18
jui

18/06/2017

pizap.com14978056334543.jpg

18:54 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

17
jui

17/6/2017 : exposition atelier Sorcier

Avec le Ressort, centre pour adultes cérébrolésés (donc pour ceux qui ne pigent pas, pour adultes qui ont des lésions cérébrales, ce qui est mon cas) où je vais peindre une fois par semaine à l’atelier Sorcier, qui accueille aussi des enfants d’autres jours, une expo était organisée à partir de ce jour.

Y’avait un monde fou, il faisait torride, et c’était super.

Voici quelques photos que j’ai faites, où on voit mes deux œuvres : l’œil de grenouille et le caméléon.

pizap.com14977185206742.jpg

19:06 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

9
jui

9/6/2017 : mes nuits avec Fred, mes repas avec Bruno

Voilà deux selfies que j’ai faits : Fred la fraise qui passe la nuit avec moi, et Bruno le brocoli qui passe ses journées avec moi, je les aime d’amour.

Je continue mon épargne de pochettes Delhaize pour Chantal le champignon…

pizap.com14970208027241.jpg

7
jui

7/6/2017 : oh la vache, voilà une vache

divers 028.jpg

Si mes souvenirs sont bons (ah ah ah, ceux qui connaissent mon histoire vont rire de cette bonne blague), en plus d’être allergique au chat (drame de ma vie, mais je prends des médocs et j’ai des chats avec peu de poils, donc peu de diffuseurs d’allergène, car comme tout le monde le sait, même moi, les allergènes ne sont pas sur le poil mais dans la salive), je suis aussi allergique… à la vache.

Je le sais grâce aux tests que j’ai passés chez mon génial allergologue que j’aimais d’amour, et que j’aime toujours, qui a même pris une photo de mon étrange langue pleine de trous (comme ma rue actuellement, tiens), pour son étude. J’ai oublié le nom qu’il donnait à cette maladie de la langue.

Donc allergique à la vache, en soit rien de grave car c’est rarement un animal de compagnie…

J’aime les vaches, c’est joli (et bon mais soit).

A Lennox, j’avais oublié cette allergie, sinon j’en aurais parlé quand une patiente à fait une vache alors que je racontais mon histoire (tout ça sur un tableau).

Morale de l’histoire : je ne peux avoir une vache chez moi (mes chats sont ravis).

dyn002_original_283_188_jpeg_2567397_98d08a978e8a4c3ffc52a9e91352b5d0_3.jpg

5
jui

5/6/2017 : La Plante (du pied)

Hier, je suis allée me promener avec mon rolateur et mon amie, enfin avec mon amie et mon rolateur.

Je n’avais pas envie de marcher beaucoup et je m’étais dit « après avoir vu si la maman cygne a eu ses bébés (oui, j’y crois encoooore, on est vivant tant qu’on est fort comme disait Lara), on ira prendre une boisson à la capitainerie » (enfin déjà voir si je sais y monter, c’est pas gagné mais que soit).

Finalement, on s’est retrouvées devant l’écluse de La Plante, et là j’ai eu l’envie de traverser et d’aller m’asseoir au parc, comme pour conjurer le sort. C’est le trajet que j’avais fait, sans rolateur et avec une traversée de passage-piétons en plus, le 20 décembre 2014.

C’est la première fois que j’y retournais. En « marchant » je veux dire, car mon beau-frère m’y avait poussée en chaise roulante quand j’étais encore à William-Lennox (heureusement, j’étais plus maigre que maintenant, donc moins lourde).

J’ai fait pleeeeeeeeeein de jolies rencontres :

Une gentille connaissance avec ses deux gentils chiens, des bichons blancs super beaux et adorables, qui m’a dit résister pour l’instant à reprendre un chat, mais faudrait pas qu’elle voie un chaton…

Une famille entière que j’ai été la première à reconnaître, donc à aller les saluer. Cette famille à marqué mon adolescence, j’y allais souvent, je restais là des heures, j’aimais ça, je crois même me souvenir avoir mangé un épi de maïs qui poussait dans le champ au bout de leur jardin (y’a prescription). Rencontre géniale, après tout ce temps !

Et plein de bébés bernaches au parc de La Plante. Je me suis assise, j’ai bu (soiiiiiiiiif), j’ai mangé deux biscuits petit-déjeuner (j’ai toujours de quoi boire et manger dans mon ami le rolateur), et j’ai pris pleiiiiiiiiiiiiiiiii de photos des familles bernaches.

 

pizap.com14966536550803.jpg

25
mai

25/5/2017 (et non 2014) : marché de l’Ascension

J’avais écrit 2014, pourtant, jamais je ne voudrais revenir le 25/5/2014, ou alors en sachant ce qui m’attend, pour l’éviter, mais non non non.

