JPG

17
jui

17/07/2016 : Scrat

J’aime Scrat depuis toujours, j’avais écrit Scratt, mais c’est Scrat selon internet.

J’avais tanné une collègue pour avoir son porte-clé Scrat en peluche.

Une autre collègue m’a apporté une petit Scrat avec gland vibrant à l’hôpital.

C’est dire si j’étais connue conne « celle qui aime Scrat ».

Dans happy dog de dimanche dernier, le chien a un Scrat géant, je l'aime (le Scrat, bon le chien aussi mais moins quoi…)

scratt.JPG

13
mar

13/3/2016 : phrase féline et canine

La phrase à répéter, je l’adoooorais ce jour là J

IMG_0752.JPG

29
nov

12540

Le nanowrimo se termine demain, je n'ai pas gagné cette fois, je m'en doutais, mais ça m'a aidée et je vais continuer à raconter mon expérience...

Comme le nombre de mots ne s'affiche plus à droite (mystère), je vous l'écris : 12540, un jour je mettrai tout ici, oui oui.

couv 2015 ok.jpg

Mes premiers livres :

vacances à la mort nano 2013.jpg

na vie en rose nano 2014.jpg

4
nov

SGT, kekseksa ?

Mail reçu ce jour via ce blog :

"Bonjour,

Je suis journaliste pour une chaîne française **** et me permets de vous contacter dans le cadre d'un nouveau programme que nous préparons sur l'Amour et le Handicap,qui sera diffusé l'année prochaine sur notre chaine à 20h50.Je vous écris car  je recherche actuellement le témoignage de célibataires porteurs du SGT. En lisant votre site, j'ai découvert un auteur à succès et j'ai cru comprendre que vous étiez également concernée par le SGT?"

Le SGT, kekseksa ?

Une recherche google m'informe : Syndrome de Gilles de la Tourette.

Oserais-je user d'humour pour lui répondre "je ne suis pas concernée, putain chier ?" - Non, car je n'aime pas blaguer sur un handicap, mais ça me démange. Et ça me démange de savoir comment elle en est arrivée à cette conclusion...

Quelle vie trépidante et pleine de risques !

14
aoû

Culture insomniaque

mire.jpg

Depuis une semaine, je ne dors pas, ou peu, passque j'ai une culture parisienne en travers de la gorge.

Au sens propre, j'entends. Mais bon on s'en fout, le sujet du jour n'est pas ma gorge, mais mes nuits blanches.

Pour tromper l'ennui, je laisse la TV allumée, et je somnole vaguement, allant d'une émission à l'autre.

Et de me rappeler le (bon) vieux temps du siècle dernier quand j'étais môme et que la nuit nous offrait un seul spectacle : la mire.

Keskon devait s'ennuyer en tant qu'insomniaque, au (pas si bon) vieux temps du siècle dernier quand j'étais môme.

Ici, je vais vous dire, c'est trop waw la variété de trucs qu'on peut voir à la TV, la nuit.

Je fais l'impasse sur les chaînes privées belges, qui ne proposent que des jeux surtaxés et des trucs de voyance ou d'amour par sms,

J'ai ainsi pu découvrir, au fil des nuits :

- la vie des varans, ou des dragons de komodo, mais non c'était les varans, ces horribles bazars issus du crétacé qui n'ont pour seul ennemi que le crocodile, c'est dire (j'en veux pas un chez moi, c'est clair et net)

- la vie des miss France pendant et après leur règne (paillettes, gloire et retour sur terre)

- la vie des dinosaures au moment où elle s'arrête (ce truc m'a encore plus empêchée de dormir, les dinosaures qui fondent, explosent ou se font trouer les ailes – ouais, certains dinos ont des ailes comme Eliot le Dragon po po po po po pom – par des trucs enflammés, à côté de ça Jurassic Parc, c'est les bisounours)

- la vie des femmes agricultrices ou ayant/voulant une exploitation vinicole (captivant, le fait que les femmes sont plus douées en œnologie que les hommes)

- une plongée dans l'univers musical de Prokofiev, avec une présentation captivante destinée aux enfants, du ballet Roméo et Juliette (mon meilleur moment d'insomnie, un 10/10)

- les difficultés d'agriculteurs d'un pays d'Afrique (bah ça a duré cinq minutes, j'ai pas tout bien retiendu)

- une série policière dont je ne connaîtrai jamais la fin (mais c'était qui l'assassin de tout le personnel de la banque ?) because j'ai fini par m'endormir

- le roi de la vente de voitures (qui ne la vendra pourtant pas cette fois ci)

- la mobilisation habituelle pour rénover une maison, larmes, applaudissements et solidarité à l'appui (mais là je me suis totalement endormie, un bon somnifère, pourtant, avant, j'aimais bien cette émission)

Allez, bonne nuit...

12
aoû

Le mystère de la coulée brune

Un jour, chez moi, voulant ramasser un papier qui traîne sur le sol près de mon porte journaux (depuis quelques jours, shame on me and on my bordel absolute), je découvre qu'il colle, le papier.

Il est englué dans une coulée brun clair, un peu transparente, de la couleur du coca.

Ayant trois fauves à la maison, je me méfie toujours des coulées que je découvre, alors je m'approche prudemment, je nettoie, je hume la chose. Elle ne sent ni le vomi félin ni la crotte féline (ouf), mais un peu le caramel.

Je repense alors au coca, sachant que mon toutnu a déjà renversé plusieurs fois mon verre de coca, que j'ai le malheur de laisser traîner par terre comme les papiers (shame on me blablabla). Mais comment du coca (light) pourrait-il se transformer en plaque un peu collante, un peu gluante ? Je ne me l'explique pas.

Alors je nettoie, puis j'oublie.

Et ce matin, me penchant vers mon porte journaux : rebelotte. Une nouvelle coulée. Nan mais allô quoi, keskeséksebinz ? Plus besoin de humer avec circonspection, je sais que la substance n'est pas dangereuse, mais d'où vient-elle ?

Je vide alors mon porte journaux, dans un éclair de lucidité, me souvenant de ces délicieux bonbons au miel bio que j'y avais entreposé, bordélique que je suis (shame on me ter).

Et bien c'est dingue comme comme des bonbons au miel bio peuvent se liquéfier au contact du transformateur d'un pc portable.

Dingue.