Je suis allée au marché de l’Ascension, comme avant, mais tôt (9h), pour éviter la foule et la chaleur.

J’ai vu et parlé avec Marie-Frédéric de la maison Antoine, je pense que c’est la première fois que je la voyais en vrai, car on se « connaît » sur Facebook, j’ai vu aussi son mari Claude avec qui j’étais au collège d’Erpent, comme il a quitté Erpent après la 2e rénové, j’avais donc 11-12 ans, mais je m’en souviens. Supers rencontres.

J’ai acheté un spinner fuchsia, comme ça j’en aurai un en haut pour faire travailler ma main, et trois tshirts d’été, deux chats et un félin.

Puis je suis rentrée et j’ai relu cette lettre. Je n’ai pas la sclérose en plaques, mais j’ai les mêmes pensées que la personne qui écrit si bien. Je dédie ce post à Muriel, qui partageait ma chambre au début où j’étais à Lennox et qui m’a beaucoup aidée, elle était mon rayon de soleil.

pizap.com14957054479901.jpg

11:59 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
mai

21/05/2017 : brocante

Ce matin je suis allée à la brocante, il faisait super bon (super chaud quoi) et je suis allée de l’autre côté par le passage sous le pont, pour la seconde fois. J’ai même vu un malotru qui pissait contre le mur, rien n’a changé…

J’ai résisté à pleins de Hello Kitty, dingue ce que les gens en ont, dont trois peluches, j’ai résistéééé, mais je n’ai pu résister à la quatrième : Kitty déguisée en ours, j’avais ça comme porte clés visible sur mon sac avant l’accident (oui, j’aimais déjà Hello Kitty). J’adooore Kitty déguisée, en ourse, et en plus en peluche, on peut enlever son bonnet d’ours. Yessssss.

pizap.com14953622846421.jpg

IMG_2150 - Copie.JPG

Avant la Kitty, j’avais vu une aquarelle chat à faire, que j’allais acheter, mais les vendeuses pas sympas n’avaient aucune monnaie et j’avais déjà rangé mon achat dans le rolateur, tchu. Une adooorable dame qui achetait d’autres trucs me l’a payée, j’ai dit que je peindrais en pensant à elle, merciiiiiiiiiiiiii.

IMG_2207.JPG

Et finalement, j’ai craqué pour cette nouveauté, il ne l’avait pas en fuchsia mais en mauve alors je l’ai pris, c’est antistress mais surtout j’espère que ça fera travailler ma main gauche, qui a été paralysée. Je n’ai aucune idée de ce que ça coute, mais il m’a juré que 4,5 eur, ce n’était pas du vol… J’espère.

En vous cherchant une photo sur internet, je réalise que le prix, c’était du vol, tant pis :)

s-l1600.jpg

20
mai

20/5/2017 : la Meuse

Ce matin, je suis allée me balader en bord de Meuse. Balader est le mot exact car peuchère (comme disent ceux du sud), je marche trèèèèèèèèès lentement avec ce rolateur.

Mais comme y’a pas de banc, ce rolateur m’a permis de m’asseoir près de la maman cygne et d’attendre… Mais les bébés ne sont pas nés. Les œufs sont toujours là. Une dame m’a dit en avoir vu cinq. Moi, quand elle a bougé, j’ai pu faire une photo où on en voit un, deux en analysant bien, les autres sont cachés sous son cul.

J’adorais la Meuse et les volatiles qui y vivent. J’aime toujours. J‘adorais faire plein de photos. J’aime toujours.

pizap.com14952859201811.jpg

19
mai

19/5/2017 : les AVC

Pour la première fois, j’ai regardé la TV en direct, d’habitude j’enregistre tout via mon voocorder et je regarde ensuite, car je m’endors systématiquement. Mais cette émission, Reporter, je voulais la regarder, car elle parlait de trois femmes ayant eu un avc. Je n’ai pas eu un avc, j’ai été renversée par une tuture en traversant sur un passage-piétons, mais les conséquences physiques sont similaires. A Lennox, beaucoup de malades avaient en un avc mais je ne m’en rendais pas compte, mon cerveau était encore trop malade pour que je m’interroge sur le pourquoi de leur présence.

Reporter était encore pire que prévu, non seulement elles ont effectivement eu un avc, mais ça a toucé une autre partie du cerveau, donc elles ont aussi eu un locked in syndrom, c’est un syndrome « emmuré vivant », où tout est paralysé, tout, sauf le cerveau qui fonctionne comme avant.... On pense, on réfléchit, mais on ne peut ni bouger ni parler. Je sais la chance que j'ai eue, je suis handicapée, incapable de retravailler, mon cerveau fait des siennes, mais je suis rentrée chez moi, j’ai récupéré un peu d’autonomie ! Hier, j'ai parlé au Ressort, centre d’activités pour adultes cérébrolésés où je vais chaque semaine, à quelqu'un qui est sorti de Lennox quelques jours avant mon accident... on ne s'est pas croisés sur place et j'ignorais encore tout de ce qui m'attendait au moment où il quittait Lennox...

Je suis tellement heureuse d’être en vie, d'aller au Ressort, pour les activités, pour le personnel adorable et pour les rencontres…

pizap.com14951277784832.jpg

pizap.com14952102692041.jpg

pizap.com14933080308071.jpg

13
mai

13/5/2017 : Le Chat (Geluck)

Philippe Geluck, c’est toute ma jeunesse : Lolilolilolilolipop…

Philippe Geluck, c’est le Chat, dont j’ai tous les albums, et dont j’ai acheté les deus derniers au Delhaize après mon accident. J’adore, je rigole tout le temps. D'ailleurs, c'est un signe si le Chat a un dessin sur le dépliant du Ressort où je vais ! J’ai même deux agendas perpétuels que j’utilisais au bureau, maintenant je les utilise chez moi et le kiné adore aussi, vu qu’il lit la page chaque fois qu’il vient. Ça me fait rire chaque matin.

Alors, il me fallait Le Soir du jour, avec le retour du Chat le 13 (mai 2017) lui qui a quitté Le Soir en 2013, j’ai le cadre avec sa première et sa dernière page.

J’ai donc acheté Le Soir ce samedi.

pizap.com14946968543752.jpg

IMG_1498.JPG

8
mai

8/5/2017 : Anne S...

je l'ai vue au Delhaize ce jour et j'ai crié "Anne" ? c'était bien la personne que je pensais et que j'avais reconnue, elle vit à La Plante (un signe, c'est là que j'ai été renversée), a été renversée par une voiture quand elle avait 7 ans (!!) et partage mon avis "l'essentiel c'est d'être en vie" chouette rencontre (bon après j'ai hurlé sur un chauffeur garé sur le trottoir et m'empêchant de passer avec mon rolateur et marché dans un caca couvert de papier, et m... mais bon, super rencontre.

 

ça ce sont mes prochains collages pour le Ressort, je ne veux plus faire cet alligator :), je veux faire du chat :)

IMG_2049.JPG

14:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

8
mai

8/5/2017 : brocante

Hier, je suis allée à la brocante, et pour la première fois, j’ai pris la nouvelle passerelle sans marche qui passe sous le pont de Jambes, comme ça nul besoin de traverser la route sur un passage piétons (ah bon, c’est risqué ? ah ah ah). C’est très pratique. J‘aime, même si je dois faire super attention quand ça descend.

Il faisait super bon, mais je n’ai pas échappé aux gentilles personnes qui me demandaient « vous n’avez pas froid ? » et à qui je devais expliquer que marcher me donne très chaud. Notez que là j’écris et je sue comme une vache (ouais je sais, on dit suer comme un bœuf mais je suis une fille, donc une vache). On ne m’a dit « vous n’avez pas froid » qu’une fois hier contre quatre dimanche dernier.

De loin j’ai vu le panneau fuchsia mais je pensais que c’était un vrai panneau de travaux. Comme je pensais déjà à l’acheter je suis de suite allée le voir, car j’adorais déjà les panneaux avant, j’en ai plein ma cour : un panneau « défense d’uriner » rond acheté y’a longtemps à la brocante, un panneau de Paris « interdiction de stationner », moche, mais un joli souvenir car impossible de prendre un panneau de rue, j’imagine qu’ils sont protégés car tout le monde les veut, donc j’ai pris un panneau détaché qui trainant en rue, un panneau de rue attaché sur le mur de ma cour quand j’ai emménagé, et j’en passe. Donc je suis allée près du panneau fuchsia, qui était « une imitation » rigolote du panneau des travaux qui ont lieu partout en ce moment, et je l’ai acheté pour 50 centimes, à un monsieur qui l’avait offert à sa femme, qui n’avait pas apprécié la blague « ultra chieuse » (tant mieux pour moi, maintenant il décore ma cour).

Ensuite, j’achète une plaque de rue Jamboise pour ma collection, et je cause avec la vendeuse, pour réaliser qu’elle adore les chats, qu’elle en a 9, et un chien qu’elle a sauvé, qui est là et est super adorable, qu’elle a vécu à Jambes. Bref un super moment. Super super, je la reverrai, elle m’a demandé ce que j’avais eu, j’ai raconté.

Puis j’achète un cadre de Paris, ville que j’adorais et que j’ai beaucoup vue, pas sûre d’être capable d’y retourner, à une vendeuse qui refait son intérieur, je m’offre aussi une tête de Hello Kitty en peluche et un truc pour empêcher que la tête ne tombe, les deux achetés à la même vendeuse.

Je rentre avec mes achats, et je croise ma voisine de rue, dont j’ai encooore oublié le nom, qui bosse chez un notaire de Jambes.

pizap.com14941652837645.jpg

pizap.com14941655092091.jpg

pizap.com14941653393336.jpg

13:51 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

2
mai

2/5/2017 : le positif de l’accident

A Lennox, on m’avait dit « avec du recul, vous constaterez que l’accident vous a apporté du positif malgré tout », j’avais répondu « avec beaucoup beaucoup de recul alors ». Je n’étais pas du tout dans cette optique là, pas du tout, que du contraire.

Y’a quelques temps j’ai dit « grâce à l’accident, comme je ne travaille plus je peux aller au marché de Jambes le jeudi ». Bien sûr, je plaisantais même si j’aime y aller, car avant j’allais au marché de Namur le samedi, ce que je ne sais plus faire.

Et hier, pour la première fois, j’ai vécu le « positif » de l’accident : j’ai réalisé combien mes voisins étaient géniaux (pas ceux de droite que j’adore depuis toujours, bien avant l’accident, mais ceux de gauche), des voisins que je connaissais peu, que je ne cherchais pas à connaître car j’étais une chieuse à l’époque (ça c’est moi qui l’ai dit hier, eux n’auraient pas osé je pense, même s’ils le pensaient j’imagine).

J’ai passé un chouette moment, rencontré des gens supers, des enfants adorables dont ceux de mes voisins, j’ai eu la larme à l’œil en petite chose sensible que je suis devenue, j’ai réussi à mettre des sets de table pour participer un peu à la mise en place, et j’ai mangé trois assiettes de desserts, oui trois, car comme je l’ai dit en rigolant : « mon but est de prendre 10 kilos aujourd’hui ».

Donc pour la première fois, 1er mai 2017, après mon accident de 20 décembre 2014, j’ai vu le positif que ça m’avait apporté.

Attention, je ne dis pas que si j’avais le choix, je le revivrais, bien sûr, pas folle la guêpe, mais puisque je l’ai vécu, puisque je n’ai pas eu le choix, autant en tirer du positif.

pizap.com14937200040611.jpg

29
avr

29/04/2017 : Ressort

Au Ressort (pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est le centre pour personnes cérébrolésées où je vais), j’ai rencontré une dame de mon âge qui a eu un AVC (les conséquences de l’AVC sont quasi identiques à celles que j’ai)… elle a eu ça… y’a 25 ans ! Et les médecins lui donnaient une chance sur 1000 de survivre. Comme elle le dit « je suis en vie, c’est ce qui compte ». C’est ce que je dis aussi, la positive attitude (comme chantait Lorie).

Mais comme me l’a demandé le chauffeur de la Croix rouge : nooooon, on ne parle pas que de nos maux, que du contraire, on parle de tout, on regarde nos œuvres, on joue, on fait travailler nos cerveaux, et on échange nos vécus, ça rapproche grave tout ça. J’adore ce centre, ses activités, ses animateurs et ses participants que je commence à connaître.

Mon œuvre et celles des autres : moi c'est un œil de grenouille que j'ai choisi.

pizap.com14933082899291.jpg

27
avr

27/4/2017 : endométriose

En 2013, j’ai été opérée de l’endométriose. J’en ai peut-être parlé ici, je ne sais plus. Une crasse de maladie, qui ne touche que les femmes, puisque comme son nom l’indique, elle touche l’endomètre, et est liée aux ragnagnas, comme je disais avant, alias les règles. Je ne vais pas faire ici un cours de science, rassurez-vous, juste dire que j’ai été opérée en 2013 à Mont-Godinne, et que j’ai prétendu à William-Lennox que le gynéco qui m’avait opérée venait me voir chaque jour. Ce qui était faux bien sûr. Je disais aussi « si j’avais su que mon opération aurait tant de conséquences, j’aurais réfléchi », persuadée que mon séjour à William-Lennox était dû à l’opération et non à un accident. Je perdais totalement la boule quoi, tout ça on me l’a raconté, je ne m’en souviens pas du tout.

Je faisais partie de la Lilli team (je crois que c’était son nom) de Lilli H contre l’endométriose. Je pense que c’était le nom, et représentée par un hamster, gérée par Marie-Anne Mornima, une fille géniale. J’avais été à l’endomarche à Paris.

L’autre jour, j’ai regardé une émission sur les dangers des tampons, notamment soupçonnés de causer… l’endométriose. Méfiance donc. Il faut en parler, car cette maladie est très douloureuse et cause d’infertilité.

Copie de DSCN0112.JPG

Copie de DSCN0296.JPG

DSCN0232.JPG

22
avr

22/4/2017 : faites un don au Télévie !

Je n'ai pas connu le cancer, mais l'hosto, et je connais la valeur de la vie. Merci pour les malades (infos ici)

pizap.com14928871836431.jpg

pizap.com14928878646781.jpg

20:56 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
avr

21/4/2017 : le Ressort

Sur les conseils du neurologue de Lennox, je vais depuis quelques semaines au Ressort, centre pour adultes cérébrolésés. Ça m’aide beaucoup car : j’y rencontre des gens ayant vécu des expériences complexes, comme la mienne ; je fais de la peinture et j’aime ça ; j’ai vu un mouton ; on a mangé un gâteau aux fraises pour un anniv et j’ai apporté des petits œufs en chocolat, les animateurs son géniaux, je travaille ma marche, mon équilibre, la dextérité de mes mains, outre ma mémoire et bien sûr mon cerveau ; je papote, j’écoute les gens papoter ; je vais le trajet avec le bénévole de la croix rouge qui est génial et on rit beaucoup …

Sur le montage on voit le mouton, ma création (œil de grenouille encore à finir), l’atelier Sorcier ou je me rends et Iguaï qui pose sur les deux livres du Ressort et Patients de Grand Corps Malade.

pizap.com14927632592671.jpg

8
avr

8/4/2017 : au soleil (air de Jennifer)

Cet après-midi, j’ai lu 30 pages de Patients, le livre de Grand Corps Malade. Même si notre accident est différent, je m’y retrouve et je me suis dit « quel bonheur d’être sur ma terrasse », puis j’ai corrigé « quel bonheur d’être en vie sur ma terrasse ». Je ne sais pas si c’est le livre ou le soleil, mais j’avais les larmes aux yeux.

Alors j’ai fait quelques photos : de mes chats qui profitent du joli temps et des fausses fleurs que j’ai mises récemment, les fuchsias m’ont été offertes et les autres étaient déposées contre la bulle à verre (j’avais mis « ver » mais mon cerveau m’a rappelé que, non, ce n’est pas une bulle à vers de terre).

pizap.com14916600203511.jpg

pizap.com14916604309491.jpg

5
avr

Lunch Garden

j'ai été dîner au lunch et faire un tour chez carrefour (avec ma robe de nuit qui vient de là )

pizap.com14914093049742.jpg

18:31 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

4
avr

4/4/2017 : mes beaux yeux

Lundi (donc hier), je suis allée chez le docteur Hardy, qui m’a opérée deux fois des yeux.

La bonne nouvelle, que dis-je LES bonnes nouvelles est que je ne dois plus être réopérée, que les opérations ont corrigé ma diplopie et mes yeux « châlés » inside, et que je peux faire faire des verres avec prismes intégrés et non qui se collent sur le verre, font voir flou et son dégueulasses et impossibles à laver.

La mauvaise nouvelle est que mon cerveau n’arrive pas, et n’arrivera plus jamais, à corriger la vue double quand ma tête n’est pas totalement droite. Donc, la tête droite, je vois une fois, mais si je penche un tout tout tout petit peu ma tête à droite ou à gauche, paf (les yeux) je vois double.

Bon, tant pis, encore un handicap « invisible » de l’accident, en plus de la lésion cérébrale, et du handicap visible qui fait que je marche mal avec un rolateur.

Ce mardi donc, je suis allée chez Hans Anders à Jambes, choisir mes lunettes car je ne voulais pas remettre celles avec lesquelles j’ai été accidentée, et je voulais du fuchsia. La mauvaise nouvelle est que j’ai maintenant – 8 à l’œil gauche et qu’il faut – 8,25 pour être remboursée par la mutu… (et merde) L’œil droit, n’en parlons pas, j’ai – 6,25 donc je vois vraiment super bien : pas de remboursement. Mais les prismes seront intégrés dans mes verres, yessssssssssss. Et j’aurai mes nouvelles lunettes le 18 avril, jour du RV avec les trois médecins : le neutre, celui qui me défend et celui qui défend l’assurance et qui dira bien sûr « waw, elle s’offre des lunettes, elle va donc très bien ». Oui, je vais « bien », mais si j’ai de nouvelles lunettes c’est suite à l’accident qui a griffé ma nouvelle monture et car il me faut un prisme dans les verres, capice ?

(J’ai pris la monture de gauche, fuschia et grise)

pizap.com14912998330111.jpg

3
avr

3/4/3017 : brocante d'hier

la brocante a recommencé, et mon envie d'acheter aussi : des beans garfield (adoooooorables) un sac avec la bestiole que j'aime (comment elle s'appelle ?) pour mon rolateur, et un chat inutile mais choli - et j'oubliais : une petite bête, chat ou renard, chais pas mais j'aime

L’image contient peut-être : table et intérieur

27
mar

27/3/2017 : balade

pizap.com14906350710811.jpg

Aujourd’hui, je suis allée me promener et j’ai réalisé la chance que j’avais, outre le soleil, d’habiter près du bord de la Meuse et du Port de Plaisance, j’ai toujours aimé ça. J’ai vu les oies, les bernaches m’ont vue prendre une photo et se sont approchées en criant, espérant sans doute avoir à manger, j’ai photographié l’endroit où j’allais et ne sais plus aller car y’a un escalier, y’avait une oie blanche. Je n’ai pas vu de cygnes mais j’espère revoir des bébés et les photographier. Je suis descendue avec mon rolateur le long du port, on installait les trucs pour les petits bateaux donc j’ai dû aller sur la pelouse, ce n’était pas droit mais j’ai réussi, yesssssssss.  

 

J’ai lu « le trauma comme processus » de Yolande Verbist sur un banc. Le début. Ce livre a été écrit suite à des visites et des entretiens avec des patients, leur famille, des soignants, au Ressort, en 2013 et 2014, avant mon accident, quand je ne savais rien du trauma crânien.

IMG_1498.JPG

Dingue, j’avais écrit deux fois porc et non port, et ça me semblait correct. Ça me ramène au livre dont je parlais, que j’ai commencé sur un banc, acheté au Ressort, qui parle de la lésion cérébrale. Finalement, elle est totalement invisible, puisque à Lennox on m’a dit « quand vous serez rentrée chez vous, on vous imaginera guérie à 100 % ». J’ai pu le constater, puisque ma collègue du bureau s’étonnait que j’aie oublié son prénom et que je ne sache pas prendre deux bus pour aller manger avec eux. Elle me croit totalement guérie et sans doute s’étonne-t-elle que je ne revienne pas bosser, paresseuse que je suis. Oui, j’ai encore des pertes de mémoire, oui je reste physiquement handicapée. Oui, j’ai de la chance de me souvenir, de parler mieux, de réfléchir plus, mais non je ne suis pas 100 % guérie.

livre de yolande verbist.jpg

24
mar

24/3/2017 : art et chat

Depuis que je m’en souviens (oui, j’avais oublié, dingue quand on me connaît, entre autres choses of course, que j’avais des chats), ma passion des félins est revenue en force, et mon souhait de « créer » aussi (oui, avant je participais à des cours de peinture, j’écrivais des livres, je collais des serviettes, j’avais appris tant bien que mal - plutôt mal que bien -  le piano,…).

Je viens donc de cumuler les deux en faisant ceci. Bien sûr, j’ai juste colorié le chat déjà dessiné, et l’ai collé sur une création de bibi avant l’accident, qui a d’ailleurs été « bouffée » par Iguaï je dirais (en tout cas par un chat), mais ça donne bien je trouve.

IMG_1755.JPG

24
mar

24/3/2017 : exposition cerveau

J’ai vu cette expo, à Gembloux. Comme un morceau du passé dans ma vie bouleversée. J’ai aimé. C’était dans le cadre d’une visite avec le Ressort, un centre pour adultes cérébrolésés. C’est moi :)

J’y ai appris qu’il existait un animal sans cerveau : l’éponge. Alors j’ai dit « après mon accident, j’étais une éponge »… ça a bien fait rire. Je disais avant « je m’efforce de rire de tout de peur d’être obligée d’en pleurer ». Le rire est ce qui me sauve.

Après la visite, on a dessiné ensemble un cerveau. J’ai adoré.

L'affiche de l'expo :

cerveau.jpg

14
mar

14/3/2017 : ça vaut la peine !

Rien que pour cette balade et cette superbe photo, ça vaut la peine d’avoir survécu à cet accident de merde.

meuse pizap.jpg

14:39 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

22
fév

22/2/2017 : papier cul

Ce matin je me suis souvenue qu'au bureau où je bossais à Namur, avant de migrer à Bouge, mon boss payait un loyer "papiers wc inclus", et après mon engagement en 1995 (je n’aurai jamais 20 ans d’ancienneté, vu que j’ai été renversée le 20/12/2014, titchu), le proprio pensait que quelqu’un en volait tellement l'usage avait augmenté : mais que nenni c'est tellement j'en prenais beaucoup beaucoup beaucoup pour m'essuyer :)

Suite à l’accident, je suis plus raisonnable (je suis devenue normale quoi), car je dois ramener les rouleaux dans mon rolateur, ça prend de la place.

PS : quand j’étais ado je collectionnais les feuilles de papiers WC décorés, oui, aussi les miniatures de parfum, mais le papier WE, c’est plus original !

papier wc hello kitty.jpg

10:07 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
fév

21/02/2017 : il pleut mouillé !

En allant marcher un peu ce matin (j’avais décidé de mettre mon pot vide de nutella aux bulles et de revenir, en rolateur bien sûr, par le bord de Meuse) m’est revenue en tête, vu le temps, cette expression que j’employais souvent avant d’être renversée par une tuture : il pleut mouillé ! ça me faisait rire.

Et en jetant mon pot de nutella dans la bulle, j’ai repris une habitude d’avant : ramasser du brol.

Avant, j’avais ramassé, nettoyé et repeint un tableau vert à bords en bois, pour peindre les bords en vert pomme et gris et le mettre dans ma cuisine, où il est toujours, je l’adore et j’y ai mis plein de trucs, vu qu’il est aimanté.

Et ce jour, je vois des fleurs, pas des vraies mais des fausses comme je détestais. Mais comme je ne sais plus planter des fleurs vivantes dans ma cour, je me dis que des fausses ça sera pratique et joli. Je prends d’abord  les roses/mauves, pensant les mettre à l’intérieur, puis je m’en vais, sous la pluie qui devient de la drache. Puis je pense à ma cour, à mon idée, et je retourne aux bulles, n’allant finalement pas au bord de Meuse (il pleut trop). Je prends tout le reste.

Ne voulant pas bosser dehors sous la pluie, j’ai juste mis les fleurs dehors et vous ai fait une photo, ainsi qu’une photo de mon tableau trouvé au même endroit.

Voilààààààààààà.

IMG_1512.JPG

IMG_1514.JPG

19
fév

19/02/2017 : William-Lennox

Jeudi, je suis allée à William-Lennox pour mon contrôle, soit revoir le doc qui s’est occupé de moi durant mon séjour au premier étage.

J’ai dit que je reprenais goût à la créativité, à la peinture.

Il m’a demandée « quels sont vos projets ? » et je n’ai pas pigé qu’il parlait de projets « réguliers », soit qui reviennent souvent, donc j’ai répondu « je vais aller avec ma sœur et mon beau-frère à Pairi Daiza » car j’adore les lémuriens. Il a ri et dit « à moins que vous ne soyez passionnée par les lémuriens au point d’aller chaque semaine à Pairi Daiza… »

Donc on a parlé d’aller au « Ressort », centre de jour pour personnes cérébrolésées et de prendre le bus. J’ai rechargé ma carte de bus (avant, j’étais abonnée puisque je prenais chaque jour le bus pour bosser) et ce dimanche je prends le bus avec maman, yes.

J’ai aussi appelé le Ressort mas le doc était absent je dois rappeler demain.

Puis je suis allée voir mon ancienne chambre et ma kiné adorée, et j’ai pris des photos (la photo me passionnait avant l’accident).

Ce matin, après la brocante, j’ai essayé mon tricotin automatique deux fois, mais sans succès, rhaaaaaaaaaaaaa.

pizap.com14874229539151.jpg

pizap.com14873498483502.jpg

IMG_1498.JPG

8
jan

8/1/2017 : une expo formidable : parcours papier

Merci à l’artiste et à la tricoteuse de m’avoir accompagnée à l’exposition « parcours papier » au Beffroi. J’ai adoré, c’était superbe et cette création me parle particulièrement car on m'a dit que je marchais comme un automate depuis l’accident, ce qui est vrai, je suis très fatiguée et désormais je vis au jour le jour et je profite du fait d’être en vie…

pizap.com14838733159711.jpg

24
déc

24/12/2016 : écrit le 17/12/2014, trois jours avant d'être renversée par une tuture

bon noël à tous !

Cette année, je regarde tous les téléfilms « débiles » de Noël. Sans exception. Et chaque fois, je me dis « mais keske c'est con ». Tenez, cette femme qui est en rue et paf, la soeur de son futur amoureux, qu'elle ne connaît ni d'Eve ni d'Adam ni de Caïn ni d'Abel, sort pour lui dire « venez, entrez, personne ne doit être seul à Noël, vous aimez le lait de poule ? ». Non mais allô quoi, je me suis déjà baladée seule en bord de Meuse le 24 décembre au soir, y'a jamais personne qui m'a invitée à entrer passque personne doit être seul à Noël, et certainement pas un beau brun ténébreux de la mort qui tue la vie. En plus, ces téléfilms sont l'occasion de revoir les acteurs de série télé qui n'ont pas percé une fois leur série passée à la trappe. Souvent, ils jouent comme des savates. Ou plutôt, c'est doublé par des savates. Manquerait plus qu'il y ait des morceaux de Melissa Gilbert dedans. Mais je regarde, et parfois ça me fait frissonner, même si c'est con comme une journée sans morceaux de chocolat. J'ai même pleuré devant cette histoire (vraie) d'une femme dont l'époux meurt d'un cancer le jour de Noël, qui rencontre cet homme dont l'épouse meurt d'un cancer quelques semaines plus tard, et qui vivent depuis lors très heureux avec leurs nombreux enfants.

Donc cette année, je me la joue fan de téléfilms de Noël.

Passque cette année, j'ai décidé d'aimer Noël.

Quand j'étais gosse, j'aimais Noël. J'adorais ça. Les cadeaux qui s'entassent. Le faux effet de surprise en les recevant « ooooooooooh, noooooooooon, c'est pour mouaaaaaaaaaaa ? », alors que j'avais passé les jours précédents à tout soupeser, soulever, fouiller, pour trouver ceux avec mon nom (sale gosse). La déco du sapin chaque année la même, avec des boules ringardes en plastique et des petits oiseaux qui cassent (note que j'ai un doute, c'était pas chez bonne-maman les oiseaux qui cassent?), la crèche avec de vrais santons de Provence, et moi qui écris l'histoire de personnages, amour, rivalité entre l'épouse et la belle danseuse de flamenco (ouais, y'avait une danseuse de flamenco dans la crèche de mon enfance, et alors?), les cotillons à minuit, qu'on lance à travers les branches du lustre en hurlant « bonané bonsanté » (ouais ouais ouais, je mélange tout, mais c'est pour situer l'ambiance). Bref j'aimais ça, passque j'étais jeune. Passque j'étais jeune et conne, comme chante l'autre. Surtout passque j'étais jeune et pleine d'espoir.

Maintenant, je suis une grande fille, le temps a coulé sous le pont de Jambes, et j'aime plus Noël. C'est un peu comme si cette fête me lançait au visage tous les échecs de ma vie, toutes mes fêlures, toutes mes blessures, toutes mes ratures. My god comme c'est beau ce que je viens d'écrire. Beau beau beau, chuis trop fière de moi, on en ferait bien une chanson de Noël, ou un téléfilm avec Melissa Gilbert.

En général, dès le 1er décembre, je rêve d'aller hiberner en Laponie (ou thalassoter en Bretagne, ça me tenterait bien aussi) jusqu'au 2 janvier, voire jusqu'au 15 février, histoire d'éviter aussi les cœurs larmoyants dans les vitrines. Mais les rêves hein, c'est fait pour pas se réaliser (bordel de merde).

Alors cette année, j'ai décidé d'aimer Noël. Déjà, je l'ai mis sur mon Facebook, j'ai décidé d'être heureux (en l'occurrence heureuse), parce que c'est bon pour la santé (Voltaire). Et pour être heureuse, ben je vais aimer Noël.

Je vais décorer mon home sweet home d'une boule à deux mètres de haut, avec une mini crèche inside. Le tout inaccessible par le toutnu cascadeur casseur, tant qu'à faire, le toutnu étant mon chat toutnu qui, malgré son grand âge désormais (18 mois) est toujours un gaminou insupportable de bêtises avec un grand s à la fin,

Je vais manger de la bûche pleine de calories de sucre de gluten et de lactose, j'hésite encore entre crème fraîche fruits frais et mousse chocolat mousse vanille ganache, une préférence vous ?

Je vais manger de la biche ou du caribou, je ne sais plus trop, mais une bestiole quoi. Avec des sapins passés à la friteuse.

Je vais dire bonané bonsanté à d'autres êtes humains, et non à mon téléviseur.

Je vais revoir une personne qui m'est chère et que je n'ai plus vue depuis un petit temps déjà.

Je vais mettre le petit Jésus dans la crèche et me faire embrasser sous le gui. Un amateur ?

Je vais me balader sur les marchés de Noël en râlant car le foie gras est synthétique, la tartiflette collante et les cadeaux made in China. Mais y'a du vin chaud, j'aime beaucoup le vin chaud.

Je vais écouter War is over, ma préférée chanson de Noël de tous les temps de toute ma vie.

Je vais mettre une jolie robe à paillettes et ma nouvelle montre de mon birthday qui a remplacé celle que j'ai perdue puis retrouvée le jour de mon birthday.

Je vais regarder le ciel, des fois qu'il nous enverrait un peu de neige.

Je vais m'offrir un coffret de sélections Ferrero pleines d'huile de palme, et les regarder en bavant.

Je vais avoir envier d'aller à la messe de minuit, pour l'ambiance, pour les chants, pour la fête et puis pour les cougnous et le vin chaud aussi. Et puis je vais pas aller à la messe de minuit.

Je vais manger des cougnous.

Je vais boire du vin chaud, j'aime le vin chaud très beaucoup, vraiment très beaucoup.

Je vais penser aux gens seuls durant les fêtes, passque c'est dur d'être seul face à son téléviseur et à sa cassolette de cuisses de grenouille le soir de Noël. Ou de Nouvel an.

Et je vais aimer ça. Tout ça. Sauf les gens seuls. Mais je vais aimer tout ça.

Passque c'est bon pour la santé.

Et puis, tout bien réfléchi, passque chuis encore jeune et pleine d'espoir.

 

selfie pizap.com14825740754751.jpg

10:54 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |